Le collectif Touchez pas à nos bibliothèques décide de porter son combat dans les urnes

sep article



FOCUS – Échec des négociations avec la Ville de Grenoble. Le collectif Touchez pas à nos bibliothèques soumettra finalement la question du maintien des trois bibliothèques de quartier (Prémol, Hauquelin, Alliance) à la votation citoyenne, en octobre prochain. Pour rouvrir ces trois établissements, il lui faudra réunir 20 000 voix minimum « pour » sa requête. Mission quasi impossible, estime le collectif, à moins que la Ville octroie de nouveaux moyens…

 

 

Intervention du collectif Touchez pas à nos bibliothèques, au conseil municipal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d'interpellation et de votation lancée par la Ville de Grenoble © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Intervention du col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques, au conseil muni­ci­pal du lundi 22 mai, à la faveur du droit d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion lan­cée par la Ville de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Depuis l’in­ter­ven­tion du col­lec­tif Touchez pas à nos biblio­thèques au conseil muni­ci­pal du 22 mai der­nier, dans le cadre du dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion citoyennes, les négo­cia­tions avec la Ville étaient cen­sées se pour­suivre…

 

La Ville avait sem­blé faire montre de sa volonté d’é­la­bo­rer des solu­tions alter­na­tives en concer­ta­tion avec le col­lec­tif. Sauf que, un mois et demi plus tard envi­ron, ces solu­tions demeurent inabou­ties et insa­tis­fai­santes.

 

Dans un docu­ment de 11 pages trans­mis le 6 juillet, signé par Élisa Martin, pre­mière adjointe, et Corinne Bernard, adjointe aux Cultures, la Ville se fend d”« un long his­to­rique mais à aucun moment ne [répond] clai­re­ment aux ques­tions posées », consi­dère le col­lec­tif.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2832 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Voici le cour­rier envoyé par le col­lec­tif au Maire :

    Monsieur le Maire, Mesdames les adjointes,

    A la suite du dépôt de plus de 4000 signa­tures de la péti­tion pour le main­tien des trois biblio­thèques de quar­tier (Prémol, Hauquelin, Alliance), un débat consa­cré à cette ques­tion s’est déroulé durant le conseil muni­ci­pal du 22 mai 2017. Ce débat a per­mis d’ou­vrir une période de négo­cia­tion entre les péti­tion­naires et la muni­ci­pa­lité.

    A l’is­sue de cette phase de dis­cus­sion, les pro­po­si­tions de la Ville de Grenoble demeurent inchan­gées concer­nant l’Alliance, réduite à une demi-biblio­thèque ané­miée. Quant à Hauquelin et Prémol, il s’a­git de les trans­for­mer en « relais-lec­tures », gérés par des asso­cia­tions mal défi­nies dans des lieux encore incer­tains où 500 docu­ments (l’é­qui­valent d’une grosse armoire) seraient mis à dis­po­si­tion du public pour 3 à 4h par semaine, sans garan­tie de prêt (pas d’ac­cès au cata­logue et au prêt infor­ma­tisé), sans aucun objec­tif chif­fré pour les accueils de sco­laires et les ani­ma­tions (plus de 170 pour cha­cun des lieux en 2015). Tout cela sans aucun poste de pro­fes­sion­nels sup­plé­men­taire.

    Ces pro­po­si­tions étaient lar­ge­ment insuf­fi­santes. C’est pour­quoi fin juin nous avons demandé un délai sup­plé­men­taire pour vous pré­ci­ser nos demandes, chose que nous avons faite dimanche 2 juillet, par l’en­voi d’un tableau de demandes. Nous venons de rece­voir votre réponse de 11 pages, dans laquelle vous faites un long his­to­rique mais à aucun moment ne répon­dez clai­re­ment aux ques­tions posées.

    Pour ces rai­sons, le col­lec­tif « Touchez pas à nos biblio­thèques », réuni en plé­nière ce soir, a décidé par un vote majo­ri­taire de :

    - sou­mettre à la vota­tion citoyenne la ques­tion du main­tien des trois biblio­thèques de quar­tier tel qu’é­noncé dans sa péti­tion et vous demande d’en­ga­ger le pro­ces­sus condui­sant à sa mise en place.

    Concernant la vota­tion pro­pre­ment dite, l’é­lec­tion muni­ci­pale de 2014 et son résul­tat (près de 20 000 voix pour la majo­rité actuelle) ser­vant de véri­table mesure-éta­lon, le Collectif demande que des condi­tions de vote iden­tiques aux Municipales soient pro­po­sées aux Grenoblois, c’est-à-dire :

    - la pro­fes­sion de foi des péti­tion­naires envoyé à tous les Grenoblois

    - des bureaux de vote ouverts autant qu’aux Municipales et en dehors des heures de tra­vail

    - des moyens élec­to­raux (affiches, tract,…) équi­va­lents à ceux de la majo­rité muni­ci­pale

    Le col­lec­tif « Touchez pas à nos biblio­thèques ».

    Grenoble, le 7 juillet 2017.

    sep article