Policiers équipés de tablettes procédant à un contrôle routier. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Tablettes, smart­phones et camé­ras-pié­tons : un équi­pe­ment high tech pour des poli­ciers « connectés »

Tablettes, smart­phones et camé­ras-pié­tons : un équi­pe­ment high tech pour des poli­ciers « connectés »

REPORTAGE VIDÉO – Lionel Beffre, le pré­fet de l’Isère, à pré­senté ce mer­credi 14 février les nou­veaux ter­mi­naux Neo qui vont être déployés pro­gres­si­ve­ment dans les uni­tés de police et de gen­dar­me­rie. Cet équi­pe­ment high tech com­posé de tablettes et de smart­phones connec­tés mais aussi de camé­ras-pié­tons vise à confé­rer plus d’au­to­no­mie aux poli­ciers sur le ter­rain. Tout autant qu’à sim­pli­fier la rédac­tion des pro­cé­dures et à ren­for­cer la qua­lité des échanges avec les centres d’in­for­ma­tion et de commandement.

De gauche à droite : Lionel Beffre, préfet de l'Isère et Nadine Le Calonnec, directrice départementale de la sécurité publique. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Lionel Beffre, pré­fet de l’Isère et Nadine Le Calonnec, direc­trice dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Grenoble ne va certes pas expé­ri­men­ter la police de sécu­rité du quo­ti­dien (PSQ), mais ses poli­ciers vont être mieux équi­pés. « Toute la par­tie tech­nique – les tablettes, smart­phones et camé­ras-pié­tons – mise en place dans ce cadre le sera à Grenoble comme par­tout en France », a insisté Lionel Beffre, le pré­fet de l’Isère, lors d’un contrôle rou­tier orga­nisé à Grand’Place.

Accompagné de Nadine Le Calonnec, la direc­trice dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique, le haut fonc­tion­naire a, à cette occa­sion, pré­senté le déploie­ment des nou­veaux ter­mi­naux numé­riques du pro­jet Neo. Comprenez le Nouvel équi­pe­ment opé­ra­tion­nel qui va être pro­gres­si­ve­ment déployé dans toutes les uni­tés de police et de gen­dar­me­rie désor­mais « connec­tées », après une for­ma­tion en ligne.

Des contrôles faci­li­tés et un gain de temps pour tous

Finis pour les poli­ciers les contrôles d’i­den­tité, de cartes grises ou autres véri­fi­ca­tions par radio depuis leur véhi­cule de ser­vice. Désormais, ils peuvent inter­ro­ger direc­te­ment depuis le ter­rain les dif­fé­rents fichiers de police où sont sto­ckées les infor­ma­tions, notam­ment sur les per­sonnes recher­chées, leurs anté­cé­dents ou encore les véhi­cules volés. Et ce en quelques clics de sty­lets sur leurs ter­mi­naux numé­riques Neo connec­tés en haut débit.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

« Ces équi­pe­ments connec­tés, smart­phones et tablettes, ont l’a­van­tage de per­mettre aux poli­ciers d’a­voir sur le ter­rain, à l’ins­tant t, l’en­semble des outils infor­ma­tiques dont ils dis­posent habi­tuel­le­ment au bureau », explique Nadine Le Calonnec. Au final, davan­tage de pré­sence des fonc­tion­naires sur le ter­rain et des contrôles facilités.

Tout autant qu’un sérieux gain de temps pour les forces de sécu­rité et la popu­la­tion, estime la direc­trice dépar­te­men­tale. Cependant, là ne s’ar­rêtent pas les seuls avan­tages des 28 400 ter­mi­naux – qui attein­dront le chiffre de 50 000 d’ici 2020.

« Tous les équi­pages de Grenoble et de l’Isère sont dotés d’un terminal »

« Ces outils connec­tés nous per­mettent d’a­voir accès à l’en­semble des fichiers police et des bases de don­nées docu­men­taires, d’as­su­rer une ver­ba­li­sa­tion par pro­cès-ver­bal élec­tro­nique, de dis­po­ser d’une appli­ca­tion de police scien­ti­fique et tech­nique (Crimin), sans oublier les accès à notre intra­net, à la mes­sa­ge­rie ou encore nos agen­das », liste Nadine Le Calonnec. La direc­trice sou­ligne tout par­ti­cu­liè­re­ment le carac­tère évo­lu­tif de ces outils qui per­met­tra, au fil des mois, de com­plé­ter leur pano­plie d’ap­pli­ca­tions logi­cielles opérationnelles.

« Aujourd’hui, avec 300 tablettes et télé­phones sur la cir­cons­crip­tion de Grenoble et sur l’Isère, tous les équi­pages de police sont dotés d’un ter­mi­nal », se féli­cite la fonc­tion­naire de police.

Retour en images sur ce contrôle rou­tier quelque peu média­tisé, à la grande sur­prise des auto­mo­bi­listes inter­cep­tés par les gen­darmes et poli­ciers désor­mais connectés.


Reportage Joël Kermabon

« Je peux des­si­ner la scène de crime, rajou­ter un corps… »

« Ces ter­mi­naux nous per­mettent d’a­voir sous les yeux tous les élé­ments du contrôle. Ça évite d’a­voir à inter­ro­ger le ser­vice du Système d’identification des véhi­cules (Siv) ou la salle d’o­pé­ra­tions, et nous dis­po­sons ainsi de tout ce qui est utile à la rédac­tion des pro­cé­dures », explique le capi­taine Patrice Thevenon, chef des uni­tés ter­ri­to­ria­li­sées du SIAP de Grenoble. Les fonc­tion­naires pour­ront ainsi notam­ment sai­sir très pro­chai­ne­ment depuis leurs ter­mi­naux la fameuse “main cou­rante” au lieu d’a­voir à la ren­sei­gner une fois ren­trés au commissariat.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Au nombre des uni­tés opé­ra­tion­nelles, la police scien­ti­fique et tech­nique (PST) pro­fite, elle aussi, depuis début février, des faci­li­tés offertes par le pro­jet Neo avec l’ap­pli­ca­tion Crimin. Un logi­ciel qui per­met aux tech­ni­ciens de ren­trer les infor­ma­tions col­lec­tées sur les scènes de crimes ou d’ef­frac­tions, suite au pas­sage des pre­mières per­sonnes sur les lieux.

L’occasion pour Julien Wettling, tech­ni­cien de la PST gre­no­bloise, de se livrer à une petite démons­tra­tion. « Sur les lieux, je peux ren­trer direc­te­ment un plan en m’ai­dant du sty­let pour réunir des points sur l’é­cran de la tablette et des­si­ner la pièce où s’est dérou­lée la scène. Je peux rajou­ter un corps, les dif­fé­rents indices pré­le­vés… », décrit le spécialiste.

De quoi évi­ter les des­sins sur papier que ce der­nier devait ensuite trans­fé­rer sur un ordi­na­teur avant de les véri­fier et de les impri­mer. « C’est vrai­ment un gain de temps énorme pour nous ! », assure Julien Wettling, visi­ble­ment convaincu.

Joël Kermabon

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : deux hommes à scooter blessés par arme à feu. Intersection de l'avenue Maréchal Foch et de la rue Commandant Ronzan. (c) Google 2022
Deux hommes à scoo­ter bles­sés en plein Grenoble suite à une ten­ta­tive de meurtre par arme à feu

FLASH INFO - Deux jeunes hommes en scooter "défavorablement connus" des services de police ont été très gravement blessés en plein Grenoble, suite à une Lire plus

Deux hommes soupçonnés de proxénétisme interpellés à Grenoble
Grenoble : deux hommes soup­çon­nés de proxé­né­tisme aggravé inter­pel­lés par les poli­ciers de la DDSP de l’Isère

FLASH INFO - La Sûreté Départementale de l'Isère a interpellé, ce 10 août 2022, deux hommes originaires de la région marseillaise dans le cadre d'une Lire plus

Douze nouveaux policiers nationaux accueillis en Isère, dont huit pour la circonscription de Grenoble
Douze nou­veaux poli­ciers natio­naux accueillis en Isère, dont huit pour la cir­cons­crip­tion de Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce l'accueil de douze policiers nationaux supplémentaires pour le département de l'Isère lundi 8 août 2022. Des agents Lire plus

Vélo avec un marquage Bicycode. © DR
Pour lut­ter contre les vols de vélos, la police natio­nale lance le fichier natio­nal unique des cycles identifiés

FLASH INFO - La police nationale met en place un fichier national unique des cycles identifiés (FNUCI). Elle espère ainsi mieux combattre le fléau des Lire plus

Opération tranquillité vacances reprend cet été
Cambriolages cet été : le gou­ver­ne­ment lance « l’o­pé­ra­tion tran­quillité vacances » en ligne

FLASH INFO - En ce début des vacances scolaires, le gouvernement lance "l′opération tranquillité vacances" pour lutter contre la recrudescence des cambriolages. Il propose ainsi, Lire plus

Opération anti-rodéo dans le parc Jean Verlhac le 13 mai 2022 (c) Elias Muhlstein
Homme abattu par la police à Grenoble : la garde à vue du poli­cier levée après son audi­tion par l’IGPN

FLASH INFO - Les deux enquêtes de la police judiciaire et de l'IGPN se poursuivent au lendemain de la mort d'un homme de 24 ans, Lire plus

Flash Info

|

01/10

15h25

|

|

30/09

12h10

|

|

30/09

11h36

|

|

30/09

10h33

|

|

29/09

16h09

|

|

29/09

10h21

|

|

28/09

19h43

|

|

28/09

11h54

|

|

27/09

11h19

|

|

27/09

10h35

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 40 : « La res­tau­ra­tion de la tour Perret à Grenoble »

À voir| La ville d’Eybens face à une pol­lu­tion aux micro­billes de pelouse syn­thé­tique suite à « des négligences »

Flash info| Le res­tau­ra­teur Laurent Gras attaque en jus­tice les res­tric­tions d’ac­cès en voi­ture au site de la Bastille

Agenda

Je partage !