Centre accueil intercommunal - Photo UNE - Credit Manuel Pavard

« Pas de remise à la rue ! »: le Centre d’ac­cueil inter­com­mu­nal de Grenoble entre en résistance

« Pas de remise à la rue ! »: le Centre d’ac­cueil inter­com­mu­nal de Grenoble entre en résistance

REPORTAGE - Éric Piolle a signé à Grande Synthe, les 1er et 2 mars, un manifeste pour un accueil digne des migrants. Un principe que la Ville de Grenoble affirme appliquer au quotidien, malgré un contexte de plus en plus tendu, avec plusieurs lieux d’hébergement d’urgence. À commencer par le Centre d’accueil intercommunal qui propose 71 places à des personnes sans domicile avec un accompagnement social, sanitaire, éducatif et culturel.

 

 

Le Centre d'accueil intercommunal a été inauguré en novembre 2011, rue Tarze. © Manuel Pavard - Place Gre'net

En cette fin d’après-midi, seuls les cris et jeux d'enfants troublent la quiétude des lieux. Certains résidents rentrent se reposer dans leur chambre, tandis que d’autres discutent en fumant une cigarette dans la cour extérieure.

 

Ils viennent des Balkans, du Maghreb, d'Afrique noire… Un vrai melting-pot qui ravit le directeur du Centre d'accueil intercommunal (CAI), Jean-Alexandre Peyrottes, lequel vante un « formidable mélange culturel : on a beaucoup de pays représentés et les personnes partagent énormément, par exemple lors du repas de Noël ou des ateliers de cuisine. »

 

 

Pour être admis, un seul moyen, le 115

 

Inauguré fin 2011, rue Tarze, à la place de l’ancien Centre d'accueil municipal (CAM), le Centre d'accueil intercommunal est quasi-exclusivement financé par l’État et géré par le CCAS. Il propose aujourd’hui 71 places réparties dans différentes ailes, selon le type de publics : familles avec enfants, hommes isolés, femmes isolées (avec ou sans enfants).

 

Une chambre est également dédiée à l’accueil de femmes victimes de violences. Enfin, une aile médicale composée de lits halte soins santé (LHSS) est réservée aux personnes sans domicile sortant d’hospitalisation mais nécessitant encore des soins, admises sur prescription médicale. Un dispositif financé par l’Agence régionale de santé.

 

La Ville de Grenoble gère plusieurs lieux d’hébergement d’urgence dont le Centre d'accueil intercommunal qui propose 71 places à des personnes à la rue.

Six lits halte soins santé accueillent des personnes sans domicile nécessitant des soins et admises sur prescription médicale. © Manuel Pavard - Place Gre'net

 

Pour être admis au CAI, un seul moyen, comme l’explique Alain Denoyelle, adjoint grenoblois à l’action sociale : « Toutes les orientations des personnes vers le centre passent par le 115, qui recense les demandes selon les places disponibles et oriente les gens. Toutes les personnes accueillies étaient dans une situation d’urgence, sans hébergement préalable à leur entrée. »

Les conditions d’entrée sont donc parfois un peu difficiles. « C’est un vrai havre mais ça consiste aussi à entrer dans l’inconnu. »

 

Pour la majorité des résidents, le mot « havre » est loin d’être exagéré. Depuis son arrivée au CAI, en octobre dernier, avec sa mère et ses deux sœurs, Devat, 12 ans, a ainsi retrouvé un large sourire.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 72 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tournois ITF du Grenoble Tennis : l’Engie Open de l’Isère et le Trophée de la Ville de Grenoble débutent dimanche 5 février 2023

EN BREF - Les deux tournois internationaux ITF du Grenoble Tennis se tiennent du dimanche 5 au dimanche 12 février 2023, sur les courts du Lire plus

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

Important incendie dans un parking souterrain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 résidents évacués
Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 rési­dents évacués

FOCUS - Un important incendie s'est déclaré à Échirolles au matin du jeudi 2 février, dans un parking souterrain en-dessous d'un restaurant Quick et d'une Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !