La passerelle Saint-Laurent de Grenoble sera fermée pour travaux dès octobre 2017

sep article



À partir de ce mois de juin 2017, Grenoble-Alpes Métropole – responsable de l’ouvrage – va procéder à la réhabilitation de la passerelle Saint-Laurent, à Grenoble. Un chantier d’ampleur pour un coût de 2,3 millions d’euros qui va nécessiter la fermeture à toute circulation du vénérable pont suspendu bien connu des Grenoblois. Et ce pendant treize mois à compter de la fin septembre 2017.

 

 

La passerelle Saint-Laurent sera fermée à partir d'octobre 2017, pendant les treize mois que dureront les travaux réhabilitation engagés par la Métropole. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Les habi­tants du quar­tier s’im­pa­tien­taient. Annoncés de longue date, les tra­vaux de réha­bi­li­ta­tion de la pas­se­relle sus­pen­due sem­blaient ne devoir jamais com­men­cer. En effet, depuis plus d’une année la pas­se­relle Saint-Laurent est enlai­die par la pose de grilles de pro­tec­tion de chaque côté de la tra­vée ne lais­sant libre pour les pié­tons qu’un étroit pas­sage en son centre.

 

Leur uti­lité ? Prévenir les attrou­pe­ments de per­sonnes qui auraient pu pas­ser à tra­vers la char­pente métal­lique, atta­quée par une cor­ro­sion per­fo­rante pou­vant atteindre… 100 %.

 

 

Des déplacement compliqués par les travaux

 

 

La durée des tra­vaux peut sur­prendre mais on est moins étonné lorsque l’on prend connais­sance de la liste des tra­vaux que se pro­pose de réa­li­ser la Métropole au cours de ces treize mois. Notamment le désa­mian­tage – sous confi­ne­ment – de la struc­ture métal­lique et des câbles, le démon­tage et rem­pla­ce­ment du tablier en béton, le rem­pla­ce­ment des pièces cor­ro­dées, la mise aux normes des gardes-corps… Des opé­ra­tions pour les­quelles il est prévu d’en­cap­su­ler l’ou­vrage à l’aide d’un écha­fau­dage et de ren­for­cer le tablier de la pas­se­relle pour ne pas le sur­char­ger

 

La passerelle Saint-Laurent sera fermée à partir d'octobre 2017, pendant les treize mois que dureront les travaux réhabilitation engagés par la Métropole. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

De quoi sin­gu­liè­re­ment com­pli­quer les dépla­ce­ments de tous ceux qui, venant du quar­tier Saint-Laurent ou du centre-ville, empruntent quo­ti­dien­ne­ment la pas­se­relle. Ils n’au­ront dès lors pour seules alter­na­tives que d’emprunter les ponts Marius Gontard ou de la Citadelle. Soit avec cette der­nière option un détour d’en­vi­ron 230 mètres…

 

Pour autant, les usa­gers ne seront pas livrés à eux-mêmes. Des mesures d’ac­com­pa­gne­ment, signa­lé­tique spé­ci­fique, pan­neaux, fresques, sont en train d’être étu­diées avec les unions de quar­ter, les com­mer­çants et autres per­sonnes ou struc­tures concer­nées. La fina­lité de ces mesures ? Rendre attrac­tive la zone de chan­tier, don­ner envie de rejoindre le quar­tier Saint-Laurent et le pro­mou­voir mal­gré la dévia­tion et les inévi­tables nui­sances induites par le chan­tier.

 

JK

 

 

Comment est réparti le financement de la réhabilitation ?

 

Grenoble-Alpes Métropole : 1 297 500 euros
Département de l’Isère : 550 000 euros
Ville de Grenoble : 432 500 euros

Coût glo­bal des tra­vaux : 2 310 000 euros

MC2 - Saison 2020-21
commentez lire les commentaires
6310 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. sep article