La future campagne de chasse en Isère devrait démarrer plus tôt cet été… dans une certaine discrétion

sep article



FIL INFO – La prochaine campagne de chasse en Isère devrait démarrer dès cet été et ne pas attendre la traditionnelle rentrée de septembre. Le calendrier s’en trouve sensiblement rallongé, avec la possibilité donnée aux chasseurs de tirer le cerf Sika puis le sanglier dès juin puis juillet prochains. Pour les amateurs de balades en forêts, il reste les réserves, où la chasse est interdite, et les vendredis…

 

 

Un chasseur abat un sanglier lors d'une battue. DR

Un chas­seur abat un san­glier lors d’une bat­tue. DR

La pro­chaine sai­son de chasse s’an­nonce plus longue que d’or­di­naire. Certes la période d’ou­ver­ture géné­rale reste peu ou prou la même, soit du 9 sep­tembre 2018 au 28 février 2019, contre du 10 sep­tembre au 28 février la sai­son pré­cé­dente. Mais le calen­drier risque bien de se trou­ver sen­si­ble­ment ral­longé avec la pos­si­bi­lité de tirer deux espèces jugées enva­his­santes et ce pen­dant tout cet été.

 

Le pro­jet d’ar­rêté fixant les dates d’ou­ver­ture et de fer­me­ture de la chasse pour la cam­pagne 2018 – 2019 est consul­table, et sou­mis pour avis de la popu­la­tion, sur le site inter­net de la pré­fec­ture. Dans une rela­tive dis­cré­tion, les ser­vices de l’État ne se fen­dant d’au­cun com­mu­ni­qué pour rap­pe­ler au public la pos­si­bi­lité de don­ner son avis.

 

 

Le public a jusqu’au 22 mai pour donner son avis

 

La popu­la­tion a néan­moins encore jus­qu’au 22 mai pour s’ex­pri­mer sur cette ral­longe. Ainsi donc, tel qu’elle s’an­nonce, la pro­chaine cam­pagne de chasse pré­voit la pos­si­bi­lité de chas­ser le san­glier dès le 1er juillet 2018 et jus­qu’au 28 février 2019. Moyennant quoi, le san­glier béné­fi­ciera d’un petit répit de trois mois avant de devoir à nou­veau déta­ler. Car la reprise de sa chasse est en 2019 d’ores et déjà annon­cée pour le 1er juin 2019.

 

Autre grand gibier dans le viseur cet été : le cerf Sika. Considéré comme une espèce exo­tique enva­his­sante, ce cerf ori­gi­naire d’Asie n’est plus sou­mis à un plan de chasse et peut donc être tiré du 1er juin 2018  au 28 février 2019 et ce sans res­tric­tions.

 

Alors que le ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire Nicolas Hulot, qui doit pré­sen­ter ce ven­dredi un plan en faveur de la bio­di­ver­sité, pour­rait lui ne pas pas­ser l’été, les balades en forêts pour se rafraî­chir des cha­leurs esti­vales, s’an­noncent “mou­ve­men­tés”. Seule solu­tion : se pro­me­ner dans les réserves où là, la chasse reste inter­dite. Ou aller prendre l’air les ven­dre­dis.

 

PC

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
8775 visites | 7 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 7
  1. Bonjour

    Il est malheureux/ de voir des sites ou ceux meme qui demandent d’al­lon­ger les périodes de chasse font du nour­ris­sage en hiver ! Résultat tous les petits vivant et des dégats par la suite.
    Déplorable absence de controle ?

    sep article
  2. C est une honte !!!
    Et la famille , les enfants , les ani­maux … ça devient quoi dans ce pays où il n y a Que le fric qui compte ?
    Vous devriez vous cacher … vous me dégoû­tez

    sep article
  3. Ping : La future campagne de chasse en Isère devrait démarrer plus tôt cet été… dans une certaine discrétion | Place Gre’net | Michelle, l'amie des animaux

  4. sep article
  5. Alors il faut dire que les cerfs silka et les san­gliers pul­lulent. J’en ai tous les matins qui viennent bouf­fer mes salades, que je leur offre avec plai­sir.

    Plus de pré­da­teurs pour ses grands ani­maux… C’est comme avec les bou­que­tins. Et quand les popu­la­tions sont trop impor­tantes, les mala­dies se pro­pagent vite.

    Les pro­blème est que, qui dit gros gibier, dit grosses munitions…Et là, se prendre une décharge de che­vro­tine ou de 7,62 S, bah…

    sep article