La LPO permet désormais de signaler des animaux morts et blessés sur son appli NaturaList

sep article
48 € par an pour louer un vélo : et si c

FIL INFO – La ligue pour la protection des oiseaux vient de créer un module « mortalité » disponible sur l’application NaturaList, gratuite pour smartphones et tablettes. Objectif : permettre à tous les utilisateurs, dont ceux de la plateforme Faune Isère, de noter en temps réel leurs observations. Et ainsi de déterminer les secteurs à risque.

 

 

Quartier esplanade, route nationale © Séverine Cattiaux

Quartier esplanade, route nationale © Séverine Cattiaux

Le déclin actuel de la biodiversité oblige plus que jamais à collecter des informations sur la faune. Depuis 2010, la ligue pour la protection des oiseaux (LPO) Isère gère en ce sens la plateforme Faune-Isère, base de données qui permet à tout un chacun de localiser la faune sauvage.

 

Petite nouveauté : la LPO vient de doter son application NaturaList d’un module « mortalité » pour noter en temps réel les observations faites par les contributeurs de la plateforme collaborative. Ce module, auparavant uniquement disponible sur Faune-Isère, permettra ainsi de connaître encore plus précisément les secteurs de haute mortalité ou blessures.

 

 

Un partenariat 2.0

 

Jusqu’à présent, plus de 3 000 contributeurs ont renseigné plus de 2 millions de données sur la base de données collaborative Faune-Isère. Si certaines données sur les animaux pouvaient déjà être indiquées, dorénavant, les coordonnées GPS précises, les causes de blessures ou de mortalité pourront également l’être grâce à ce nouveau module « mortalité ».

 

La ligue de protection des oiseaux dote son application NaturaList d’un module « mortalité » déjà présent sur sa plateforme collaborative Faune-Isère. Hirondelle de fenêtre : les oiseaux migrateurs observés et comptés par la LPO. © Guy Bourderionnet

Hirondelle de fenêtre : les oiseaux migrateurs observés et comptés par la LPO. © Guy Bourderionnet

Localiser ces points noirs permet ensuite la mise en place de dispositifs qui réduisent le taux de mortalité des animaux, comme l’équipement de passage à faune, la limitation de vitesse ou l’équipement de panneaux spécifiques à certains moments de l’année dans des secteurs identifiés.

 

Un travail qui se fait en partenariat avec les acteurs concernés : Département de l’Isère, Area, Enedis… Le département est à ce titre innovant dans l’expérimentation des passages à petite faune, ce qui en fait une référence en France.

 

À noter : des vidéos tutoriels sont disponibles sur la chaîne Youtube de la LPO Isère afin de guider ceux qui souhaitent utiliser la plateforme collaborative Faune-Isère et l’application NaturaList. Cette application pour smartphones et tablettes Android est gratuite.

 

À noter: la création de ce module pour smartphone et l’amélioration de la version pour les sites ont coûté 10 000 euros, financés à 80 % par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

VC

 

commentez lire les commentaires
1030 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.