Une réor­ga­ni­sa­tion qui ne passe pas : les locales de France Bleu en grève ce 18 mai

Une réor­ga­ni­sa­tion qui ne passe pas : les locales de France Bleu en grève ce 18 mai

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Journée “blanche”, ce jeudi 18 mai, pour les émis­sions de France Bleu Isère qui risquent fort d’être très per­tur­bées. En cause, un pré­avis de grève natio­nal déposé ce 12 mai par les orga­ni­sa­tions syn­di­cales CFDT, CGT, SNFort, SNJ, Sud et Unsa suite à la réor­ga­ni­sa­tion des pro­grammes que tente de mettre en place – dès la ren­trée – la direc­tion de France Bleu.

Siège de France Bleu Isère, Cours Jean Jaurès, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Siège de France Bleu Isère, cours Jean Jaurès à Grenoble © Chloé Ponset – Place Gre’net

La pilule est dure à ava­ler pour les 44 sta­tions locales de France Bleu. La direc­tion pari­sienne de la sta­tion tente en effet de leur impo­ser – bru­ta­le­ment et sans concer­ta­tion selon les syn­di­cats – le rem­pla­ce­ment des tranches horaires 8 h 45 – 9 h 25 ainsi que celle de 14 heures – 16 heures par une émis­sion natio­nale. Tout en leur confiant la charge des ren­dez-vous d’in­for­ma­tion natio­naux de 7 h 30 et de 8 heures.

Une manière « d’en­ter­rer la rédac­tion natio­nale », fus­tige le Syndicat natio­nal des jour­na­listes (SNJ) de Radio France qui craint des sup­pres­sions de postes sur Paris. Mais pas seule­ment puisque tout cela va contraindre les 44 rédac­tions à « se réor­ga­ni­ser pour absor­ber cette charge de tra­vail et donc sacri­fier un peu plus le ter­rain », déplore le SNJ. Qui augure « un cau­che­mar de pla­ni­fi­ca­tion avec le risque de devoir sacri­fier le sport et les ren­dez-vous d’informations du soir, et tuer dans l’œuf le pro­jet d’or­ga­ni­sa­tion du tra­vail sur le web. »

« La direc­tion de France Bleu nous livre sa vision cau­che­mar­desque de l’avenir »

Et c’est bien là que le bât blesse. Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales estiment en effet que l’i­den­tité du réseau, en un mot sa proxi­mité, serait ainsi réduite à la part congrue. Le syn­di­cat ne manque d’ailleurs pas de poin­ter une direc­tion de France Bleu qui se contre­dit lors­qu’elle incite les sta­tions à « faire plus de local » tout en leur deman­dant désor­mais « de réduire les jour­naux à cinq minutes et de caser les élé­ments natio­naux dans le temps res­tant ».

« À moyens constants, après les baisses de ces der­nières années, cette poli­tique condam­nera la grande majo­rité des locales à sacri­fier les jour­naux du soir, des chro­niques ou repor­tages, et/ou le web. Dans le même temps, elle déva­lo­rise les sta­tions et les équipes », fus­tige le SNJ dans son com­mu­ni­qué.

L’occasion pour l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale d’ex­pri­mer tout le dépit que lui ins­pire cette réor­ga­ni­sa­tion. « Ces déci­sions inter­viennent dans le contexte de l’organisation, dans une majo­rité de locales, des ate­liers de grille pour ima­gi­ner la « radio rêvée ». Au lieu de cela  la direc­tion de Bleu nous livre sa vision cau­che­mar­desque de l’avenir », s’in­quiète-t-elle encore. Autant de reproches com­pi­lés par la CGT dans une lettre adres­sée à Éric Revel, le direc­teur de France Bleu, inti­tu­lée « Un réseau local dés­in­carné, on n’en veut pas ! »

« Nous sommes prêts à la grève »

Que réclame l’in­ter­syn­di­cale ? « Le res­pect des par­ti­cu­la­rismes de chaque locale, qui est l’ADN du réseau : avec des popu­la­tions, des cultures et des moyens dif­fé­rents, toutes ne peuvent pas avoir la même grille », assure-t-elle. Mais aussi, pour la rédac­tion natio­nale de France Bleu, « les moyens et la ligne édi­to­riale qui cor­res­pondent à son rôle natu­rel de com­plé­ment des 44 locales ». Le tout s’ap­puyant sur « un arrêt des mesures d’é­co­no­mies impo­sées au réseau » tout autant que puissent ces­ser « les excès d’autoritarisme dont l’ensemble des per­son­nels du réseau souffre ».

« Nous sommes prêts à la grève, et je pense qu’elle sera mas­si­ve­ment sui­vie », déclare Christophe Bernard, de la CGT-France Bleu à notre confrère de L’Humanité. « Eric Level, le direc­teur n’est pas très à l’écoute. Si le Comité cen­tral d’en­tre­prise de ven­dredi [ce 19 mai, ndlr] n’aboutit pas, nous allons vers une grève recon­duc­tible », pro­met encore le syndicaliste.

JK

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Journée de grève nationale des agents territoriaux ce 31 mars 2022 : rassemblement à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Très faible mobi­li­sa­tion à Grenoble pour la jour­née natio­nale de grève des agents territoriaux

FOCUS - Ce jeudi 31 mars 2022, journée de grève nationale des agents territoriaux, guère plus de 70 personnes se sont rassemblées vers 10 heures Lire plus

L'intersyndicale CGT, CFDT, FO, Sud, CNT et CFTC avait appelé les agents d’entretien, Atsem et animateurs des écoles de Grenoble à faire grève ce lundi 28 mars 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grève recon­duc­tible des agents d’entretien, Atsem et ani­ma­teurs : la loi dite des “1 607 heures” pro­voque (encore) des remous à Grenoble

FOCUS - Près de 80 agents d’entretien, Atsem et animateurs des écoles de Grenoble se sont rassemblés devant l'hôtel de ville ce lundi 28 mars Lire plus

Des salariés isérois d'EDF se sont rassemblés sur la place de Verdun, ce mercredi 26 janvier 2022, en fin de matinée, dans le cadre d'une grève nationale contre la demande du gouvernement de vendre davantage d'électricité à prix réduit aux opérateurs privés. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : grève à EDF contre la déci­sion du gou­ver­ne­ment de vendre davan­tage d’élec­tri­cité à bas prix à ses concurrents

FOCUS - Important mouvement de grève à EDF ce mercredi 26 janvier 2022, en Isère comme partout en France, à l'appel de l'intersyndicale CGT-CFDT-FO-CGC (plus Lire plus

En grève ce mercredi 12 janvier 2022, les salariés d'Air Liquide France Industrie se sont rassemblés le midi devant le portail du site, sur la plateforme chimique de Pont-de-Claix, pour réclamer une augmentation des salaires. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Air Liquide : la grève se pour­suit à Pont-de-Claix pour une aug­men­ta­tion col­lec­tive des salaires

EN BREF - En grève depuis le 12 janvier 2022, les salariés d'Air Liquide France Industrie, sur la plateforme chimique de Pont-de-Claix, ont reconduit leur Lire plus

En grève ce mercredi 12 janvier 2022, les salariés d'Air Liquide France Industrie se sont rassemblés le midi devant le portail du site, sur la plateforme chimique de Pont-de-Claix, pour réclamer une augmentation des salaires. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Pont-de-Claix : les sala­riés d’Air Liquide France Industrie en grève recon­duc­tible pour une aug­men­ta­tion des salaires

FOCUS - Les salariés d'Air Liquide France Industrie ont débuté une grève reconductible à l'appel de la CFDT, ce mercredi 12 janvier 2022, et se Lire plus

Les syndicats isérois appellent les enseignants à participer au mouvement de grève du 13 janvier
Les syn­di­cats isé­rois appellent les ensei­gnants à par­ti­ci­per au mou­ve­ment de grève du 13 janvier

FLASH INFO — "Les écoles, collèges et lycées doivent avoir les moyens de fonctionner en tout sécurité". Tel est le message porté par l'intersyndicale iséroise Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin