Exposition « I LOVE JAPAN. Graphisme & modernité » au Centre du graphisme, Echirolles. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Le centre du gra­phisme d’Échirolles célèbre le Japon : bien­ve­nue dans l’empire des signes

Le centre du gra­phisme d’Échirolles célèbre le Japon : bien­ve­nue dans l’empire des signes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – La nou­velle édi­tion du Mois du gra­phisme se tient jus­qu’au 29 jan­vier 2017. Au pro­gramme ? Une série d’ex­po­si­tions Made in Japan, dans dif­fé­rents lieux de l’ag­glo­mé­ra­tion, autour du gra­phisme de l’ar­chi­pel. Un évé­ne­ment qui prend une dimen­sion toute par­ti­cu­lière cette année à Échirolles, puisque la ville inau­gure son tout nou­veau centre du gra­phisme. L’exposition « I love Japan. Graphisme et moder­nité » y ren­ferme affiches et objets d’un quo­ti­dien japo­nais de toute beauté.

Inauguration du Centre du graphisme. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Inauguration du Centre du gra­phisme. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Il était très attendu : le nou­veau centre du gra­phisme d’Échirolles a été inau­guré ce samedi 19 novembre, devant une assem­blée ultra-com­pacte enva­his­sant les trois salles d’ex­po­si­tion. Un équi­pe­ment cultu­rel per­ma­nent qui s’ins­crit dans la conti­nuité du tra­vail mené lors de la bien­nale Le Mois du gra­phisme, créée en 1990 afin d’é­du­quer notre regard à la com­mu­ni­ca­tion visuelle.

Pour les élus qui se sont suc­cédé à la tri­bune, la mis­sion édu­ca­tive du centre du gra­phisme s’a­vère aujourd’­hui capi­tale dans un monde gou­verné par l’i­mage. Il s’a­git donc pour l’é­quipe en place – codi­ri­gée par Diego Zaccaria, éga­le­ment direc­teur adjoint de la ville d’Échirolles, par Geneviève Calatayud, à l’ad­mi­nis­tra­tion, et par Michel Bouvet, com­mis­saire d’ex­po­si­tion asso­cié – de décryp­ter les codes de cette com­mu­ni­ca­tion visuelle qui nous envi­ronne constam­ment. Les affiches, bien sûr, mais aussi les tracts en tous genres, enseignes lumi­neuses ou journaux.

Le gra­phisme est notre quo­ti­dien. Raison de plus pour en sai­sir les prin­cipes et ce, à plein temps, grâce à ce nou­vel équipement.

« Tout fait l’ob­jet de design ou de gra­phisme au Japon »

Exposition « I LOVE JAPAN. Graphisme & modernité » au Centre du graphisme, Echirolles. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Exposition « I LOVE JAPAN. Graphisme & moder­nité » au Centre du gra­phisme d’Échirolles. © Yuliya Ruzhechka – pla​ce​gre​net​.fr

« Emballages, enseignes, devan­tures de maga­sins, pan­neaux signa­lé­tiques dans le métro, maga­zines, affiches, menus de res­tau­rants, habillage des chaînes de télé­vi­sion… Tout fait l’ob­jet de design ou de gra­phisme au Japon », explique Michel Bouvet dans son avant-pro­pos au cata­logue de l’ex­po­si­tion (très beau livre paru aux Éditions du Limonaire).

Plus encore qu’en Occident donc, le Japon baigne dans un uni­vers pro­fon­dé­ment gra­phique. Lequel est évi­dem­ment emprunt de cette culture aty­pique qui fas­cine, tant elle semble tiraillée entre une grande moder­nité et une irré­duc­tible tra­di­tion. « Le tsu­nami de la com­mu­ni­ca­tion visuelle se heurte au Japon éter­nel », écrit joli­ment Diego Zaccaria dans le même catalogue.

De fait, à nos yeux, les affiches et objets du quo­ti­dien expo­sés dans le nou­vel équi­pe­ment (sous le nom « I love Japan. Graphisme et moder­nité ») se drapent d’une mys­té­rieuse beauté, qui doit autant au raf­fi­ne­ment ances­tral de l’es­tampe et de la cal­li­gra­phie qu’aux expé­ri­men­ta­tions gra­phiques les plus contemporaines.

Petit aperçu en images (pho­tos © Yuliya Ruzhechka – pla​ce​gre​net​.fr) :

[slideshow_deploy id=“110228”]

Reste que le lan­gage des gra­phistes japo­nais expo­sés résiste à notre lec­ture, nous lais­sant un tan­ti­net perdu, quoique très admi­ra­tif, devant cet empire des signes. Dont on sai­sira mieux la por­tée sans doute, après coup, grâce au tra­vail de média­tion que le centre et les dif­fé­rents lieux d’ex­po­si­tion met­tront en place (le Mois du gra­phisme déploie en effet dif­fé­rentes expo­si­tions sur l’ag­glo­mé­ra­tion : aux Moulins de Villancourt, au musée Géo-Charles et au musée dauphinois).

Adèle Duminy

L’ANCIEN ET LE NOUVEAU

Centre du graphisme, Echirolles. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Le centre du gra­phisme, dans les locaux de l’an­cienne mai­rie d’Échirolles. © Yuliya Ruzhechka – pla​ce​gre​net​.fr

Si les gra­phistes japo­nais sont par­ta­gés entre tra­di­tion et moder­nité, la ville d’Échirolles n’est pas en reste. Elle a en effet réha­bi­lité son ancienne mai­rie, logée place de la Libération, pour en faire ce nou­veau centre du graphisme.

Renzo Sulli, le maire de la ville, a rap­pelé lors de la céré­mo­nie d’i­nau­gu­ra­tion que le pro­jet a abouti grâce notam­ment à la par­ti­ci­pa­tion finan­cière de l’État, de la Région et du Département. 985 000 € ont été néces­saires pour trans­for­mer le rez-de-chaus­sée du vieux bâti­ment art déco, dont la ville espère pou­voir éga­le­ment réha­bi­li­ter le pre­mier étage et les façades extérieures.

Infos pra­tiques

Mois du Graphisme : Made in Japan
Du 19 novembre 2016 au 29 jan­vier 2017

Les expo­si­tions :

« I LOVE JAPAN. Graphisme & moder­nité » pré­sen­tée au Centre du gra­phisme d’Échirolles, place de la Libération, du 19 novembre 2016 au 31 mars 2017

« JAPON : LES GRANDS MAÎTRES DE L’AFFICHE » pré­sen­tée au Musée Géo-Charles, du 19 novembre 2016 au 29 jan­vier 2017

« MAGAZINES IN TOKYO » pré­sen­tée aux Moulins de Villancourt à Échirolles, du 19 novembre 2016 au 29 jan­vier 2017

« LIFE » de Kazumasa Nagai pré­sen­tée aux Musée dau­phi­nois à Grenoble, du 19 novembre 2016 au 29 jan­vier 2017

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

AD

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

historiales son et lumière
Immersion dans les 60s : cet été, l’association Les Historiales orga­nise un voyage dans le temps

EN BREF - Cet été, l’association Les Historiales organise à nouveau un voyage dans le temps. Elle invite petits et grands à s’immerger dans l’Histoire Lire plus

L'édition 2022 du Cabaret Frappé à retouvé le Jardin de Ville de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le Cabaret frappé a repris ses quar­tiers d’été au cœur du Jardin de ville de Grenoble jus­qu’au 20 juillet 2022

REPORTAGE VIDÉO - C'est parti pour la 23e édition du Cabaret frappé, festival musical grenoblois entièrement gratuit qui se déroule au Jardin de ville. Au Lire plus

Le patineur isérois Kevin Aymoz. © Yuliya Ruzhechka
La pati­neur isé­rois Kevin Aymoz ter­mine à la onzième place des cham­pion­nats du monde

FIL INFO - Quatrième des championnats d’Europe fin janvier, le patineur isérois Kevin Aymoz s’est classé onzième des championnats du monde à Saitama au Japon, Lire plus

Exposition "Des samouraïs au kawaii : histoire croisée du Japon et de l'Occident", du 26 octobre 2018 au 24 juin 2019, au Musée Dauphinois, dans le cadre de l'année du Japon en Isère.
Des samou­raïs au kawaii : cinq siècles de rela­tions entre le Japon et l’Occident retra­cés au Musée dauphinois

FOCUS – À l’occasion du 160e anniversaire de l’ouverture des relations diplomatiques entre la France et le Japon et de l’Année du Japon en Isère, Lire plus

Le prince héri­tier du Japon Naruhito en visite au CEA de Grenoble lundi 10 septembre

FIL INFO - Le prince héritier du Japon Naruhito est en visite en France du 7 au 15 septembre dans le cadre du 160e anniversaire de Lire plus

Japonismes 2018 : l’Isère met le Japon au cœur de sa sai­son cultu­relle 2018 – 2019

FIL INFO – La France s'apprête à célébrer le 160e anniversaire de la signature de son premier traité diplomatique avec le Japon. L'occasion d'une programmation Lire plus

Flash Info

|

10/08

13h33

|

|

10/08

10h05

|

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin