Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Budget participatif 2017 : la Ville de Grenoble dévoile les 9 projets lauréats

sep article

Neuf projets, un “gros” et huit “petits”, sortent vainqueurs de l’édition 2017 du Budget participatif de Grenoble. Au programme : aménagements publics, nichoirs à chauve-souris, exploitation des bio-déchets ou encore lieu de débat et d’entraide pour les plus précaires.

 

 

La Ville de Grenoble a dévoilé les projets vainqueurs des urnes à l’issue du vote pour l’édition 2017 du budget participatif. Du 10 au 14 octobre, les Grenoblois étaient invités à choisir 7 propositions parmi les 25 présentées. Au final, en fonction des coûts de chacune et de l’enveloppe générale allouée, elle sont 9 à avoir été retenues.

 

Dans la catégories des « gros projets », c’est Le Lîeu qui a reçu les faveurs des votants. Le principe ? « Un local permanent ouvert à tous, et en particulier aux personnes en grande précarité. Un lieu de parole et de débat, d’information et d’entraide, de bricolage et de fabrication, de création artistique et mécanique », expliquent ses défenseurs. Le Lîeu devrait nécessiter 260 000 euros.

 

 

 

Les huit petits projets retenus

 

 

Côté petits projets, ont été retenus l’exploitation des bio-déchets (préparations et restes) du restaurant municipal de Grenoble pour alimenter l’usine de méthanisation d’Aquapôle (90 000 euros), et l’installation de terrasses ludiques pour les marchés grenoblois (50 000 euros). Ainsi que l’aménagement d’une promenade sur le quai Merlin (105 000 euros) et la mise à disposition de vélos triporteurs électriques pour les habitants (20 000 euros).

 

Les quais au pied de la Bastille bientôt aménagés en promenade ? © Ville de Grenoble

Les quais au pied de la Bastille bientôt aménagés en promenade ? © Ville de Grenoble

 

Autres projets lauréats : Les « Grebox », boites d’échanges d’objets entre voisins, devraient faire leur apparition dans les quartiers de la ville (25 000 euros), de même que les jardins partagés sur toit portés par l’association Cultivons nos toits (80 000 euros). Enfin, les projets d’aménagement de l’espace public en bordure de l’Isère « Un pas vers l’eau » (120 000 euros) et d’installation de nichoirs à chauve-souris, hirondelles et mésanges (40 000 euros) ont également été sélectionnés par une majorité de votants.

 

 

 

3 fois plus de votants qu’en 2015… donc 2 fois moins qu’en 2016

 

 

Combien de votants pour cette édition 2017 ? « Plus de 3500 », indiquent les services de la Ville. L’adjoint à la démocratie locale Pascal Clouaire estime que le Budget participatif « s’installe peu à peu dans le paysage de notre ville » en comptant « 3 fois plus de votants qu’en 2015 ». Mais presque deux fois moins qu’en 2016

 

Nouveauté de cette année, le vote en ligne a rencontré les faveurs du public : un tiers des votes a eu lieu sur Internet, ajoute en effet Pascal Clouaire, se félicitant d’un « dispositif qui continue à s’améliorer d’année en année pour permettre au plus grand nombre de participer ». Avant de vanter la « diversité » des projets retenus, « qui portent haut les couleurs de la solidarité et de la transition sociale et écologique ».

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
3034 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.