La chambre régionale des comptes épingle la gestion de la MC2 de 2004 à 2014. Pour les magistrats, le modèle économique actuel n'est pas soutenable.

La chambre régio­nale des comptes épingle la ges­tion de la MC2 de 2004 à 2014

La chambre régio­nale des comptes épingle la ges­tion de la MC2 de 2004 à 2014

Alors que la Métropole de Grenoble, qui s’est dotée de la com­pé­tence cultu­relle depuis le 3 novembre der­nier, s’apprête à héri­ter de la MC2, la chambre régio­nale des comptes épingle dans un rap­port la ges­tion de l’une des plus grandes scènes natio­nales de France.

De 2004 à 2014, les magis­trats finan­ciers ont passé en revue dix années de fonc­tion­ne­ment de la MC2 et pointent notam­ment « une ges­tion admi­nis­tra­tive peu rigou­reuse en matière de res­sources humaines et de com­mande publique ».

Gérée par une asso­cia­tion jusqu’en 2003, la MC2 a, d’après le rap­port, mani­fes­te­ment mal digéré la tran­si­tion depuis sa trans­for­ma­tion en éta­blis­se­ment public de coopé­ra­tion cultu­relle regrou­pant la ville de Grenoble, le dépar­te­ment de l’Isère, la région et l’État.

« Le pas­sage du sta­tut asso­cia­tif à celui d’établissement public n’a pas pro­duit tous les effets atten­dus en matière de gou­ver­nance et de ges­tion admi­nis­tra­tive et finan­cière », notent les magis­trats. Ceux-ci pointent notam­ment des déra­pages début 2014 lors de la fusion du centre dra­ma­tique natio­nal des Alpes avec la MC2 « dans des condi­tions cri­ti­quables, notam­ment en ce qui concerne les avan­tages finan­ciers consen­tis à l’ancien direc­teur et à sa com­pa­gnie ».

Des conclu­sions sévères

Les conclu­sions des magis­trats, qui dressent plu­sieurs recom­man­da­tions – parmi les­quelles mettre en place des objec­tifs et des indi­ca­teurs d’évaluation, atteindre l’autonomie finan­cière ou pour le conseil d’administration exer­cer « plei­ne­ment » ses com­pé­tences –, sont sévères.

« En l’absence d’objectifs et d’indicateurs de résul­tat dans les pro­jets éla­bo­rés par les direc­teurs suc­ces­sifs, de conven­tions d’objectifs plu­ri­an­nuelles telles que pré­vues par le cahier des charges des scènes natio­nales et d’étude appro­fon­die sur le public, il n’est pas pos­sible de s’assurer que la MC2 rem­plit com­plè­te­ment les mis­sions dévo­lues à un éta­blis­se­ment de cette nature. »

Une situa­tion finan­cière fragile

D’autant plus que la situa­tion finan­cière de l’établissement est fra­gile. Avec un bud­get de 13 mil­lions d’euros en 2014, 250 repré­sen­ta­tions par sai­son et une moyenne de 110 000 spec­ta­teurs par an, la MC2 peine à joindre les deux bouts. Car l’établissement ne dis­pose pas suf­fi­sam­ment de fonds propres (pas­sés de 1 370 675 euros en 2009 à 27 052 euros en 2014). Et il a, sur la période, mal estimé ses frais de fonc­tion­ne­ment. Côté recettes, ce n’est guère flo­ris­sant, notent les magistrats.

Instabilité des sub­ven­tions (qui repré­sentent les deux tiers des ren­trées), stag­na­tion des recettes de la billet­te­rie… « Le modèle éco­no­mique actuel n’étant pas sou­te­nable, la MC2, dont la Métropole de Grenoble va deve­nir membre, doit s’attacher en prio­rité à la résorp­tion du défi­cit », conclut le rapport.

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La Métropole renouvelle sa convention avec TéléGrenoble avec une participation à hauteur de 300 000 euros la première année
La Métropole renou­velle sa conven­tion avec TéléGrenoble avec, à la clé, 300 000 euros pour l’an­née 2024 – 2025

FOCUS - La Métropole de Grenoble a voté à la quasi-unanimité le renouvellement de sa convention avec TéléGrenoble sur une période de trois ans avec, Lire plus

Mobilisation du comité de soutien à la MJC-théâtre Prémol, devant la mairie de Grenoble, à l'occasion d'une rencontre avec les élues aux Cultures et à la Jeunesse, lundi 10 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : pour sau­ver la MJC-théâtre Prémol, son comité de sou­tien pro­pose de décro­cher le label « Éducation popu­laire pour la culture »

FOCUS - La MJC-théâtre Prémol à Grenoble va-t-elle devoir céder la gestion du théâtre à l'association Le centre des Arts du récit ? Il semblerait Lire plus

Une Journée du matrimoine à Grenoble pour mettre en lumière le rôle des femmes dans la Révolution française
Grenoble : une Journée du matri­moine pour mettre en lumière le rôle des femmes dans la Révolution française

FLASH INFO - La Ville de Grenoble accueille une "Journée du matrimoine culturel" vendredi 14 juin 2024 à l'auditorium du Musée de Grenoble, sur le Lire plus

Pompiers illustration (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Deux trans­for­ma­teurs élec­triques incen­diés à La Tronche et Grenoble, des mil­liers de foyers pri­vés d’électricité

FLASH INFO - Deux transformateurs électriques ont été incendiés dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 juin 2024, à La Tronche et Grenoble, Lire plus

Projet de nou­velle unité d’in­ci­né­ra­tion des déchets d’Athanor à La Tronche : le bud­get s’envole

EN BREF - Le marché de "conception-réalisation process" pour le projet de nouvelle unité d'incinération et de valorisation énergétique (UIVE) des déchets sur le site Lire plus

Immeuble Wood sur l'écocité Presqu'île, secteur Vercors, lundi 3 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Ecocité Presqu’île à Grenoble : les per­for­mances « sans équi­valent en France » de l’immeuble ter­tiaire Wood

REPORTAGE – Au 82-86 avenue du Vercors à Grenoble, près du CEA1Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives , le bâtiment tertiaire Wood est Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !