Journée du refus de la misère : les plus démunis prennent la parole à Grenoble

sep article

La Journée mondiale du refus de la misère se déroule comme chaque année le 17 octobre. À Grenoble, un collectif organise à cette occasion un temps de prise de parole dans l’après-midi, place Félix-Poulat.

 

 

Un temps de parole des plus démunis est organisé place Félix-Poulat à Grenoble le 17 octobre, dans le cadre de la Journée du refus de la misère.À l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, un collectif organise un temps de parole des personnes en situation de précarité, place Félix-Poulat à Grenoble, mardi 17 octobre de 16 heures à 18 heures. Ceci afin de « permettre au grand public d’entendre la parole des plus démunis et de s’engager avec eux pour combattre la misère ».

 

Le collectif compte une trentaine d’associations ou de structures de solidarité, parmi lesquelles ATD Quart Monde, la Banque alimentaire, le Diaconat protestant, la Fondation Abbé Pierre, Médecins du monde, Nicodème, Épisol, Un toit pour tous ou encore le Secours catholique. Leur mot d’ordre : « Répondre à l’appel du 17 octobre pour éliminer la pauvreté : un chemin vers des sociétés pacifiques et inclusives ».

 

 

Chants et cartes postales pour porter la parole des précaires

 

 

Reconnue par l’Onu en 1992, la Journée mondiale du refus de la misère est célébrée le 17 octobre de chaque année. Avec pour objectif de faire entendre la voix des personnes les plus démunies sur « les conditions indignes dans lesquelles elles vivent, sur leurs résistances quotidiennes et leurs aspirations ». Mais aussi de mobiliser les citoyens et les responsables publics sur la question de la misère, « violation des droits humains fondamentaux ».

 

À Grenoble, les plus démunis se feront entendre de plusieurs façons, précisent les organisateurs. Tout d’abord par l’exposition de cartes postales, sur lesquelles figurent « des situations d’humiliation, d’exclusion ou au contraire de participation à la vie sociale ». Ensuite par des chants traitant de sujets tels que l’exclusion… ou la fraternité, depuis Lily de Pierre Perret aux Copains d’abord de Georges Brassens.

 

FM

 

commentez lire les commentaires
1089 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.