Actis et l’Opac 38 se rassemblent mardi 17 octobre contre la baisse des APL

sep article

Notre indépendance c

Les salariés d’Actis et de l’Opac 38 se rassembleront ce mardi 17 octobre à 15 heures devant le siège de l’Opac38 contre la baisse annoncée des aides personnalisées au logement (APL).

 

 

Les bailleurs sociaux Actis et l'Opac38 se rassemblent mardi 17 octobre contre la baisse des APL qui, jugent-ils, menace le modèle du logement social.Actis © Eléonore Bayrou

Actis © Éléonore Bayrou

Les bailleurs sociaux Actis et l’Opac 38 se mobi­lisent « pour la défense du loge­ment social ». Ils orga­nisent ensemble, ce mardi 17 octobre à 15 heures, un ras­sem­ble­ment afin de pro­tes­ter contre la baisse des aides per­son­na­li­sées au loge­ment (APL) pré­vue par le gou­ver­ne­ment.

 

Les sala­riés des deux orga­nismes se ras­sem­ble­ront devant le siège de l’Opac 38, en com­pa­gnie de fédé­ra­tions de loca­taires.

 

Premier bailleur social de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise pour l’un et pre­mier bailleur social de l’Isère pour l’autre, Actis et l’Opac 38 marquent ainsi leur union contre la poli­tique de baisse des APL. Une poli­tique qui, jugent-ils, « remet en cause le modèle du loge­ment social et menace l’équilibre éco­no­mique des bailleurs sociaux ».

 

Les deux orga­nismes en sont en effet per­sua­dés, « cette baisse impac­tera for­te­ment les loca­taires qui ver­ront le niveau de qua­lité de ser­vice se dégra­der et ampu­tera très for­te­ment la capa­cité des bailleurs sociaux à inves­tir dans des pro­jets de renou­vel­le­ment urbain et la réno­va­tion de leur patri­moine ».

 

FM

 

commentez lire les commentaires
2091 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Bonjour
    Ça dépend de vos connais­sances vous pou­vez avoir un appart en deux semaines ou trois ans.
    Un immense gas­pillage d’ar­gents publics.

    BENYOUB.A

    sep article
  2. A

    18/10/2017
    7:31

    Bonjour
    Par contre la mau­vaise ges­tion d’un parc immo­bi­lier ne sus­cite aucune ques­tion…
    Il manque beau­coup trop d’élé­ments pour se faire une réelle opi­nion.
    [Modéré : pro­pos dif­fa­ma­toires]

    BENYOUB.A
    « ALLONS-QUARTIERS »

    sep article