Le nageur Camille Lacourt était la tête d’affiche du 2e Open des Alpes à la piscine de Saint-Martin-d’Hères les 26 et 27 novembre. Interview.

Le nageur Camille Lacourt : “Prendre du plai­sir et essayer d’en donner”

Le nageur Camille Lacourt : “Prendre du plai­sir et essayer d’en donner”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TROIS QUESTIONS À – Camille Lacourt, arrivé 5e aux Jeux de Rio sur 100 m dos, était la tête d’affiche du 2e Open des Alpes de nata­tion à la pis­cine du cam­pus de Saint-Martin‑d’Hères. Après avoir rem­porté samedi 26 novembre le 50 m dos devant l’Échirollois Jordan Pothain, le licen­cié du Cercle des nageurs de Marseille, 31 ans, a dou­blé la mise dimanche 27 novembre en s’adjugeant le 100 m dos. Camille Lacourt a placé la sai­son 2016 – 2017 – sa der­nière dans les bas­sins – sous le signe du plai­sir… pour lui comme pour les spectateurs.

Vous n’avez pas par­ti­cipé aux cham­pion­nats de France en petit bas­sin la semaine der­nière à Angers. Vous n’êtes donc pas qua­li­fié pour les Mondiaux de Windsor, au Canada, du 6 au 11 décembre. Qu’est-ce qui vous a convaincu de venir nager lors de cet Open des Alpes ?

Camille Lacourt : C’est l’ami de mon entraî­neur qui l’or­ga­ni­sait, donc quand il m’a demandé de venir, je l’ai fait avec plai­sir. Quand j’étais jeune, j’adorais faire des mee­tings où il y avait des membres de l’équipe de France. Maintenant, les rôles sont inver­sés. C’est à moi de venir nager avec les jeunes, c’est cool.

Natation

Camille Lacourt dans le bas­sin d’é­chauf­fe­ment avant son 100 m dos. © Laurent Genin

Ça fai­sait long­temps que je n’avais pas par­ti­cipé à ce genre de ren­contres (régio­nales).

Quand on vise vrai­ment le très, très haut niveau, nos mee­tings sont vrai­ment pro­gram­més, le pro­gramme est mil­li­mé­tré. On n’a pas trop le temps de venir s’amuser dans des évé­ne­ments comme ça, sur­tout vu la dis­tance de Marseille. C’est un peu une redé­cou­verte pour moi.

C’est vrai­ment très cool, les gens sont sym­pas. J’espère avoir réussi à don­ner du plai­sir à tout le monde.

Est-ce que ça vous sti­mule de nager avec des nageurs plus jeunes que vous ?

C.L. : Non, ça ne me sti­mule pas vrai­ment. Le côté agréable, c’est de voir un peu les étoiles dans les yeux des jeunes qui me voient nager ou avec qui je m’échauffe dans la même ligne (d’eau dans le bas­sin). Pour ce qui est de la com­pé­ti­tion, ce ne sont pas for­cé­ment des objec­tifs très hauts. Il s’a­git plu­tôt de prendre du plai­sir et d’es­sayer d’en donner.

Natation

Avant de nager, Camille Lacourt a signé des auto­graphes et fait des pho­tos avec le public venu à sa ren­contre dimanche 27 novembre. © Laurent Genin

Cette sai­son, je nage moins, je vais nager dif­fé­rem­ment. On verra au fur et à mesure de la sai­son pour les objectifs.

Je fais du sport mais pas beau­coup de nata­tion. Dans une pis­cine, pour faire du sprint [des dis­tances courtes, ndlr], c’est OK. Pour faire du 100 m (dos), ça com­mence à être un peu long mais c’est rigolo.

Au Cercle des nageurs de Marseille, il y a un petit jeune [Oleg Garasymovytch, cham­pion de France du 200 m dos il y a une semaine à Angers, et 3e sur 100 m dos, ndlr] qui aime bien “jouer”. Je me suis dit que ça serait sympa de le faire au 100 m dos (à l’Open des Alpes). Sans trop m’entraîner, c’est un peu plus com­pli­qué donc c’est l’assurance d’avoir plus de bagarre. C’est ça qui est sympa.

Natation

Camille Lacourt, bon­net noir, a pris le des­sus sur le Vauclusien Oleg Garasymovytch, avec qui il s’en­traîne à Marseille, lors de la finale du 100 m dos dans une course hale­tante. © Laurent Genin

Cette sai­son post-JO semble être pla­cée sous le signe du plai­sir. Est-ce le leit­mo­tiv pour vous ?

C.L. : Oui, et recon­ver­sion aussi, parce qu’il s’a­git de ma der­nière année. Je ne me prends pas la tête. J’ai juste envie de prendre du plai­sir. L’après-carrière ? Je vais faire des sémi­naires en entre­prise, évo­quer les paral­lèles, nom­breux, entre ce monde et celui du haut niveau. C’est quelque chose qui m’intéresse et qui est plu­tôt cool à faire.

Propos recueillis par Laurent Genin

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laurent Genin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Saint-Martin-d'Hères en scène propose un programme accessible au jeune public abordant les thèmes du corps, de l'image et des racines.
« Saint-Martin-d’Hères en scène » : jeu­nesse et écri­ture contem­po­raine au cœur de la sai­son 2022 – 2023

EN BREF - Nouvelle saison en perspective pour le programme culturel de "Saint-Martin-d'Hères en scène", qui regroupe les salles de spectacles L'heure Bleue et l'Espace Lire plus

Grenoble, Saint-Martin-d'Hères, Échirolles, Eybens et Gières déploient une programmation culturelle autour de l'indépendance de l'Algérie.
Grenoble, Saint-Martin-d’Hères, Échirolles, Eybens et Gières célèbrent les 60 ans de la fin de la guerre d’Algérie

FIL INFO – Les communes de Grenoble, Saint-Martin-d'Hères, Échirolles, Eybens et Gières déploient une programmation culturelle autour des 60 ans de la fin de la guerre Lire plus

Le Smmag inaugure une ligne de covoiturage M covoit’ Lignes+ entre Saint-Martin-d'Hères et Saint-Martin-d'Uriage
Le Smmag inau­gure une ligne de covoi­tu­rage M covoit’ Lignes+ entre Saint-Martin-d’Hères et Saint-Martin-d’Uriage

FLASH INFO – Une nouvelle ligne de covoiturage pour le service M covoit’ Lignes+, lancé au mois se de septembre 2020. Mercredi 9 mars, le Lire plus

La police a mené une opération contre un point de deal dans le quartier Renaudie, à Saint-Martin-d'Hères, ce mardi 22 février 2022. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Saint-Martin-d’Hères : opé­ra­tion poli­cière contre un point de deal dans le quar­tier Renaudie

REPORTAGE - La Direction départementale de la sécurité publique de l'Isère (DDSP 38) a mené, ce mardi 22 février 2022, une opération visant au démantèlement Lire plus

Le Hip-Hop Don't Stop Festival est de retour à Saint-Martin-d'Hères
Le Hip-Hop Don’t Stop Festival est de retour à Saint-Martin-d’Hères du 26 jan­vier au 13 février 2022

FIL INFO - Après une annulation en 2021, le Hip-Hop Don't Stop Festival est de retour à Saint-Martin-d'Hères, mais aussi à Pont-de-Claix et à Échirolles, Lire plus

Un protocole sur l'emploi signé pour Neyrpic, à Saint-Martin-d'Hères
Saint-Martin-d’Hères : un pro­to­cole signé pour favo­ri­ser la créa­tion d’emplois sur le pro­jet Neyrpic

FOCUS - La mairie de Saint-Martin-d'Hères a accueilli ce lundi 24 janvier 2022 la signature du protocole d'accord sur l'emploi du futur pôle de commerces Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin