Le collectif Touchez pas à nos bibliothèques décide de porter son combat dans les urnes

sep article

Nouvelles formations au centre de formation des Charmilles pour la rentrée 2020

FOCUS – Échec des négociations avec la Ville de Grenoble. Le collectif Touchez pas à nos bibliothèques soumettra finalement la question du maintien des trois bibliothèques de quartier (Prémol, Hauquelin, Alliance) à la votation citoyenne, en octobre prochain. Pour rouvrir ces trois établissements, il lui faudra réunir 20 000 voix minimum « pour » sa requête. Mission quasi impossible, estime le collectif, à moins que la Ville octroie de nouveaux moyens…

 

 

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques, au conseil municipal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d'interpellation et de votation lancée par la Ville de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques, au conseil municipal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d’interpellation et de votation lancée par la Ville de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Depuis l’intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques au conseil municipal du 22 mai dernier, dans le cadre du dispositif d’interpellation et de votation citoyennes, les négociations avec la Ville étaient censées se poursuivre…

 

La Ville avait semblé faire montre de sa volonté d’élaborer des solutions alternatives en concertation avec le collectif. Sauf que, un mois et demi plus tard environ, ces solutions demeurent inabouties et insatisfaisantes.

 

Dans un document de 11 pages transmis le 6 juillet, signé par Élisa Martin, première adjointe, et Corinne Bernard, adjointe aux Cultures, la Ville se fend d’« un long historique mais à aucun moment ne [répond] clairement aux questions posées », considère le collectif.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2668 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Voici le courrier envoyé par le collectif au Maire:

    Monsieur le Maire, Mesdames les adjointes,

    A la suite du dépôt de plus de 4000 signatures de la pétition pour le maintien des trois bibliothèques de quartier (Prémol, Hauquelin, Alliance), un débat consacré à cette question s’est déroulé durant le conseil municipal du 22 mai 2017. Ce débat a permis d’ouvrir une période de négociation entre les pétitionnaires et la municipalité.

    A l’issue de cette phase de discussion, les propositions de la Ville de Grenoble demeurent inchangées concernant l’Alliance, réduite à une demi-bibliothèque anémiée. Quant à Hauquelin et Prémol, il s’agit de les transformer en « relais-lectures », gérés par des associations mal définies dans des lieux encore incertains où 500 documents (l’équivalent d’une grosse armoire) seraient mis à disposition du public pour 3 à 4h par semaine, sans garantie de prêt (pas d’accès au catalogue et au prêt informatisé), sans aucun objectif chiffré pour les accueils de scolaires et les animations (plus de 170 pour chacun des lieux en 2015). Tout cela sans aucun poste de professionnels supplémentaire.

    Ces propositions étaient largement insuffisantes. C’est pourquoi fin juin nous avons demandé un délai supplémentaire pour vous préciser nos demandes, chose que nous avons faite dimanche 2 juillet, par l’envoi d’un tableau de demandes. Nous venons de recevoir votre réponse de 11 pages, dans laquelle vous faites un long historique mais à aucun moment ne répondez clairement aux questions posées.

    Pour ces raisons, le collectif « Touchez pas à nos bibliothèques », réuni en plénière ce soir, a décidé par un vote majoritaire de :

    – soumettre à la votation citoyenne la question du maintien des trois bibliothèques de quartier tel qu’énoncé dans sa pétition et vous demande d’engager le processus conduisant à sa mise en place.

    Concernant la votation proprement dite, l’élection municipale de 2014 et son résultat (près de 20 000 voix pour la majorité actuelle) servant de véritable mesure-étalon, le Collectif demande que des conditions de vote identiques aux Municipales soient proposées aux Grenoblois, c’est-à-dire :

    – la profession de foi des pétitionnaires envoyé à tous les Grenoblois

    – des bureaux de vote ouverts autant qu’aux Municipales et en dehors des heures de travail

    – des moyens électoraux (affiches, tract,…) équivalents à ceux de la majorité municipale

    Le collectif « Touchez pas à nos bibliothèques ».

    Grenoble, le 7 juillet 2017.

    sep article