Holocène : un nouveau venu dans la famille des festivals de musique grenoblois

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

FOCUS – L’agglomération grenobloise accueille, du jeudi 2 mars au samedi 11 mars 2017 inclus, la première édition du festival Holocène organisée par la société Le Périscope. S’appuyant sur une programmation à « haute teneur calorifère », l’événement investira différents lieux et salles de la métropole. L’occasion pour les têtes d’affiches de côtoyer des artistes de la scène locale afin de « célébrer la sortie de l’hiver et la chaleur humaine ». 

 

 

 

affichefestivalholocene-1« Cela fai­sait un moment que trot­tait dans nos têtes l’en­vie de créer un évé­ne­ment dans notre ville », explique Sylvain Nguyen de la société de pro­duc­tion Le Périscope basée à Grenoble depuis 2001.

 

De l’i­dée à sa concré­ti­sa­tion il n’y avait qu’un pas. Que l’é­quipe du Périscope a décidé de fran­chir dès la fin de ce pro­chain hiver avec la pre­mière édi­tion du fes­ti­val Holocène. Celui-ci se dérou­lera du 2 au 11 mars 2017 – une période au cœur des grandes migra­tions de loi­sirs hiver­nales – dans divers lieux dédiés au spec­tacle vivant et aux musiques ampli­fiées de l’ag­glo­mé­ra­tion.

 

« Grenoble est une ville par laquelle tran­sitent beau­coup de gens l’hi­ver. C’est aussi une période où il y a très peu de fes­ti­vals en France. […] Nous nous sommes dit que c’é­tait une bonne oppor­tu­nité pour y pro­po­ser un fes­ti­val de musique et d’ag­glo­mé­ra­tion », indique le pro­duc­teur de concerts.

 

 

« Célébrer la sortie de l’hiver et la chaleur humaine »

 

 

Holocène vous avez dit ? Ce vocable qui, au pre­mier abord, évoque plus des bou­le­ver­se­ments géo­lo­giques que des transes musi­cales n’a pour­tant pas été choisi au hasard. « C’est une période inter­gla­ciaire, une période de tran­si­tion », explique Sylvain Nguyen.

 

Sylvain Nguyen - Le Périscope. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Sylvain Nguyen – Le Périscope. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une manière pour l’é­quipe du Périscope de pla­cer le fes­ti­val sous le signe des pré­misses du prin­temps pour « célé­brer la sor­tie de l’hi­ver et la cha­leur humaine ». Le temps du dégel donc puisque Holocène s’ins­crit, dans le calen­drier natio­nal des fes­ti­vals, entre les Transmusicales de Rennes et le Printemps de Bourges.

 

Mais aussi le temps des rap­pro­che­ments car ce nou­veau fes­ti­val, à voca­tion métro­po­li­taine, nour­rit l’am­bi­tion « de réunir de nom­breux acteurs cultu­rels du ter­ri­toire dans une dyna­mique com­mune : la musique live ! », déclare avec enthou­siasme l’or­ga­ni­sa­tion.

 

Quid de la pro­gram­ma­tion ? « Nous avons voulu tou­cher toutes les esthé­tiques. La chan­son, la pop, le rap, le rock et un peu d’hu­mour aussi », expose Sylvain Nguyen. Une pro­gram­ma­tion « à haute teneur calo­ri­fère » que les com­mu­ni­cants du fes­ti­val résument en une for­mule : « De la belle éner­gie, du bon son, du bon esprit ! ». Dont acte, mais encore ?

 

 

 

Une grosse soirée consacrée à l’électro

 

 

Tout d’a­bord, deux dates au Summum. Le jeudi 2 mars avec Frero Delavega, le groupe fétiche du Périscope, et Féfé ainsi que d’autre for­ma­tions en cours de pro­gram­ma­tion. Le len­de­main, le ven­dredi 3 mars, ce sera une soi­rée “pla­teau”. Notamment avec des groupes tels Soviet Suprem, Naïve new bea­ters, General elek­triks, Carpenter Brut… Le tout sur deux scènes.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Le samedi 4 mars, cette fois-ci au Hall J.M à Alpexpo, ce sera une « grosse soi­rée nom­mée Crossover Winter consa­crée à l’élec­tro », pro­met Le Périscope. En fait, ce sera plu­tôt toute une nuit qui, pour l’oc­ca­sion, sera copro­duite avec les deux grosses poin­tures de musiques élec­tro­niques que sont Allo Floride et Panda 06.

 

Derrière les pla­tines et les machines, entre autres DJ : Étienne de Crécy, Jabberwoky, Møme… Mais pas seule­ment. La pro­gram­ma­tion de cette longue nuit élec­tro n’est pas encore com­plète, d’autres sur­prises vien­dront sûre­ment. Il en est de même pour la pro­gram­ma­tion des soi­rées des dimanche 5, lundi 6, mardi 7 et mer­credi 8 mars, sur les­quelles l’or­ga­ni­sa­tion com­mu­ni­quera en temps utile.

 

Le jeudi 9 mars, Magma, le “mëta­lik orkes­traah”, le mythique groupe du bat­teur Christian Vander, se pro­duira à l’Iyliade de Seyssinet-Pariset. La Belle Électrique quant à elle accueillera Georgio (hip-hop) le ven­dredi 10 mars tan­dis que, dans le même temps, l’hu­mo­riste Redouane Harjane arpen­tera les planches de La Vence scène à Saint-Égrève.

Et comme les bonnes choses ont une fin, le fes­ti­val s’a­chè­vera le samedi 11 mars à La Bifurk.

 

 

 

Un festival à dimension locale

 

 

Si le fes­ti­val met en avant des têtes d’af­fiches et des révé­la­tions, la scène locale n’en est pas pour autant oubliée. « Nous avons fait un petit clin d’œil à la Cuvée gre­no­bloise*, avec qui nous allons col­la­bo­rer pour tout ce qui est pre­mières par­ties des concerts », annonce Sylvain Nguyen. L’occasion pour ce der­nier, qui est passé par là, de rap­pe­ler com­bien les pre­mières scènes sont impor­tantes pour les groupes locaux.

 

 

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Par ailleurs, un bon nombre des lieux et salles qui accueille­ront le fes­ti­val Holocène sont copro­duc­teurs des soi­rées et par­tie pre­nante dans la pro­gram­ma­tion. Des par­ti­ci­pa­tions qui viennent confir­mer la dimen­sion locale que l’or­ga­ni­sa­tion entend éga­le­ment don­ner à l’é­vé­ne­ment

 

C’est un gros coup que joue Le Périscope avec le fes­ti­val Holocène, notam­ment sur le plan finan­cier. Pour autant, Sylvain Nguyen ne se voile pas la face. « Nous sommes sur un bud­get de 600 à 800 000 euros, le fes­ti­val est tota­le­ment auto-financé, c’est rare ! C’est une grosse prise de risques mais aussi un vrai enga­ge­ment. Nous sou­hai­tons que le public suive et que le concept puisse lui plaire », se prend à espé­rer le pro­duc­teur. L’avenir le dira.

 

Joël Kermabon

 

 

* La Cuvée gre­no­bloise est un dis­po­si­tif de repé­rage et d’ac­com­pa­gne­ment de la scène locale mis en place depuis 2001 par l’as­so­cia­tion Retour de Scène – Dynamusic

 

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
6388 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.