Les anti-Linky ont interpellé les élus en ouverture du conseil de la Métro. En guise de "cadeau", un compteur démonté à Pont-de-Claix...

Les anti-Linky ont refait parler d’eux lors du conseil métropolitain

Les anti-Linky ont refait parler d’eux lors du conseil métropolitain

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le collectif anti-Linky a fait entendre sa voix dans l’hémicycle métropolitain ce vendredi 3 février. Alors que les élus s’apprêtaient à ouvrir la séance, notamment consacrée au vote du projet Cœurs de ville, cœurs de métropole, une vingtaine de citoyens a interpellé l’assemblée pour dénoncer l’installation à Grenoble et la généralisation en France des compteurs électriques intelligents.

 

Avec eux, en guise de cadeau, un comp­teur élec­trique Linky orné d’un ruban rouge. Celui, désor­mais démonté, qui avait été ins­tallé chez un habi­tant du Pont-de-Claix – ville dont le maire n’est autre que le pré­sident de la Métropole, Christophe Ferrari – et ce mal­gré ses refus répé­tés. Les anti-Linky ont donc une nou­velle fois inter­pellé les élus de la Métropole de Grenoble alors même qu’un vœu en faveur de la pose des comp­teurs a d’ores et déjà été adopté le 1er avril 2016.

 

« La pose mas­sive de ces babioles élec­tro­niques a com­mencé dès décembre 2015 et se pour­suit à marche for­cée depuis », dénonce le col­lec­tif dans un tract dis­tri­bué dans la salle du conseil.

 

 

L’hémicycle métropolitain guère convaincu par les anti Linky

 

« De nom­breuses com­munes telles que Aix-en-Provence, Caen, Saint-Denis et trois cents autres […] se sont pro­non­cées d’une manière ou d’une autre contre ces cap­teurs. A l’in­verse, les élus de la Métropole de Grenoble, sous la férule de Christophe Ferrari, se sont empres­sés, lorsque la contes­ta­tion est deve­nue visible, d’a­dop­ter un vœu favo­rable. […] L’ensemble des par­tis poli­tiques repré­sen­tés à la Métro ont mani­festé leur accord avec Linky. Seul le FN par pur oppor­tu­nisme l’a refusé. »

 

Problème de santé publique, atteinte à la vie pri­vée, refus de la « fuite en avant tech­no­lo­gique »… Les argu­ments des anti-Linky, ponc­tués de noms d’oi­seaux lan­cés à l’a­dresse des élus, n’ont mani­fes­te­ment guère convaincu l’hé­mi­cycle métro­po­li­tain. Qui sont rapi­de­ment retour­nés à leurs dos­siers du jour.

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une Biennale d'art non-objectif de Pont-de-Claix 100 % féminine pour sa sixième édition
Une Biennale d’art non-objectif de Pont-de-Claix 100 % féminine pour sa sixième édition

FLASH INFO — Pour sa sixième édition, la Biennale internationale d'art non-objectif de la Ville de Pont-de-Claix se veut exclusivement féminine. "Que des femmes... only Lire plus

Le déménagement imposé de l'OMS de Pont-de-Claix crée la polémique
Le déménagement imposé à l’OMS de Pont-de-Claix crée la polémique

FOCUS - Le déménagement imposé à l'office municipal des sports (OMS) de Pont-de-Claix crée la polémique, au grand dam du maire Christophe Ferrari qui appelait Lire plus

La CGT et le PCF ont organisé une action devant Becton-Dickinson à Pont-de-Claix, pour dénoncer la précarité des salariés et demander une plus juste répartition des profits alors que l'entreprise a réalisé des bénéfices records en 2020. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Becton-Dickinson : la CGT et le PCF mobilisés contre la précarité de l’emploi et pour une plus juste répartition des bénéfices

FOCUS - Dans le cadre de la semaine d'initiatives pour l'emploi lancée par le PCF, la fédération communiste de l'Isère organisait une action devant l'entreprise Lire plus

Meylan et Pont-de-Claix présentent leur "pass" sport et culture à l'intention des plus jeunes
Meylan et Pont-de-Claix présentent leurs « pass » sport et culture à l’intention des plus jeunes

FLASH INFO — La rentrée scolaire s'accompagne de la saison des "pass"... non pas sanitaires, mais dédié au sport ou à la culture. C'est le Lire plus

COUV Myriam Martin-Arrête, conseillère municipale déléguée à l'économie sociale et solidaire, et Isabelle Eymeri Weihoff, adjointe aux solidarités à Pont-de-Claix, lors de la présentation du complément minimum garanti séniors, le 30 juin 2021. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pont-de-Claix lance un complément minimum garanti pour les séniors, un dispositif quasi « inédit » en France

FOCUS - S’inspirant du concept de revenu universel, la Ville de Pont-de-Claix lance un dispositif de « complément minimum garanti ». Et coche ainsi l’un Lire plus

A Pont-de-Claix, EELV a désormais l'embarras du choix. Avec des élus encartés à la fois dans la majorité et dans l'opposition...
A Pont-de-Claix, l’adhésion d’un élu d’opposition à EELV passe mal

  FLASH INFO - EELV enregistre l'arrivée d'un nouvel adhérent. En la personne de Julien Dussart. Une arrivée qui passe mal au sein de l'exécutif Lire plus

Flash Info

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin