Des migrants albanais, macédoniens et serbes ont établi un campement dans le parc Valmy.

Parc Valmy à Grenoble : le camp de migrants fait de la résistance

Parc Valmy à Grenoble : le camp de migrants fait de la résistance

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE – Depuis la mi-février, plusieurs dizaines de migrants, venus principalement d’Albanie et de Macédoine, ont établi un campement de fortune dans le parc Valmy, derrière le Stade des Alpes. Cette occupation, initiative de l’Assemblée des locataires, mal logé-e‑s et sans logement, visait à dénoncer les expulsions sans relogement et à exiger la réquisition des hébergements vacants. Deux mois après pourtant, la situation semble au point mort et le camp Valmy voit ses effectifs gonfler au fil des semaines, au point d’atteindre la centaine ces derniers jours. Sur place, les demandeurs d’asile, dont une majorité de familles avec enfants, dorment sous des tentes et survivent dans des conditions précaires. Un quotidien fait de solidarité et “système D”.

 

 

 

Le camp Valmy est situé dans le parc du même nom, juste derrière l'entrée est du Stade des Alpes. © Manuel Pavard, Place Gre'net

Le camp Valmy est situé dans le parc du même nom, der­rière l’en­trée Est du Stade des Alpes. © Manuel Pavard, Place Gre’net

Un jeudi de la mi-mars. Derrière l’en­trée Est du Stade des Alpes, le parc Valmy, bande de ver­dure joux­tant l’a­ve­nue épo­nyme, à deux pas des berges de l’Isère, s’a­nime à la tom­bée de la nuit.

 

Comme presque tous les soirs depuis un mois, une par­tie des habi­tants du camp se sont ins­tal­lés sur des chaises en plas­tique et ron­dins de bois, dis­sé­mi­nés autour du bra­sero artisanal.

 

Le feu apporte une lumière et une cha­leur bien­ve­nues, alors que la fraî­cheur de ces ultimes soi­rées d’hi­ver hérisse gen­ti­ment les poils. On dis­cute, on plai­sante, on rigole même par­fois. Des ins­tants de répit una­ni­me­ment appré­ciés, au milieu d’un quo­ti­dien aussi incer­tain que morose.

 

 

 

« Le Samu ne vient plus ici »

 

 

Cette fois-là pour­tant, Viktor* se tient à l’é­cart des joutes ver­bales, visi­ble­ment inquiet : sa fille de deux ans pleure dans ses bras, elle traîne depuis la veille une fièvre de 39 °C. Le para­cé­ta­mol n’a pas fait bais­ser sa tem­pé­ra­ture et, ici, per­sonne n’est méde­cin. Le père de famille macé­do­nien sol­li­cite donc l’aide de Raphaël. Membre de l’Assemblée des loca­taires, mal logé-e‑s et sans loge­ment, ce der­nier vit depuis le début de l’oc­cu­pa­tion sur le camp, dont il est devenu une sorte d’in­ten­dant et réfé­rent officieux.

 

Chaque soir, les occupants du camp allument un feu pour se chauffer, s'éclairer, mais aussi partager un moment convivial. © Manuel Pavard, Place Gre'net

Chaque soir, les occu­pants du camp allument un feu pour se chauf­fer, s’é­clai­rer, mais aussi par­ta­ger un moment convi­vial. © Manuel Pavard, Place Gre’net

Dans un monde “nor­mal”, en cas de crainte ou d’ur­gence, on appelle le 15. Problème : « Le Samu ne vient plus ici », s’in­digne Raphaël. Reste les urgences mais Viktor craint de « ne pas réus­sir à [se] faire com­prendre », sa maî­trise du fran­çais se limi­tant à quelques mots.

Heureusement, la fièvre se sta­bi­lise et après dis­cus­sion, déci­sion est prise d’emmener la fillette à Médecins du monde le len­de­main matin.

 

Finalement, tout sera bien qui finit bien mais – cet exemple l’illustre par­fai­te­ment – sur le camp, même les situa­tions les plus banales peuvent s’a­vé­rer problématiques.

 

 

 

Des conditions de vie précaires, sans eau courante ni électricité

 

 

Comme la plu­part des autres familles pré­sentes, Viktor, sa femme et ses enfants dorment depuis bien­tôt deux mois sous la tente, dans le parc Valmy. Tout est parti d’une action éma­nant de l’Assemblée des loca­taires, mal logé-e‑s et sans loge­ment, née au début de l’hi­ver 2015 et regrou­pant des loca­taires pré­caires, des per­sonnes à la rue et des membres de divers col­lec­tifs et associations.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 78 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

COUV Beach volley au Pass'sport festival, dans le cadre de la Semaine des réfugiés, dimanche 20 juin 2021. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
La première édition du Pass’sport festival de Grenoble a ouvert « la semaine des réfugiés » du 20 au 26 juin

FOCUS - La première édition du  Pass'sport festival s’est tenue ce dimanche 20 juin 2021 à la Bifurk, dans l’écoquartier Flaubert de Grenoble. Une journée Lire plus

Actis confie la gestion de la résidence Le Moulin de Canel à l’association d’aide aux migrants Entraide Pierre Valdo

  FIL INFO— Deuxième convention signée entre le bailleur social Actis et l'association Entraide Pierre Valdo. Après un conventionnement de gestion de l'Hôtel social Vercors Lire plus

Évacuation du camp à Saint-Bruno : 30 demandeurs d’asile relogés à Voreppe et 70 dans un gymnase de Grenoble

  FIL INFO - Les personnes installées sous le pont entre Saint-Bruno et la gare ont été évacuées ce samedi 29 juin sur ordre de Lire plus

Trophées des campus responsables : Grenoble Ecole de management recompensée pour son soutien aux réfugies dans la catégorie "impact positif sur la société".
Trophées des campus responsables : Gem distinguée pour son soutien aux réfugiés

FIL INFO - Grenoble École de management fait partie des six lauréats des Trophées des campus responsables. Une distinction qui salue le “Gem Refugee Grant Lire plus

Festival Migrant'scène 2018
Le festival Migrant’Scène bat son plein dans l’agglomération avec un autre regard sur la migration

EN BREF - Le festival Migrant'Scène se poursuit à Grenoble. Fort de son succès, il gagne des spectateurs d'année en année. Concerts, pièces de théâtre, Lire plus

FIL INFO Parc Tarze DR
Terrain pollué du parc Henri-Tarze de Grenoble : le projet immobilier se confirme

FIL INFO - Ce lundi 5 novembre, en conseil municipal, le Conseil citoyen indépendant A (CCIA) a interpellé Éric Piolle, le maire de Grenoble, sur Lire plus

Flash Info

|

22/01

16h03

|

|

22/01

15h43

|

|

21/01

12h23

|

|

21/01

9h48

|

|

20/01

11h24

|

|

20/01

10h02

|

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Chloé LE BRET

Politique| Grenoble : Chloé Le Bret, conseillère municipale à l’égalité des droits, démissionne suite à « une rupture de confiance »

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin