Les trois joueurs du FCG mis en examen bientôt licenciés ?

sep article

Notre indépendance c

Le FC Grenoble rugby (FCG) a annoncé ce jeudi 13 avril à midi par voie de communiqué qu’il convoque à « un entretien préalable en vue d’une éventuelle rupture anticipée de leur contrat » les trois joueurs mis en examen ce mardi dans l’affaire de viol présumé d’une jeune femme à Bordeaux.

 

 

Le club sou­ligne aussi qu’il a décidé, et c’est la deuxième fois, de les mettre à pied à titre conser­va­toire. Il pré­cise qu’il a pris cette déci­sion « au vu des obli­ga­tions pro­fes­sion­nelles qui pèsent sur les joueurs et qu’elle ne pré­juge en rien de leur pré­somp­tion d’innocence ».

 

Mardi, le pilier irlan­dais Denis Coulson, le talon­neur fran­çais Loick Jammes et le troi­sième ligne néo-zélan­dais Rory Grice ont été mis en exa­men pour « viol en réunion » et pla­cés sous contrôle judi­ciaire. Cela concerne l’af­faire de viol pré­sumé d’une jeune femme de 21 ans à Bordeaux dans la nuit du 11 au 12 mars après un match de Grenoble en Gironde.

 

 

Le club se constitue partie civile dans cette affaire

 

 

Le FCG a par ailleurs indi­qué qu’il avait man­daté son avo­cat « afin de se consti­tuer par­tie civile dans la pro­cé­dure en cours ».

 

C’est une nou­velle fois dans un contexte pesant que Grenoble pré­pare la récep­tion de Clermont samedi (18 h 30), match qui pour­rait offi­cia­li­ser sa des­cente en Pro D2 en fin de sai­son.

 

 

LG

 

commentez lire les commentaires
1472 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.