Visite du matrimoine grenoblois avec Osez le féminisme 38

À la décou­verte du matri­moine gre­no­blois avec Osez le fémi­nisme 38 et l’Observatoire Isérois de la Parité

À la décou­verte du matri­moine gre­no­blois avec Osez le fémi­nisme 38 et l’Observatoire Isérois de la Parité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Parmi la foule de pro­po­si­tions des Journées du patri­moine, on trou­vait, ce dimanche 17 sep­tembre, une décou­verte du matri­moine gre­no­blois, ima­gi­née par Osez le fémi­nisme 38 et l’Observatoire isé­rois de la parité (OIP). Au pro­gramme, notam­ment, déam­bu­la­tion dans les rues et sur les places revê­tant des noms de femmes peu ou proues oubliées bien qu’ayant mar­qué l’histoire de la Ville.

Dans le cadre des Journées du patrimoine, visite du matrimoine grenoblois en compagnie de quelques-unes des membres de Osez le féminisme 38 et de l'Observatoire Isérois de la Parité. © Adèle Duminy

Dans le cadre des Journées du patri­moine, visite du matri­moine gre­no­blois en com­pa­gnie de quelques-unes des membres de Osez le fémi­nisme 38 et de l’Observatoire Isérois de la Parité. © Adèle Duminy

Boulevard Agutte-Sembat, rue Berthe de Boissieux ou place Jacqueline Marval. Les femmes qui ont donné leur nom à ces élé­ments de l’espace urbain gre­no­blois ne jouissent pas vrai­ment d’une grande renommée.

Osez le fémi­nisme 38 et l’Observatoire Isérois de la Parité (OIP) ont voulu leur rendre hom­mage en pro­po­sant une jour­née de décou­verte du matri­moine gre­no­blois. Néologisme construit, on l’aura com­pris, en oppo­si­tion au terme “patri­moine”, qui ren­voie, éty­mo­lo­gi­que­ment, aux « biens trans­mis par le père ».

Le terme “matri­moine”, comme son homo­logue mas­cu­lin, est à entendre ici dans son accep­tion la plus large. Pas seule­ment au sens d’édifice donc, mais éga­le­ment au sens de valeur, notamment.

Au détour de l’histoire de la gan­te­rie, pro­fon­dé­ment ancrée dans Grenoble, on a ainsi pu apprendre que la ville pou­vait une fois de plus s’enorgueillir d’avoir été à la pointe du pro­grès. Non pas dans le domaine scien­ti­fique – à l’é­poque – mais dans celui des avan­cées sociales. Et ce avec le concours des femmes, extrê­me­ment pré­sentes dans l’industrie gantière.

Le mutua­lisme est né à Grenoble

Sur la place Jacqueline Marval à Grenoble. © Adèle Duminy

Place Jacqueline Marval à Grenoble. © Adèle Duminy

En 1803, l’esprit révo­lu­tion­naire souffle encore sur la ville, qui délaisse un temps ce sym­bole de l’aristocratie du vête­ment qu’est le gant. L’industrie gan­tière est donc en crise. Les employés du sec­teur, dont une bonne part sont des femmes, crée alors une caisse d’entraide et de soli­da­rité pour sou­te­nir de façon tout à fait inno­vante ceux qui tra­versent des périodes de chômage.

Autre inven­tion qui amor­cera une réflexion durable : la mise en place, dans le cou­rant du XIXe siècle, d’une retraite pour celles et ceux qui cessent leur activité.

Ce qui pou­vait arri­ver plus tôt que prévu dans cette indus­trie, cer­tains gestes répé­ti­tifs propres à la fabri­ca­tion des gants pro­vo­quant des dou­leurs arti­cu­laires intenses.

Les femmes, exclues de l’espace urbain

Les vespasiennes imposent la station debout. Incommode pour la gent féminine... © Adèle Duminy

Les ves­pa­siennes imposent la sta­tion debout. Incommode pour la gent fémi­nine… © Adèle Duminy

Parmi les haltes du par­cours matri­mo­nial pro­posé par Osez le fémi­nisme 38 et l’OIP ? Les ves­pa­siennes du bou­le­vard Gambetta.

Quel rap­port avec le matri­moine ? « Ces uri­noirs ont été créés au XIXe siècle alors que la France connais­sait son mou­ve­ment hygié­niste. Ils étaient donc pen­sés comme un pro­grès pour amé­lio­rer l’hygiène urbaine », rap­pelle notre guide, membre de l’antenne gre­no­bloise de l’association natio­nale Osez le féminisme.

« Mais com­ment uti­li­ser ces édi­fices si l’on ne pisse pas debout ? De facto, les femmes sont exclues du patri­moine urbain et de l’espace public ! », s’insurge-t-elle, non sans humour.

Adèle Duminy

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AD

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Simone Torres, Bernard Ferrari, Jérémie Giono et Anouck Templé, organisateurs de la fête du travailleur alpin 2022 (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Fête du Travailleur alpin 2022 : démé­na­ge­ment sous ten­sion de Fontaine à Grenoble

FOCUS - Une tradition quasi quarantenaire est rompue. Pour la première fois depuis 1983, la Fête du Travailleur alpin organisée par la fédération de l'Isère Lire plus

Les Urgences nocturnes du CHU Grenoble-Alpes en fonctionnement “adapté” face au manque d'effectifs
Les urgences noc­turnes du CHU Grenoble-Alpes en mode de fonc­tion­ne­ment “adapté” faute d’ef­fec­tifs suffisants

FOCUS - La rumeur courrait depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines: comme plusieurs autres services en France, les urgences nocturnes du CHU Grenoble-Alpes passent en Lire plus

Près d'un millier de personnes se sont rassemblés lor de cette manifestation contre les violences faites aux femmes. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : près de 1 000 per­sonnes ont mani­festé contre les vio­lences faites aux femmes

  REPORTAGE - Environ un millier de personnes se sont rassemblées à Grenoble pour lutter contre les violences faites aux femmes et aux minorités de Lire plus

Osez le fémi­nisme 38 dénonce la venue d’Emma Becker à Grenoble, auteure accu­sée de « gla­mou­ri­ser » la prostitution

  FIL INFO — La venue à Grenoble d'Emma Becker pour présenter son ouvrage La Maison devant les jurés du Prix du roman des étudiants Lire plus

Les féministes de l'Isère clament leur soutien au mouvement de contestation sociale, jugeant les femmes premières victimes des orientations du gouvernement.
Des fémi­nistes de l’Isère se mobi­lisent aux côtés des oppo­sants à la poli­tique du gouvernement

FIL INFO – Des associations féministes et représentantes de syndicats lancent un message de soutien au grand mouvement de contestation sociale face à la politique Lire plus

Bertrand Cantat en concert à Grenoble : Éric Piolle sommé de se positionner

FOCUS - La venue à Grenoble de Bertrand Cantat pour deux concerts, les 13 et 14 mars, à la Belle électrique suscite la polémique. Tandis Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin