Cap Berriat : une muni­ci­pa­li­sa­tion de la vie asso­cia­tive autour du 24 bis rue d’Alembert ?

Cap Berriat : une muni­ci­pa­li­sa­tion de la vie asso­cia­tive autour du 24 bis rue d’Alembert ?

FOCUS - Une municipalisation de la vie associative ? C'est un peu la crainte de Cap Berriat, lorsque la Ville de Grenoble veut imposer un nouvel acteur dans son projet de déménagement au 24 bis rue Ampère. Un ajout qui signifie moins de place disponible, sinon un changement même de philosophie du lieu. 

 

 

 

« Quelle est la ville qu'on veut construire ? », s'interroge Cap Berriat par la voix de son directeur Olivier Andrique. « Pépinière d'associations », lieu d'accompagnement pour les projets portés par des jeunes, Cap Berriat a adressé fin mars une lettre ouverte à la municipalité. En cause ? Les conditions du déménagement de l'association au 24 bis de la rue Ampère, anciens locaux du Brise-glace.

 

Culture “pirate” à l'entrée de Cap Berriat ? © Florent Mathieu - Place Gre'net

Culture “pirate” à l'entrée de Cap Berriat ? © Florent Mathieu - Place Gre'net

 

Le projet de déménagement de Cap Berriat ne date pas d'hier. L'association occupe des locaux “provisoires” depuis… vingt ans. Aujourd'hui, rue Jacquet, une partie de la structure est située dans un ancien garage, et le bureau du directeur occupe l'emplacement de ce qui fut autrefois – ça ne s'invente pas – un sex-shop. Mal isolé, glacial l'hiver et caniculaire l'été, le local de l'association n'a rien d'idéal.

 

 

 

Plus de la moitié des associations de jeunes à la rue ?

 

 

C'est avec l'Association départementale d'information et d'initiative jeunesse (Adiij), l'Association de la fondation des étudiants pour la ville (Afev) et Unis Cité que Cap Berriat avait prévu de déménager au 24 bis rue Ampère, dans un bâtiment inoccupé, propriété de la municipalité.

 

« On s'était mis d'accord avec ces associations pour partager l'espace, le revisiter, décrit Olivier Andrique. On espérait que le 24 bis nous permettrait d'être davantage un lieu de vie, afin de valoriser les initiatives des jeunes auprès d'un public nouveau. Avec des ateliers, des résidences de création, des spectacles. Maintenant, on a de gros doutes que cela puisse se faire… »

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 75 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

"Femme et racisée", Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité grenobloise après s'être vue refuser la délégation Égalité des droits?
« Femme et raci­sée », Maude Wadelec a‑t-elle quitté la majo­rité gre­no­bloise après s’être vue refu­ser la délé­ga­tion Égalité des droits ?

FOCUS - Pour quelles raisons Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité du conseil municipal pour figurer désormais parmi les élus d'opposition, en tant que non Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !