Journée du refus de la misère : les plus démunis prennent la parole à Grenoble

sep article



La Journée mondiale du refus de la misère se déroule comme chaque année le 17 octobre. À Grenoble, un collectif organise à cette occasion un temps de prise de parole dans l’après-midi, place Félix-Poulat.

 

 

Un temps de parole des plus démunis est organisé place Félix-Poulat à Grenoble le 17 octobre, dans le cadre de la Journée du refus de la misère.À l’oc­ca­sion de la Journée mon­diale du refus de la misère, un col­lec­tif orga­nise un temps de parole des per­sonnes en situa­tion de pré­ca­rité, place Félix-Poulat à Grenoble, mardi 17 octobre de 16 heures à 18 heures. Ceci afin de « per­mettre au grand public d’entendre la parole des plus dému­nis et de s’engager avec eux pour com­battre la misère ».

 

Le col­lec­tif compte une tren­taine d’as­so­cia­tions ou de struc­tures de soli­da­rité, parmi les­quelles ATD Quart Monde, la Banque ali­men­taire, le Diaconat pro­tes­tant, la Fondation Abbé Pierre, Médecins du monde, Nicodème, Épisol, Un toit pour tous ou encore le Secours catho­lique. Leur mot d’ordre : « Répondre à l’appel du 17 octobre pour éli­mi­ner la pau­vreté : un che­min vers des socié­tés paci­fiques et inclu­sives ».

 

 

Chants et cartes postales pour porter la parole des précaires

 

 

Reconnue par l’Onu en 1992, la Journée mon­diale du refus de la misère est célé­brée le 17 octobre de chaque année. Avec pour objec­tif de faire entendre la voix des per­sonnes les plus dému­nies sur « les condi­tions indignes dans les­quelles elles vivent, sur leurs résis­tances quo­ti­diennes et leurs aspi­ra­tions ». Mais aussi de mobi­li­ser les citoyens et les res­pon­sables publics sur la ques­tion de la misère, « vio­la­tion des droits humains fon­da­men­taux ».

 

À Grenoble, les plus dému­nis se feront entendre de plu­sieurs façons, pré­cisent les orga­ni­sa­teurs. Tout d’a­bord par l’ex­po­si­tion de cartes pos­tales, sur les­quelles figurent « des situa­tions d’humiliation, d’exclusion ou au contraire de par­ti­ci­pa­tion à la vie sociale ». Ensuite par des chants trai­tant de sujets tels que l’ex­clu­sion… ou la fra­ter­nité, depuis Lily de Pierre Perret aux Copains d’a­bord de Georges Brassens.

 

FM

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
1620 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.