Le PCF sud grenoblois se mobilise contre la fermeture d’une antenne de la Sécurité sociale à Vizille

sep article
Le Grand challenge le plus grand parcours d

La section du Parti communiste français (PCF) du Sud grenoblois appelle à un rassemblement devant le siège de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Grenoble, ce jeudi 21 décembre, à 10 heures. L’objectif : se mobiliser contre l’imminente fermeture de l’antenne de la Sécurité sociale de Vizille, prévue en janvier 2018.

 

 

La Caisse primaire d’assurance maladie de Vizille fermera ses portes en janvier 2018. C’est ce qu’a acté la direction de la CPAM de l’Isère dans le cadre d’un plan d’économie qui, en ligne avec les orientations ministérielles, vise à réduire le déficit de la Sécurité sociale à l’horizon 2020*.

 

S’opposant à cette décision, la section du PCF sud grenoblois organise une mobilisation collective, ce jeudi 21 décembre, à 10 heures, devant le siège de la rue des Alliées, à Grenoble L’objectif ? Se rassembler à l’occasion du dernier conseil d’administration de la CPAM-Isère afin

de demander la suspension du projet et le conséquent maintien de l’antenne de Vizille.

 

CPAM Grenoble DR

Rendez-vous est donné à 10 heures, devant le siège de la CPAM de rue des Alliées, à Grenoble. DR

 

La fermeture de ce centre impliquerait en effet non seulement la vente du bâtiment, mais aussi une drastique réduction des effectifs. D’après les prévisions des organisateurs de la mobilisation, seulement deux ou trois membres du personnel (sur les quinze actuels) continueraient ainsi à travailler sur le territoire de Vizille, dans des locaux encore à trouver. Les autres, en revanche, seraient réorientés et déplacés ailleurs.

 

Autre source d’inquiétude : le traitement des dossiers sera sans doute « entièrement rapatrié sur Grenoble, pénalisant les usagers [et ] en diminuant la proximité », estiment les représentants communistes sud-grenoblois.

 

 

Une mobilisation qui dépasse les limites de Vizille

 

fermeture CPAM de Vizille

La section du Parti communiste français (PCF) du Sud grenoblois appelle à un rassemblement contre la fermeture de la CPAM de Vizille, ce jeudi, à 10 heures. DR

Autant des raisons pour lesquelles ces derniers ont décidé de se battre côte à côte avec le syndicat CGT de la Caisse primaire d’assurance maladie depuis plus d’un an. Parmi les actions menées : le lancement d’une pétition (qui a déjà atteint plus de 700 signatures), l’organisation de débats, ou encore l’animation de réunions publiques dans le but de sensibiliser les citoyens.

 

Côté politique, les mairies de diverses municipalités sud-grenobloises ont été interpellées pour souscrire une motion en soutien de cette cause. Pour l’heure, les élus de neuf communes ont répondu à l’appel. À savoir, Vizille, Saint Barthélémy de Séchilienne, Champ sur Drac, Beaufin, Susville, Saint Jen de Vaulx, Quet en Beaumont, Prunière, La Mure et Cholonge.

 

« L’objectif de la CPAM de l’Isère, affirme le texte de la motion, « est de ne plus maintenir que quatre centres de gestion  pour le département de l’Isère à l’horizon 2021 : le siège (rue des Alliés) et les centres de Maginot, Vienne et Bourgoin. »

 

Un problème commun, donc, destiné à s’étendre bien au-delà des limites de Vizille.

 

GC

 

 

  • * Fin septembre 2017, le gouvernement estimait que le « trou » de la Sécurité sociale atteignait 5,2 milliards d’euros, contre 7,8 milliards d’euros en 2016. L’objectif pour le 2018 : diminuer ce déficit de 3 milliards d’euros.

 

commentez lire les commentaires
1519 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.