Budget participatif 2017 : la Ville de Grenoble dévoile les 9 projets lauréats

sep article

Notre indépendance c

Neuf projets, un “gros” et huit “petits”, sortent vainqueurs de l’édition 2017 du Budget participatif de Grenoble. Au programme : aménagements publics, nichoirs à chauve-souris, exploitation des bio-déchets ou encore lieu de débat et d’entraide pour les plus précaires.

 

 

La Ville de Grenoble a dévoilé les pro­jets vain­queurs des urnes à l’is­sue du vote pour l’é­di­tion 2017 du bud­get par­ti­ci­pa­tif. Du 10 au 14 octobre, les Grenoblois étaient invi­tés à choi­sir 7 pro­po­si­tions parmi les 25 pré­sen­tées. Au final, en fonc­tion des coûts de cha­cune et de l’en­ve­loppe géné­rale allouée, elle sont 9 à avoir été rete­nues.

 

Dans la caté­go­ries des « gros pro­jets », c’est Le Lîeu qui a reçu les faveurs des votants. Le prin­cipe ? « Un local per­ma­nent ouvert à tous, et en par­ti­cu­lier aux per­sonnes en grande pré­ca­rité. Un lieu de parole et de débat, d’in­for­ma­tion et d’en­traide, de bri­co­lage et de fabri­ca­tion, de créa­tion artis­tique et méca­nique », expliquent ses défen­seurs. Le Lîeu devrait néces­si­ter 260 000 euros.

 

 

 

Les huit petits projets retenus

 

 

Côté petits pro­jets, ont été rete­nus l’ex­ploi­ta­tion des bio-déchets (pré­pa­ra­tions et restes) du res­tau­rant muni­ci­pal de Grenoble pour ali­men­ter l’u­sine de métha­ni­sa­tion d’Aquapôle (90 000 euros), et l’ins­tal­la­tion de ter­rasses ludiques pour les mar­chés gre­no­blois (50 000 euros). Ainsi que l’a­mé­na­ge­ment d’une pro­me­nade sur le quai Merlin (105 000 euros) et la mise à dis­po­si­tion de vélos tri­por­teurs élec­triques pour les habi­tants (20 000 euros).

 

Les quais au pied de la Bastille bientôt aménagés en promenade ? © Ville de Grenoble

Les quais au pied de la Bastille bien­tôt amé­na­gés en pro­me­nade ? © Ville de Grenoble

 

Autres pro­jets lau­réats : Les « Grebox », boites d’é­changes d’ob­jets entre voi­sins, devraient faire leur appa­ri­tion dans les quar­tiers de la ville (25 000 euros), de même que les jar­dins par­ta­gés sur toit por­tés par l’as­so­cia­tion Cultivons nos toits (80 000 euros). Enfin, les pro­jets d’a­mé­na­ge­ment de l’es­pace public en bor­dure de l’Isère « Un pas vers l’eau » (120 000 euros) et d’ins­tal­la­tion de nichoirs à chauve-sou­ris, hiron­delles et mésanges (40 000 euros) ont éga­le­ment été sélec­tion­nés par une majo­rité de votants.

 

 

 

3 fois plus de votants qu’en 2015… donc 2 fois moins qu’en 2016

 

 

Combien de votants pour cette édi­tion 2017 ? « Plus de 3500 », indiquent les ser­vices de la Ville. L’adjoint à la démo­cra­tie locale Pascal Clouaire estime que le Budget par­ti­ci­pa­tif « s’installe peu à peu dans le pay­sage de notre ville » en comp­tant « 3 fois plus de votants qu’en 2015 ». Mais presque deux fois moins qu’en 2016

 

Nouveauté de cette année, le vote en ligne a ren­con­tré les faveurs du public : un tiers des votes a eu lieu sur Internet, ajoute en effet Pascal Clouaire, se féli­ci­tant d’un « dis­po­si­tif qui conti­nue à s’améliorer d’année en année pour per­mettre au plus grand nombre de par­ti­ci­per ». Avant de van­ter la « diver­sité » des pro­jets rete­nus, « qui portent haut les cou­leurs de la soli­da­rité et de la tran­si­tion sociale et éco­lo­gique ».

 

FM

 

commentez lire les commentaires
5246 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.