L'association Retour de Scène-Dynamusic a inauguré ce 2 février la 16e Cuvée grenobloise, visant à valoriser des groupes musicaux issus de la scène locale

Cuvée gre­no­bloise mil­lé­sime 2017 : qua­torze cépages prometteurs

Cuvée gre­no­bloise mil­lé­sime 2017 : qua­torze cépages prometteurs

FOCUS – L’association Retour de Scène-Dynamusic vient d’i­nau­gu­rer le 16volume de la Cuvée gre­no­bloise, une com­pi­la­tion visant à mettre en valeur des groupes musi­caux issus de la scène locale. Sur 95 groupes qui ont répondu à l’ap­pel à can­di­da­ture, 14 pro­jets ont fina­le­ment été sélec­tion­nés par un jury com­posé de pro­gram­ma­teurs et d’« acti­vistes des musiques actuelles ». Le 2 février der­nier, la Belle Électrique accueillait trois de ces groupes pour la soi­rée de lan­ce­ment de la ven­dange 2017. L’occasion d’en savoir un peu plus sur le dispositif.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Au pro­gramme de la Belle Électrique ce jeudi 2 février, As a new revolt, Altavilla et Eight sins, trois des qua­torze groupes figu­rant sur la pochette de la com­pi­la­tion du 16volume de la Cuvée gre­no­bloise dont c’é­tait la soi­rée d’inauguration.

Pour l’oc­ca­sion, l’en­trée de la salle de concert était gra­tuite, à condi­tion d’a­voir réservé son invi­ta­tion. Une aubaine pour un public friand de décou­vertes et pour les incon­di­tion­nels des groupes pro­gram­més. Qui ne s’y sont pas trom­pés puis­qu’ils sont venus en nombre assis­ter aux pres­ta­tions des trois repré­sen­tants de la nou­velle cuvée impul­sée par l’as­so­cia­tion Retour de scène – Dynamusic.

Électro, rap, pop et rock

De l’élec­tro, au rap en pas­sant par la pop ou le rock, il y en avait pour tous les goûts dans cette sélec­tion de jeunes talents locaux qui, chaque année depuis seize ans, réunit la quin­tes­sence de la scène grenobloise.

Un petit aperçu de la soirée ?


Reportage Joël Kermabon

Plus qu’une simple ini­tia­tive asso­cia­tive, la Cuvée gre­no­bloise est désor­mais presque deve­nue une ins­ti­tu­tion dans le milieu des musiques actuelles, à Grenoble et plus lar­ge­ment en Isère. Quel groupe de la scène locale n’ai­me­rait pas figu­rer dans sa com­pi­la­tion annuelle ? Mais il y a loin de la coupe aux lèvres. Encore leur faut-il pas­ser le dif­fi­cile cap de la sélec­tion. Ce qui ne décou­rage pas les pré­ten­dants, loin s’en faut, ainsi qu’en témoigne l’as­so­cia­tion. « Une fois de plus, l’appel à can­di­da­tures a été un franc suc­cès ! », affirme-t-elle sur son site web.

Le groupe Altavilla. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le groupe Altavilla. © Joël Kermabon – Place Gre’net

De fait, cette année près d’une cen­taine de groupes ont répondu à l’ap­pel. À charge pour le jury, « com­posé de pro­gram­ma­teurs, de pas­sion­nés, d’artistes et d’activistes des musiques actuelles », de sélec­tion­ner le panel de groupes qui béné­fi­ciera durant toute l’an­née du coup de pouce label­lisé Cuvée grenobloise.

Un jury qui, pour être com­pé­tent, n’en est pas moins éclec­tique. Ainsi trouve-t-on parmi ses membres des tech­ni­ciens du son, les pro­gram­ma­teurs de la Belle Électrique, des fes­ti­vals Magic Bus et Cabaret frappé, des salles du Prunier sau­vage, de la Bobine… Mais pas seulement.

« Nous avons aussi des béné­voles de la com­mis­sion pro­gram­ma­tion de Retour de scène qui, eux, sont un peu plus novices. Ce qui per­met d’a­voir l’a­vis d’a­ma­teurs et un peu plus de recul », com­plète Damien Arnaud, le coor­di­na­teur de l’association Retour de scène. Autant d’a­vis, de per­cep­tions et de sen­si­bi­li­tés qui contri­buent à éva­luer en toute objec­ti­vité le pro­fes­sion­na­lisme et l’o­ri­gi­na­lité d’un groupe, estime encore Damien Arnaud.

La Cuvée gre­no­bloise : un dis­po­si­tif d’accompagnement

Pour autant, la Cuvée gre­no­bloise ne se résume pas à cette seule com­pi­la­tion. « C’est éga­le­ment un dis­po­si­tif d’ac­com­pa­gne­ment et de repé­rage de groupes de musiques actuelles à Grenoble et en Isère. L’objectif, une fois les groupes sélec­tion­nés, outre de les mettre en lumière, c’est aussi de tra­vailler avec eux notam­ment sur leur com­mu­ni­ca­tion auprès du grand public et des pro­fes­sion­nels », explique Damien Arnaud. C’est ainsi que tout un tra­vail de fond sera effec­tué « auprès des pro­gram­ma­teurs, des tour­neurs, des labels, des mai­sons de disque afin qu’ils puissent être plus faci­le­ment repé­rés », pré­cise-t-il encore.

Damien Arnaud, co-président de l'association Retour de scène. DR

Damien Arnaud, coor­di­na­teur de l’as­so­cia­tion Retour de scène. DR

Après ce temps fort du début d’an­née qu’est la sor­tie de la com­pi­la­tion – la par­tie émer­gée de l’i­ce­berg –, vont suivre des actions axées sur le long terme.

« Le reste de l’an­née nous conti­nuons à tra­vailler avec ces groupes en les met­tant en avant sur les pro­gram­ma­tions de fes­ti­vals comme le nou­veau fes­ti­val Holocène, le Cabaret frappé… », résume Damien Arnaud.

Une nou­veauté vient com­plé­ter le dis­po­si­tif cette année. « Nous allons prendre sous notre aile trois groupes, à savoir The next tape, l’Apprenti et Ma pauvre Lucette, avec les­quels nous allons tra­vailler de façon plus pous­sée. Notamment à tra­vers de l’ac­com­pa­gne­ment, du coa­ching scé­nique… », annonce le coor­di­na­teur de Retour de scène. Pour autant, il ne s’a­git pas non plus de leur mâcher le tra­vail. « C’est aussi aux groupes de s’emparer de l’op­por­tu­nité que nous leur offrons, de pro­fi­ter de ce coup de pro­jec­teur pour faire évo­luer leur pro­jet », conclut Damien Arnaud.

Autre pre­mière : c’est la pre­mière fois que la Belle Électrique, nou­veau temple des musiques actuelles, accueille la soi­rée d’i­nau­gu­ra­tion de la Cuvée gre­no­bloise. Ce dont Frédéric Lapierre, son direc­teur, s’ex­plique tout en avouant un petit faible pour le groupe As a new revolt.

Joël Kermabon

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Samedi 28 janvier, les Méli Mômes ouvriront les Journées Givrées au Rex de Villard-de-Lans. Au programme : un spectacle plein d'humour, mais aussi musical ! DR
Humour : Villard-de-Lans accueille ses deuxièmes Rencontres givrées

EN BREF - Les Rencontres givrées font leur retour ! L'événement culturel et artistique de Villard-de-Lans revient pour un deuxième week-end, samedi 28 et dimanche Lire plus

L’Hôtel des Bains de Charavines lau­réat du Trophée du tour des cartes 2023 du maga­zine Terre de vins

FLASH INFO - Après le Prix de la carte des vins 2023, décerné par La Revue du vin de France, l'Hôtel des Bains de Charavines Lire plus

Finale du Grand prix européen de Go et Tournoi international de Go à Grenoble du 25 au 29 janvier 2023
Finale du Grand prix euro­péen de Go et Tournoi inter­na­tio­nal de Go à Grenoble du 25 au 29 jan­vier 2023

ÉVÉNEMENT - Un véritable "marathon" pour le Club de Go de Grenoble. C'est ainsi en tout cas que l'association dédiée à ce jeu de stratégie Lire plus

J'ai rien demandé, moi : un spectacle de la compagnie Doux Vacarme, au programme de l'Espace René-Proby (Saint-Martin-d'Hères) mercredi 25 janvier. DR
Maillon en Scène : sept salles isé­roises s’u­nissent pour un fes­ti­val consa­cré à l’art vivant

ÉVÉNEMENT - Le festival Le Maillon en Scène est de retour à partir de mardi 24 janvier 2023 pour présenter dix spectacles dans sept salles Lire plus

Le Musée Hébert de La Tronche cambriolé dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 janvier, avec vol de bijoux historiques
Le Musée Hébert de La Tronche cam­briolé dans la nuit du 21 au 22 jan­vier 2023, avec vol de bijoux historiques

FLASH INFO - Si les voleurs se sont montrés (relativement) discrets, la nouvelle fait grand bruit jusque dans les médias nationaux. Dans la nuit du Lire plus

Le festival grenoblois programme une exposition, des films et une lecture musicale pour son édition 2023, à partir du 28 janvier. © RbGP
Une Belle Saloperie : le “vrai-faux” fes­ti­val gre­no­blois est de retour à par­tir du samedi 28 jan­vier 2023

ÉVÉNEMENT - Une exposition, une carte blanche côté cinéma et une lecture musicale : tel est le programme 2023, insolite par essence, d'Une Belle Saloperie, Lire plus

Flash Info

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

|

25/01

10h46

|

|

25/01

10h37

|

|

24/01

15h27

|

|

23/01

15h30

|

|

20/01

12h42

|

|

20/01

10h48

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !