Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de 1968. © AMMG

Jeux olym­piques de 1968 : Grenoble et ses par­te­naires ral­lument la flamme

Jeux olym­piques de 1968 : Grenoble et ses par­te­naires ral­lument la flamme

FOCUS – Pour célé­brer le 50e anni­ver­saire des Jeux olym­piques d’hi­ver de Grenoble, de nom­breuses fes­ti­vi­tés sont pré­vues dans la capi­tale des Alpes et dans les sta­tions isé­roises, notam­ment début 2018. Objectif : « créer un évé­ne­ment fes­tif, popu­laire, spor­tif, cultu­rel, inter­gé­né­ra­tion­nel ».

Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Grenoble en 1968. © AMMG

Cérémonie d’ou­ver­ture des Jeux olym­piques d’hi­ver de Grenoble, le 6 février 1968. © AMMG

« En 1968, il y a eu des mani­fes­ta­tions dans les rues mais aussi des mani­fes­ta­tions spor­tives. Avant mai, il y a eu février. » Avec son début d’intervention, Lionel Beffre, a fait sou­rire l’assistance four­nie venue assis­ter, jeudi 12 octobre, à la pré­sen­ta­tion des fes­ti­vi­tés des 50 ans des Jeux olym­piques, à l’Hôtel de Ville de Grenoble.

L’héritage patri­mo­nial des JO

« Au-delà de l’événement spor­tif réussi, aujourd’hui, il fait par­tie inté­grante de la ville de Grenoble et de son his­toire », rap­pelle le pré­fet de l’Isère. « Il a façonné l’image et la ville de Grenoble elle-même. »

Construction de l'Hôtel de Ville de Grenoble à l'occasion des JO de 1968. © AMMG

Construction de l’Hôtel de Ville de Grenoble à l’oc­ca­sion des JO de 1968. © AMMG

Et le maire Éric Piolle de don­ner des exemples concrets de l’apport des JO pour la capi­tale des Alpes en termes de patri­moine : « la mai­rie, le Palais des sports, le vil­lage olym­pique, la gare, la Maison de la culture, des quar­tiers entiers, le centre de presse de Malherbe et des amé­na­ge­ments dans les sta­tions. » La liste est longue, comme l’est celle des fes­ti­vi­tés de ce cinquantenaire.

Ce 50e anni­ver­saire des JO de 1968 va être l’occasion de rendre hom­mage aux ouvriers étran­gers qui ont par­ti­cipé à la trans­for­ma­tion de Grenoble et qui y sont res­tés. Une expo­si­tion de pho­tos se dérou­lera ainsi du 5 mars au 5 avril 2018 à la Maison de l’international. Bernard Méric est parti à la ren­contre de ces construc­teurs pour réa­li­ser une série de por­traits. « Cela per­met de voir aussi dans quelles condi­tions aujourd’hui ces gens-là sont par­fois héber­gés », sou­ligne Éric Piolle. « Nous devons à cha­cun la recon­nais­sance pour sa contri­bu­tion à l’histoire de la ville. C’est impor­tant. »

Des Jeux olym­piques des sco­laires en février

Lors de ces célé­bra­tions, le Palais des sports, qui a fêté ses 50 ans le 12 octobre der­nier, sera remis en glace du 3 au 27 février. En 1968, outre la céré­mo­nie de clô­ture, il avait accueilli les épreuves de pati­nage. À cette occa­sion, l’Américaine Peggy Fleming avait décro­ché le sacre olym­pique. Certains se sou­viennent sans doute encore de la tenue cou­leur char­treuse qu’elle portait.

Objectif du 50e anniversaire des Jeux olympiques de Grenoble : « créer un événement festif, populaire, sportif, culturel, intergénérationnel ».Le Palais des sports de Grenoble en pleine construction. Il a été inauguré le 12 octobre 1967. © AMMG

Le Palais des sports de Grenoble en pleine construc­tion. Il a été inau­guré le 12 octobre 1967. © AMMG

En février 2018, le public pourra trou­ver dans l’enceinte, outre la pati­noire de 45 m x 20 m, des cha­lets, des expo­si­tions et du biath­lon. Le Palais des sports va ainsi se reprendre aux Jeux. C’est d’autant plus vrai qu’il accueillera du cur­ling et du pati­nage artis­tique lors des Schools Winter Games.

Ces Jeux olym­piques des sco­laires, orga­ni­sés par l’Éducation natio­nale, se dérou­le­ront du 5 au 10 février. Ce sont 20 nations qui s’affronteront sur onze épreuves. Les sta­tions et les mas­sifs isé­rois seront alors à l’honneur. Et, comme en 1968, Chamrousse res­tera le ber­ceau du ski alpin, après avoir orga­nisé son évé­ne­ment phare : la course des légendes le 23 janvier.

Éric Piolle : « Un pro­jet qui nous occupe depuis un an et demi »

Le pla­teau du Vercors sera quant à lui bien servi avec le ski de fond, le saut à skis, le biath­lon et le hockey sur glace. En paral­lèle, se dérou­lera la 40e édi­tion de la Foulée blanche à Autrans. Décalé exprès cette année du 3 au 7 février, le ren­dez-vous majeur du ski nor­dique se met­tra aux cou­leurs des 50 ans des JO. Enfin, l’Alpe d’Huez, théâtre du bobs­leigh en 68, accueillera le ski free­style et le snowboard.

Eric Piolle, maire de Grenoble, et Yannick Belle, vice-pré­sident de la Métropole chargé notam­ment de la poli­tique spor­tive, lors du lan­ce­ment, le 12 octobre, des fes­ti­vi­tés des 50 ans des Jeux de Grenoble. © Laurent Genin

Ce 50e anni­ver­saire se veut « un évé­ne­ment fes­tif, popu­laire, spor­tif, cultu­rel, inter­gé­né­ra­tion­nel », explique Éric Piolle. Une volonté par­ta­gée par tous les organisateurs.

Le maire de Grenoble a par ailleurs insisté sur « la dimen­sion par­te­na­riale de ce pro­jet qui nous occupe depuis un an et demi ». Le “nous” dési­gnant la Ville de Grenoble, la Métropole, le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère, l’État, les fédé­ra­tions et le Coljog (Conservatoire obser­va­toire labo­ra­toire des Jeux olym­piques de Grenoble) notamment.

Yannick Belle : « Perpétuer l’esprit olym­pique sur notre territoire »

« Avec la Ville de Grenoble, nous tra­vaillons essen­tiel­le­ment sur la célé­bra­tion de ce 50anni­ver­saire autour du spec­tacle du 6 février », illustre Yannick Belle, vice-pré­sident de la Métropole, notam­ment chargé de la poli­tique spor­tive. Le 6 février 2018, il y aura en effet 50 ans jour pour jour qu’aura eu lieu la céré­mo­nie d’ouverture des Jeux de Grenoble. Ce spec­tacle, « un son et lumière », devrait s’inscrire dans ce côté fes­tif. Tout comme l’accueil des cham­pions fran­çais de retour des JO de Pyeongchang, en Corée du Sud, le 26 février.

« La Métropole et ses par­te­naires veulent aussi per­pé­tuer l’esprit olym­pique sur notre ter­ri­toire au sens large », ajoute Yannick Belle. Cela passe par l’accueil d’événements comme « les Internationaux de pati­nage dès novembre [du 17 au 19, ndlr], le Critérium du Dauphiné en 2018, la Coupe du monde fémi­nine au stade des Alpes en 2019 et, nous l’espérons, le Tour de France la même année. » De grandes com­pé­ti­tions spor­tives qui collent bien à la devise olym­pique : “Plus vite, plus haut, plus fort”.

Laurent Genin

Laurent Genin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les syndicats opposés aux "kits Jeux olympiques" ont donné de la voix à la direction de l'Éducation nationale à Grenoble
Les syn­di­cats oppo­sés aux kits Jeux olym­piques ont inter­pellé la direc­tion de l’Éducation natio­nale à Grenoble

FOCUS - À l'appel des syndicats Sud Éducation Isère et FSU-Snuipp 38, une trentaine d'enseignants se sont donné rendez-vous devant la grille du site de Lire plus

Access match Top 14 : plus de 17 000 sup­por­ters du FCG dans les tra­vées du Stade des Alpes contre Montpellier

FLASH INFO - Une semaine après sa défaite contre Vannes (9-16) en finale de Pro D2, le FCG recevra Montpellier, dimanche 16 juin 2024, lors Lire plus

Affaire Piolle-Martin: cet enregistrement clandestin qui accable l'ancienne première adjointe... ou pas?
Affaire Piolle-Martin : cet enre­gis­tre­ment clan­des­tin qui accable l’an­cienne pre­mière adjointe… ou pas ?

FOCUS - Le Canard enchaîné revient sur l'affaire (potentielle) Piolle-Martin en évoquant, cette fois, un enregistrement dans lequel l'ancienne première adjointe – qui était également Lire plus

Avec M Réso, un seul ticket de trans­ports en com­mun pour les habi­tants de Grenoble Alpes Métropole et du Grésivaudan

FOCUS - Le Smmag, Grenoble Alpes Métropole et la Communauté de communes Le Grésivaudan ont présenté, mardi 11 juin 2024, à Montbonnot-Saint-Martin, leur nouveau réseau Lire plus

La Maison Minatec de Grenoble accueille la Conférence nationale du tourisme à vélo les 12 et 13 juin
Grenoble : la Maison Minatec accueille la Conférence natio­nale du tou­risme à vélo les 12 et 13 juin 2024

ÉVÉNEMENT - La Maison Minatec de Grenoble accueille, les mercredi 12 et jeudi 13 juin 2024, la Conférence nationale du tourisme à vélo organisée par Lire plus

La jeunesse (militante) rassemblée à Grenoble contre le Rassemblement national, entre "peur" et "détermination"
La jeu­nesse mili­tante de gauche réunie à Grenoble contre le Rassemblement natio­nal, entre « peur » et « détermination »

EN BREF - Après un premier mouvement sur le campus lundi 10 juin 2024 au soir, un rassemblement de lycéens et d'étudiants s'est tenu le Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !