Arnocorps © Neil Jarvie Photography

Arnocorps en route pour un nou­vel “assaut auditif” !

Arnocorps en route pour un nou­vel “assaut auditif” !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

BLOG GEEK – Inclassable et unique, Arnocorps – « le plus grand groupe de tous les temps » – pré­pare son nou­vel album pour 2017, avec une cam­pagne Kickstarter tou­jours en cours mais d’ores et déjà cou­ron­née de suc­cès. Comme à son habi­tude, le groupe pro­po­sera des chan­sons basées sur l’u­ni­vers des films d’Arnold Schwarzenegger, avec toute la viri­lité, la mus­cu­la­ture… et l’hu­mour que cela suppose.

« Si ça saigne, nous pou­vons le tuer ». L’accent de “Schwarzy” dans Predator vous revient tout de suite en mémoire en lisant cette réplique culte ? Alors vous êtes prêts pour Arnocorps et leurs « assauts audi­tifs » : six musi­ciens sous une même ban­nière, qui se défi­nissent eux-mêmes – à rai­son – comme « le plus grand groupe de tous les temps ».

Voilà une quin­zaine d’an­nées que la voix rauque et « ballsy » (lit­té­ra­le­ment : “couillue”) de Graf Holzfeuer résonne dans les oreilles des mil­liers d’in­con­di­tion­nels d’Arnocorps, dont le nombre ne cesse d’aug­men­ter. Coupe de che­veux régle­men­taire, tenue de camou­flage, cigare entre les lèvres et accent autri­chien à cou­per à la machette : le néo­phyte pour­rait pen­ser que Holzfeuer cherche à imi­ter Schwarzenegger. Mais le fan éclairé sait que Graf a fait Arnold à son image, et non l’inverse.

De Hercule à New-York à Total Recall

Tout l’u­ni­vers des chan­sons d’Arnocorps repose sur les films comp­tant dans leur géné­rique Arnold Schwarzenegger. Le plus sou­vent, les paroles des chan­sons du groupe reprennent les répliques les plus mar­quantes de sa fil­mo­gra­phie, mais elles s’ins­pirent éga­le­ment des scé­na­rios, des ambiances, voire des com­men­taires accom­pa­gnant les édi­tions DVD.

Pourquoi un tel choix ? Arnocorps le pro­clame : Arnold Schwarzenegger pille et exploite dans cha­cun de ses films la richesse du patri­moine autri­chien. Une « aus­tro­ploi­ta­tion » que le groupe choi­sit de com­battre en redon­nant à cha­cune des légendes pillées sa splen­deur ori­gi­nelle. Vous ne saviez pas que Terminator, Total Recall ou Hercule à New-York appar­te­naient à la mytho­lo­gie alpine autri­chienne ? C’est pré­ci­sé­ment parce que l’in­dus­trie d’Hollywood veut que vous l’i­gno­riez. Et Arnocorps s’est donné pour mis­sion de réta­blir la vérité.

arnocorps-neil-jarvie-photography

Arnocorps, un groupe « ballsy » au pos­sible. © Neil Jarvie Photography

On aurait donc tort de croire que les six membres du groupe sont des admi­ra­teurs de l’an­cien Mister Univers, qu’ils aiment à sur­nom­mer Schwarzenoodle (“Schwarzy la nouille”). Le choix même de l’ac­teur de se lan­cer en poli­tique n’est peut-être pas étran­ger à l’ac­ti­visme d’Arnocorps. Le groupe n’est-il pas basé à San Francisco, qua­trième plus grande ville de l’État de Californie, dont Arnold Schwarzenegger a tout fait pour deve­nir gou­ver­neur dès 2003, soit trois ans à peine après la nais­sance du groupe ?

Pour autant, rien n’a su dévier Holzfeuer et son équipe de sa mis­sion sacrée. Pas même la créa­tion en 2008 d’une pâle copie – dévoyée – de leur concept, Austrian Death Machine, dont le chan­teur Tim Lambesis purge aujourd’­hui une peine de six ans de pri­son après avoir tenté d’en­ga­ger un tueur à gages pour faire assas­si­ner sa femme…

Arnocorps, le rock alpin

Plusieurs musi­ciens ont com­posé le groupe depuis sa créa­tion. Le “line-up” actuel se com­pose de Graf Holzfeuer au chant, Erich Nagelbett et Vielmehr Klampfe aux gui­tares, Inzo Der Barrakuda et Karl Dichtschnur aux basses, et Baron Von Trotz à la bat­te­rie. “Basses” au plu­riel ? Arnocorps compte en effet parmi les rares groupes à comp­ter deux bas­sistes dans leur for­ma­tion. Un élé­ment qui leur donne, parmi d’autres, une sono­rité aussi puis­sante qu’électrisante.

Difficile de défi­nir le genre auquel appar­tien­drait Arnocorps. Le groupe semble autant pui­ser son ins­pi­ra­tion musi­cale dans le punk amé­ri­cain hard­core que dans le metal mélo­dique, tout en conser­vant cepen­dant une homo­gé­néité créa­trice qui le rend auto­ma­ti­que­ment recon­nais­sable sans jamais don­ner l’im­pres­sion de se répéter.

En route pour un « assaut auditif » à Belfast. © Neil Jarvie Photography

En route pour un « assaut audi­tif » à Belfast. © Neil Jarvie Photography

S’il existe un rock ter­rien, peut-être devrait-on consi­dé­rer qu’Arnocorps signe un rock alpin, ter­ri­ble­ment effi­cace, mil­li­mé­tré dans ses effets, ali­gnant des riffs ner­veux por­tés par une bat­te­rie décom­plexée. De son côté, le groupe pré­fère tout sim­ple­ment par­ler de « Action adven­ture rock’n roll ».

Mais c’est aussi dans ses paroles que le groupe se dis­tingue, pui­sant dans la fil­mo­gra­phie de Schwarzy des textes qui peuvent par­fois flir­ter avec le sur­réa­lisme, mais n’ou­blient jamais de por­ter l’é­ten­dard d’un héroïsme viril. « Je suis couillu, je suis un éta­lon, et per­sonne ne me fait chier ! », chante Holzfeuer dans I’m Ballsy.

De bonnes chan­sons sur de mau­vais films ?

Un flic à la maternelle (Kindergarten Cop) : innocente comédie ou ode à l'éducation disciplinaire des plus petits ?

Un flic à la mater­nelle (Kindergarten Cop) : inno­cente comé­die ou ode à l’é­du­ca­tion dis­ci­pli­naire des plus petits ?

En réa­lité, les chan­sons d’Arnocorps redonnent aux films d’Arnold Schwarzenegger toute leur dimen­sion cachée, tout l’es­sence qui les compose.

Ainsi, la chan­son You Lack Discipline fait res­sor­tir l’es­sence de la dimen­sion mili­ta­riste et dis­ci­pli­naire d’une comé­die en appa­rence inno­cente comme Un flic à la mater­nelle. « Arrêtez de choui­ner, vous man­quez de dis­ci­pline ! Il est temps de trans­for­mer toute cette merde en muscles ! »

L’un des grands exploits du groupe réside d’ailleurs dans sa capa­cité à signer d’ex­cel­lentes chan­sons à par­tir de très mau­vais films. Vous avez détesté Commando, ban­cal et mal rythmé ? Vous ado­re­rez la chan­son, qui réus­sit en trois minutes ce que le réa­li­sa­teur Mark Lester n’a pas su faire en une heure trente. — « Tu te sou­viens quand je t’ai dit que je te tue­rais en der­nier ? J’ai menti. »

Mais les grands films, et il y en a, sont éga­le­ment pré­sents dans l’u­ni­vers d’Arnocorps. Predator, natu­rel­le­ment, ou encore Total Recall (« Abruti, tu as foiré ma cou­ver­ture, ils vont tous nous tuer ! ») ou Terminator comptent parmi les meilleures chan­sons du groupe. Formule cepen­dant pléo­nas­tique : quelle chan­son d’Arnocorps ne compte pas parmi les meilleures ?

Les Tentacules alternatives

Une chauve-souris brisant un missile et une croix siglée d'un dollar : le logo culte des Alternative Tentacles. DR

Une chauve-sou­ris bri­sant un mis­sile et une croix siglée d’un dol­lar : le logo culte des Alternative Tentacles. DR

Consécration abso­lue : Arnocorps a récem­ment signé un contrat avec l’une des plus fameuses mai­sons de pro­duc­tion under­ground amé­ri­caine, la mythique com­pa­gnie Alternative Tentacles.

Fondée à la fin des années 70 pour dif­fu­ser le groupe punk-rock culte Dead Kennedys (“les Kennedy morts”) – qu’au­cune mai­son de disques n’ac­cep­tait de signer s’il ne chan­geait pas de nom –, Alternative Tentacles a depuis pro­duit foule d’ar­tistes sin­gu­liers, nova­teurs et géné­ra­le­ment fous, depuis les vété­rans cana­diens D.O.A. ou Nomeansno, en pas­sant par Alice Donut ou encore les Butthole Surfers, tout en se mon­trant gran­de­ment actif dans la défense de la liberté d’expression.

Une alliance qui a offert au monde à plu­sieurs reprises un duo aussi impro­bable que réjouis­sant : Jello Biafra, ancien chan­teur des Dead Kennedys et Pape non-reven­di­qué du punk-rock amé­ri­cain, rejoi­gnant Arnocorps sur scène pour inter­pré­ter l’une de ses chan­sons-phare, California Über Alles. Un hymne punk com­posé en 1979 pour dénon­cer la poli­tique jugée fas­ciste du gou­ver­neur de Californie de l’é­poque, Jerry Brown. Lequel est rede­venu gou­ver­neur de cet État en 2011, suc­cé­dant à… Arnold Schwarzenegger. La boucle est bouclée ?

« Heroes » et « Sheroes »

En se rap­pro­chant du label alter­na­tif et anar­chi­sant Alternative Tentacles, Arnocorps signe sur­tout l’ar­rêt de mort de toutes les idées fausses que l’on pour­rait se faire. Apparats mili­taires, apo­lo­gie de la mus­cu­la­tion, cer­tains auraient pu se croire en face d’un groupe proche des sur­vi­va­listes ou autres ten­dances ultra-droi­tières qui fleu­rissent au sein du pay­sage poli­tique amé­ri­cain – et com­mencent à gagner l’Europe.

Le groupe ne manque jamais une occa­sion de dire sa détes­ta­tion de toute forme de racisme ou d’ho­mo­pho­bie, ni de mani­fes­ter son atta­che­ment à l’é­ga­lité entre les femmes et les hommes. Le monde est empli de « heroes » et de « she­roes », rap­pelle à lon­gueur de temps Graf Holzfeuer : aucune cou­leur de peau, aucune orien­ta­tion sexuelle, aucun genre ne peut empê­cher un indi­vidu d’être « ballsy ».

arnocorps-bristol-neil-jarvie-photography

« Heroes » and « Sheroes » : la phal­lo­cra­tie n’est pas la tasse de thé d’Arnocorps. © Neil Jarvie Photography

Quant à ceux qui pour­raient repro­cher au groupe de faire l’a­po­lo­gie de la vio­lence, la réponse est tou­jours la même, extraite de Predator et pleine de sagesse : « We’re a rescue team, not assas­sins. » – « Nous sommes une équipe de sau­ve­tage, pas des assas­sins ».

Un kicks­tar­ter cou­ronné de succès

Groupe sans pareil, acces­sible à plu­sieurs degrés de lec­ture, moti­vant et hila­rant à la fois, qui fédère autour d’un concept de niche aussi cou­ra­geux que fas­ci­nant, Arnocorps se dis­tingue par sa grande proxi­mité avec son public, en concert comme sur les réseaux sociaux.

Pas de com­plexe de supé­rio­rité ou de syn­drome de la rock-star chez ces musi­ciens intègres et enga­gés : par son res­pect et son ama­bi­lité, Arnocorps a su créer une com­pli­cité et une empa­thie rares, non seule­ment entre le groupe et ses fans, mais éga­le­ment entre les fans eux-mêmes.

arnocorps-video-kickstarter

Dans leur vidéo pour Kickstarter, le groupe répond aux ques­tion des fans, mais l’ac­cent autri­chien est de rigueur.

Rien d’é­ton­nant, dès lors, que le Kickstater lancé le 26 octobre par le groupe afin de finan­cer la pro­duc­tion de son nou­vel album se soit soldé par un suc­cès com­plet en moins de neuf heures. Et si les 7 000 euros néces­saires sont lar­ge­ment dépas­sés, il reste près d’une ving­taine de jours pour sou­te­nir la créa­tion d’un nou­veau cha­pitre au sein d’une œuvre unique en son genre.

Nouveau cha­pitre

Quel cha­pitre ? Après avoir long­temps été réfrac­taire, Arnocorps a décidé de se lan­cer dans l’é­tude des pres­ta­tions les plus comiques d’Arnold Schwarzenegger. Qu’il s’a­gisse de Junior, de Jumeaux ou de son per­son­nage de Mr. Freeze dans l’im­pro­bable Batman et Robin, le groupe a bien l’in­ten­tion de dépas­ser une nou­velle fois les impos­tures pour reve­nir aux fon­da­men­taux et à la gran­deur des légendes alpines d’Autriche.

Un tra­vail de titan auquel il se livre sans relâche. Et puisque Bob Dylan s’est vu décer­ner le prix Nobel de Littérature, chaque fan est en droit d’at­tendre à pré­sent qu’Arnocorps soit enfin classé par l’Unesco au patri­moine mon­dial de l’Humanité. Exactement !

Florent Mathieu

Tous nos remer­cie­ments à Graf Holzfeuer, ainsi qu’au pho­to­graphe écos­sais Neil Jarvie pour son aimable auto­ri­sa­tion d’u­ti­li­ser ses pho­to­gra­phies. – Many thanks to Graf Holzfeuer, and also to Scotish pho­to­gra­pher Neil Jarvie for kindly let­ting us use his pic­tures. Le lien vers le (magni­fique) site Internet de l’ar­tiste : www​.neil​jar​vie​.com

ARNOCORPS EN QUATRE DISQUES

The Ballsy EP

arnocorps-ballsy-ep

Œuvre fon­da­trice, ce EP (pour “exten­ded play”) s’ouvre sur la chan­son fon­da­trice I’m Ballsy, avant de faire un tour du côté d’Un flic à la mater­nelle – You Lack Discipline – et de s’at­tar­der sur la saga (qui n’é­tait pas encore une tétra­lo­gie) Terminator. L’album est ner­veux, avec des sono­ri­tés punks très mar­quées, et ter­ri­ble­ment effi­cace. Il peut être acheté en télé­char­ge­ment MP3 ou en for­mat CD sur le site du groupe ainsi que sur Amazon.

The Fantastic EP

Un nou­veau disque de 6 titres, plus une arnocorps-fantatic-epintro­duc­tion épique, qui explore les films “ fan­tasy ”de l’ac­teur amé­ri­cain. La prière de Conan, la fierté des Barbares et les charmes de Red Sonja seront de la par­tie, dans une ambiance proche du Metal melo­dique. Le tout se conclut sur Exactly, chan­son incon­tour­nable du groupe, por­tant haut et fort la maxime nietz­schéenne : « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. » Là encore, le disque peut être acheté en télé­char­ge­ment MP3 ou en for­mat CD sur le site du groupe ou sur Amazon.

The Greatest Band Of All Time

arnocorps-greatest-band-of-all-time

Premier LP (“ Long Play ”) du groupe, qui recense quelques-unes des pres­ta­tions les plus mar­quantes d’Arnold Schwarzenegger, depuis Predator en pas­sant par Total Recall, Commando, Running Man ou Last Action Hero. Un disque rock tout sim­ple­ment indis­pen­sable, que l’on peut trou­ver sur le site Alternative Tentacles, ou encore en MP3 sur Bandcamp ou Amazon.

Two Morearnocorps-two-more

« Deux de plus », un single deux titres de toute beauté… pour mieux faire patien­ter les fans en atten­dant 2017 et la sor­tie du Unbelievable EP, à pré­sent confir­mée après le suc­cès de son Kickstarter. Le single peut s’a­che­ter sur le site Alternative Tentacles, ou s’é­cou­ter et se télé­char­ger en MP3 sur Bandcamp et tou­jours sur Amazon.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Tags :

Tags : |

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

De nombreuses sorties de disque pour une scène musicale grenobloise bien vivante
De nom­breuses sor­ties de disque pour une scène musi­cale gre­no­bloise bien vivante

  FOCUS — Si la culture n'a pas été à la fête en 2020, et si le début d'année 2021 demeure marqué par les fermetures Lire plus

Clé de sol : un “sur­sis” jus­qu’à fin sep­tembre pour les groupes priés de quit­ter le local à Grenoble ?

FIL INFO – Les huit groupes priés de quitter le local de La Clé de Sol, repris par le gérant de La Belle électrique Mixlab, Lire plus

Référendum d'Allex sur l'accueil des migrants annulé par le tribunal administratif de Grenoble le 30 septembre 2016. DR
Accueil des migrants à Allex : une ten­ta­tive de réfé­ren­dum avortée

BLOG JURIDIQUE - Suite au projet d’accueil de 50 migrants dans la commune drômoise d’Allex, le maire a annoncé l’organisation d’un référendum pour demander l’avis Lire plus

Hommages sur la Promenade des Anglais à Nice. © André Weill
Nice, un voyage immo­bile : une bou­gie, une kata et un bain

[caption id="attachment_99640" align="alignnone" width="650"] © André Weill[/caption]   Marcher n’est pas un mot en l’air, mais un verbe sur terre. Marcher pour ouvrir l’espace. Pour Lire plus

Schvédranne © Rafael Galante Ruiz
Antoine Colonna : “Ce qui compte, c’est l’émotion”

ENTRETIEN – Faire se rencontrer la musique électro et la poésie. Telle est l'ambition d'Antoine Colonna, musicien compositeur, et de Gilles B. Vachon, écrivain poète Lire plus

Au sommet, Léa Barnel, dans "L'envers du corbeau". DR
Léa Barnel : “J’ai envie que mes pièces fassent réagir les gens”

RENCONTRE - Le 2 mars dernier, à l’Amphidice, salle située sur le campus de Saint-Martin-d’Hères, Léa Barnel présentait sa dernière création théâtrale, L’envers du corbeau. Lire plus

Flash Info

|

02/07

15h57

|

|

01/07

12h07

|

|

01/07

11h33

|

|

01/07

11h04

|

|

01/07

10h14

|

|

30/06

16h28

|

|

30/06

15h43

|

|

30/06

14h25

|

|

30/06

11h19

|

|

30/06

10h44

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

Culture| La Caverne, une nou­velle librai­rie indé­pen­dante qui veut faire vivre le livre à Grenoble

Abonnement| Élisa Martin, pas­sio­na­ria gre­no­bloise LFI, fait son entrée à l’Assemblée natio­nale après avoir ren­versé Émilie Chalas

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin