Les déchetteries du Grésivaudan offrent de nouveaux services

sep article

Notre indépendance c

Par souci de développement du tri des déchets, le Grésivaudan a fait le choix d’agrandir son offre de services sur son territoire. Les déchetteries intercommunales de Crolles, Saint-Ismier et du Touvet sont concernées par ces nouveautés.

 

 

Grâce à dif­fé­rents par­te­naires, le Grésivaudan pro­pose à l’oc­ca­sion de ce prin­temps des nou­veau­tés dans les déchet­te­ries de son ter­ri­toire, afin de sen­si­bi­li­ser les consom­ma­teurs au tri. Ce sont au total quatre ser­vices inédits qui voient le jour, le tout dans trois com­munes.

 

 

Baraque à huile et collecte de déchets d’amiante

 

On retrouve ainsi la baraque à huile, dis­po­si­tif qui per­met la col­lecte des huiles usa­gées pro­ve­nant des ménages. Le prin­cipe est simple : un seau étanche (Olibox) qui peut conte­nir trois litres leur est remis gra­tui­te­ment en déchet­te­rie. Les consom­ma­teurs doivent ensuite venir la dépo­ser à la déchet­te­rie, une fois celle-ci rem­plie d’huile usée (huile végé­tale et graisses de cuis­son). Un nou­veau seau propre leur est alors donné.

 

Deuxième nou­veauté : les déchets d’amiante peuvent aussi être col­lec­tés. Quatre per­ma­nences sont ainsi pré­vues à la déchet­te­rie de Crolles (la pre­mière ayant eu lieu le 4 mars 2017), des­ti­nées aux par­ti­cu­liers. Seules les plaques de toi­ture et de fibro­ci­ment et les déchets d’amiante non friables sont accep­tés.

 

 

Donner une deuxième vie à ses vieux objets

 

Grâce à un par­te­na­riat avec l’association R de récup’, il est désor­mais pos­sible de se débar­ras­ser d’objets en bon état, qui seront ensuite recy­clés et reva­lo­ri­sés puis reven­dus à petits prix. Cette recy­cle­rie a pour but de sen­si­bi­li­ser les consom­ma­teurs à l’importance de la réduc­tion des déchets, mais aussi de les ini­tier à un mode de consom­ma­tion plus durable. Les déchet­te­ries de Crolles, du Touvet, de Saint-Ismier et Pontcharra sont concer­nées par ce nou­veau ser­vice.

 

Enfin, la déchet­te­rie de Crolles a accueilli une nou­velle benne, qui per­met­tra de se désen­com­brer de mobi­liers et mate­las usa­gers des par­ti­cu­liers.

 

Par souci « d’équité de l’usage de ces ser­vices, de suivi d’exploitation et de ges­tion des flux de cir­cu­la­tion », les déchet­te­ries du Grésivaudan mettent éga­le­ment en place un sys­tème de carte. A com­men­cer par celle de Saint-Ismier, dont la carte est déjà obli­ga­toire depuis le 1er avril. Elle le sera à par­tir du 1er juillet à Crolles, puis à Saint-Martin‑d’Uriage à par­tir du 1er octobre et au Touvet à comp­ter du 1er jan­vier 2018. Cette carte, qui fonc­tion­nera sur les quatre déchet­te­ries, per­met­tra aux par­ti­cu­liers de dépo­ser gra­tui­te­ment jusqu’à 30 m3 de déchets par an.

 

MC

 

commentez lire les commentaires
3058 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.