Inauguration du Théâtre de verdure, parc Bachelard. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Et le théâtre de verdure surgit dans le parc Bachelard à Grenoble !

Et le théâtre de verdure surgit dans le parc Bachelard à Grenoble !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE PHOTO – Le Théâtre de verdure a accueilli pour la première fois son public dans le parc Bachelard, ce dimanche 9 avril. Ce projet ambitieux est issu du budget participatif 2015, initié par la ville de Grenoble. A terme, il vise à devenir une pierre de l’édifice du Parc des arts et d’un festival des arts de rue à l’échelle de l’agglomération. Retour sur cette journée d’inauguration au rythme de la batucada et dans une ambiance de contes « magiques et mystérieux ».

 

 

 

Inauguration du Théâtre de verdure, parc Bachelard. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Inauguration du Théâtre de ver­dure, parc Bachelard. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

« Je trouve ça sympa, que ce parc soit investi », lance une pas­sante, tout en se diri­geant vers les gra­dins de l’amphithéâtre en plein air rem­pli à craquer.

 

Le Théâtre de ver­dure était inau­guré ce dimanche 9 avril au parc Bachelard. Pas moins de 200 per­sonnes sont venues pour saluer cette nou­velle ini­tia­tive cultu­relle ambi­tieuse et ouverte à tous.

 

Chacun pou­vait en effet y pré­sen­ter son pro­jet en s’ins­cri­vant dans le plan­ning géré par l’é­quipe du Prunier sau­vage. Ce jour-là, les rythmes de samba et les sono­ri­tés des per­cus­sions ont attiré un public de curieux. Certains ont même aban­donné pro­me­nades domi­ni­cales et pique-niques sous le soleil pour rejoindre ceux venus à ce ras­sem­ble­ment bien en avance afin de s’as­su­rer d’a­voir leur place sur les gradins.

 

L’occasion de se rendre compte que l’am­phi­théâtre en plein air, prévu pour 100 per­sonnes, est trop petit par rap­port à la demande du public. Un pro­blème tou­te­fois résolu rapi­de­ment, les spec­ta­teurs ayant pris place tout autour pour pro­fi­ter des ani­ma­tions artistiques.

 

Inauguration du Théâtre de verdure, parc Bachelard. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

La Maison de l’en­fance Bachelard pro­po­sait au public une décou­verte de ses jeux. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Au pro­gramme, la per­for­mance ryth­mée de la Batucada par BandaTujumi Batucada Geracao Capoeira, puis les contes « magiques et mys­té­rieux » d’Un Mystérieux voyage en forêt, spec­tacle pré­senté par La Fabrique des petites uto­pies. De quoi per­mettre aux petits et aux grands de s’é­va­der dans cet uni­vers ima­gi­naire et de for­mer une cho­rale impro­vi­sée à la demande des comédiens.

Une ambiance sous le signe de la proxi­mité et de la spon­ta­néité qui a été pro­pice à la culture au sens large.

 

 

 

« C’est le projet culturel le plus enthousiasmant de ces derniers années »

 

 

Le Théâtre de Verdure est l’un des neuf pro­jets gagnants de la pre­mière édi­tion du bud­get par­ti­ci­pa­tif en 2015. Il s’ins­crit dans un pro­jet plus glo­bal – le Parc des arts, mené par le Prunier sau­vage et sou­tenu par un comité de pilo­tage com­posé de 25 acteurs d’ho­ri­zons très diverses : habi­tants du quar­tier Mistral et de toute l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise, artistes, tech­ni­ciens, archi­tectes, urba­nistes… Quelques par­te­naires ins­ti­tu­tion­nels comme la Maison de la culture ou encore le Centre cho­ré­gra­phique natio­nal de Grenoble s’as­so­cient déjà au pro­jet. Sans comp­ter des acteurs du quar­tier : des écoles, la mai­son de l’en­fance et la mai­son des habitants.

 

Inauguration du Théâtre de verdure, parc Bachelard. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Brahim Rajab. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

« Ce pro­jet est en co-construc­tion avec la ville et la métro­pole », com­plète Brahim Rajab, direc­teur du Prunier sau­vage. Et d’a­jou­ter qu’il espère éga­le­ment avoir le sou­tien de l’État par le biais du minis­tère de la Culture. « À mon sens, c’est le pro­jet cultu­rel le plus enthou­sias­mant de ces der­niers années », estime-t-il avec un sourire.

 

« Ce pro­jet ne naît pas de nulle part. Il s’appuie sur quelque chose d’existant qui a pris le temps de matu­rer et de gran­dir », explique Brahim Rajab. « Au Prunier sau­vage, nous avons cette exper­tise de la ques­tion de la démo­cra­tie cultu­relle. C’est un tra­vail qui a com­mencé il y a plus de vingt ans. » Stephane Bœuf, musi­cien habi­tué du Prunier sau­vage depuis une quin­zaine d’an­nées, mais sur­tout ini­tia­teur et por­teur du pro­jet lors du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2015, pré­cise qu’il vou­lait « avant tout créer un lieu de culture dans un quar­tier où il n’y en a pas beau­coup. Et que ce lieu soit acces­sible immé­dia­te­ment, sans murs et portes, sans bar­rières, où nous ne sommes pas obli­gés de bien s’habiller pour y aller. »

 

 

 

Théâtre de verdure : en passant par le Parc des arts vers un festival des arts de rue

 

 

Inauguration du Théâtre de verdure, parc Bachelard. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

© Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Un pro­jet social de plus dans un quar­tier sen­sible ou un entre-soi d’a­ma­teurs gre­no­blois de culture ? Brahim Rajab insiste sur la valeur cultu­relle et non pas sociale du Théâtre de verdure.

 

« On essaie tou­jours de créer de la mixité, le dia­logue entre tous les gens qui viennent ici. Il faut évi­ter de faire des choses juste pour les habi­tants, parce qu’on les enferme dans leur condi­tion sociale. Il faut arrê­ter de réflé­chir juste à tra­vers un prisme social. Il faut regar­der les gens comme des sujets, des acteurs et des por­teurs de richesse culturelle. »

 

Son ambi­tion est de créer un lieu « expé­ri­men­tal qui n’existe nulle part ailleurs dans les dépar­te­ments », en met­tant en place les espaces d’ex­pres­sion libre à tous et en diver­si­fiant les pra­tiques artis­tiques pré­sen­tées. « L’idée est de réflé­chir sur la place de la culture sur ce ter­ri­toire-là et sur la place de l’art dans l’espace public. »

 

Les ambi­tions de ce pro­jet s’étendent bien au-delà des limites géo­gra­phiques du parc Bachelard : à terme, le comité du pilo­tage vise à créer un fes­ti­val des arts de rue à grande échelle. Avec le Parc des arts comme lieu cen­tral et point de départ d’un évé­ne­ment qui cir­cu­lera dans les espaces publics à tra­vers de l’agglomération.

 

 

 

Yuliya Ruzhechka

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

YR

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La Maison de la culture célèbre sa réouverture avec La MC2 en fête du 9 juin au 9 juillet
La Maison de la culture célèbre sa réouverture avec La MC2 en fête du 9 juin au 9 juillet

  FOCUS - La MC2 fête sa réouverture et ses retrouvailles avec le public en organisant l'événement La MC2 en fête, une programmation de rendez-vous Lire plus

Barricade de la rue Voltaire-Lenoir lors de la Commune de Paris.DR
Grenoble : près de 150 personnes ont célébré les 150 ans de l’insurrection de la Commune de Paris

  REPORTAGE VIDÉO - Près de 150 personnes se sont rassemblées sur le parvis de la MC2 à l'occasion d'un temps fort célébrant les 150 Lire plus

© Sarah Krakovitch – Place Gre’net
Deux mois d’occupation de la MC2 : une fête revendicative et 200 manifestants en “solidarité avec la Palestine”

  REPORTAGE VIDEO – Le collectif Cultures essentielles en lutte organisait un rassemblement festif et revendicatif, ce samedi 15 mai, à l'occasion des deux mois Lire plus

Le maire de Grenoble et le président de la Métropole appellent Emmanuel Macron à travailler à la reprise culturelle.
A Grenoble, le maire et le président de la Métropole appellent à anticiper la reprise culturelle

  FLASH INFO - Le maire de Grenoble Eric Piolle et le président de la Métropole Christophe Ferrari appellent Emmanuel Macron à travailler à la Lire plus

Le maire de Grenoble et le président de la Métropole appellent Emmanuel Macron à travailler à la reprise culturelle.
Mobilisation devant la MC2 Grenoble ce samedi 20 mars pour la réouverture des établissements recevant du public

  FIL INFO - Plusieurs syndicats du spectacle vivant appellent à la mobilisation pour la réouverture de tous les établissements recevant du public (ERP) ce Lire plus

La MC2 de Grenoble est occupée depuis mardi 16 mars pour demander la réouverture des lieux de culture. © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : la MC2 occupée à son tour pour demander la réouverture des lieux de culture

  REPORTAGE - Des travailleurs, des techniciens et des étudiants occupent la MC2 de Grenoble depuis ce mardi 16 mars. Ils réclament des garanties sociales Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin