Le CHU Grenoble-Alpes inaugure son nouveau Centre de gérontologie Sud à Échirolles

Le CHU Grenoble-Alpes inaugure son nouveau Centre de gérontologie Sud à Échirolles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le CHU Grenoble Alpes (Chuga) a inauguré son nouveau Centre de gérontologie Sud (CGS), ce vendredi 19 janvier, à Échirolles. Un bâtiment moderne et performant qui a pour ambition de « compléter et améliorer l’offre de soins gériatriques » sur tout l’arc alpin. Toutefois, deux mois seulement après l’ouverture du site, la grogne monte au sein du personnel…

 

 

En pleine phase de moder­ni­sa­tion, le CHU Grenoble Alpes a offi­ciel­le­ment inau­guré son nou­veau Centre de géron­to­lo­gie Sud (CGS), ven­dredi 19 jan­vier, à Échirolles. Un com­plexe flam­bant-neuf ouvert depuis novembre der­nier. Montant investi dans cette opé­ra­tion : envi­ron 20 mil­lions d’euros.

 

Le Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes (Chuga) a inauguré son nouveau Centre de Gérontologie Sud (CGS), vendredi 19 janvier, à Échirolles.

Le Chuga a inau­guré son nou­veau Centre de géron­to­lo­gie Sud sur le site d’Échirolles, le 19 jan­vier 2018. © Chuga

 

Pensé pour faire face au « vieillis­se­ment de la popu­la­tion »* et à « une hausse impor­tante de per­sonnes fra­giles et dépen­dantes », ce centre regroupe l’Établissement d’hébergement pour per­sonnes âgées dépen­dantes (Ehpad) et les Unités de soins de longue durée (USLD).

 

 

Un projet de 20 millions d’euros

 

« Le nou­veau bâti­ment, d’une capa­cité de 120 lits, est direc­te­ment relié au Centre géron­to­lo­gique Sud exis­tant (125 lits), de façon à for­mer un ensemble homo­gène et per­for­mant », explique le Chuga dans un communiqué.

 

Et celui-ci de pré­ci­ser ses objec­tifs : « Compléter et amé­lio­rer l’offre de soins géria­triques, pal­lier et anti­ci­per les pro­blèmes de dépen­dance », ou encore « accueillir et soi­gner dans un envi­ron­ne­ment plus moderne et adapté ».

 

Pôle géron­to­lo­gique de réfé­rence sur tout l’arc alpin, le nou­veau CGS dis­pose en effet de « chambres modernes et confor­tables », dotées de « maté­riels de soins inno­vants et per­for­mants », pré­cise le centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire Grenoble Alpes. En par­ti­cu­lier, détaille-t-il, « des équi­pe­ments spé­ci­fiques (rails moto­ri­sés au pla­fond, nou­velle géné­ra­tion de cha­riot douche…) ont été ins­tal­lés afin de faci­li­ter le tra­vail des soi­gnants et l’autonomie des rési­dents ».

 

 

L’équipe soignante estime « travailler sous pression »

 

Entre fusion des ser­vices, tra­vaux de construc­tion et mise en place d’une nou­velle orga­ni­sa­tion, l’ar­ri­vée de ce nou­veau centre n’a tou­te­fois visi­ble­ment pas été simple pour les per­son­nels soignants.

 

Médecins, personnel soignant, hopital couple enfant, CHU La tronche© Chloé Ponset - Place Gre'net

Médecins, per­son­nel soi­gnant, CHUGA © Chloé Ponset – Place Gre’net

Raison pour laquelle les membres de l’équipe de l’Ehpad ont décidé de prendre part à la céré­mo­nie d’inauguration afin de dénon­cer leurs condi­tions de tra­vail actuelles.

 

« Il n’est plus pos­sible de tra­vailler sous pres­sion comme nous le fai­sons, avec le ren­de­ment qu’on nous demande. Cela va contre notre fonc­tion de soi­gnant, le prendre soin, la bien­trai­tance, le confort… », s’alarment-ils dans un communiqué.

 

Leurs reven­di­ca­tions ? « Nous deman­dons plus de moyens en per­son­nel afin de pou­voir tra­vailler conve­na­ble­ment, des plan­nings qui res­pectent nos condi­tions de vie et la règle­men­ta­tion sur le temps de tra­vail ». Autant de points qu’ils comptent réaf­fir­mer le 30 jan­vier pro­chain, lors de la jour­née natio­nale et inter­syn­di­cale de mobi­li­sa­tion des per­son­nels d’Ehpad.

 

GC

 

 

  • * Selon les der­niers chiffres de l’Institut natio­nal d’études démo­gra­phiques, un habi­tant sur cinq est âgé de plus de 65 ans en France. Et plus de la moi­tié d’entre eux ont au moins 75 ans.

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

GC

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Poma entreprise
Le Premier ministre inaugurera le nouveau site de Poma en Savoie, vendredi 19 janvier

Le Premier ministre Édouard Philippe est attendu en Savoie pour l'inauguration du nouveau site industriel du groupe Poma, ce vendredi 19 janvier. Ce géant mondial Lire plus

L'ISTerre, unité mixte de recherche au sein de l'Université Grenoble-Alpes, inaugure son nouvel amphithéâtre au cœur du campus universitaire, ce 23 octobre.
L’Institut des sciences de la Terre inaugure son nouvel amphithéâtre

L’amphithéâtre Wilfrid Kilian ouvrira ses portes aux chercheurs, enseignants et étudiants de l'Institut des sciences de la Terre (ISTerre), ce lundi 23 octobre. Un édifice Lire plus

Le tramway est de retour au Pont-de-Claix, après dix ans d’attente

  EN BREF - Un tramway en guise de cadeau avant les fêtes de Noël. C'est ce qui attendait les habitants de la ville du Lire plus

ferme urbaine
Avec sa ferme urbaine biologique, Grenoble fait un petit pas vers l’autonomie alimentaire

EN BREF - La Ville de Grenoble a récemment inauguré sa première « ferme urbaine 100 % biologique » au sein de son centre horticole situé à Saint-Martin-d'Hères. Lire plus

Flash Info

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin