Futur quartier de l’Esplanade : trois scénarios qui ne manquent pas de faire réagir

sep article

FOCUS – L’équipe des urbanistes HDZ a présenté aux Grenoblois trois futurs possibles pour le quartier de l’Esplanade, le 29 septembre dernier. Des propositions originales, parfois surprenantes, mais comprenant quelques zones d’ombre… De quoi nourrir une nouvelle phase de concertation animée, jusqu’au 3 décembre.

 

 

 

ericpiolleesplanadereuniontroisscenarioscreditsc

Eric Piolle, maire de Grenoble et Baptiste Hernandez, directeur de HDZ urbanistes lors de la présentation des scénarios pour le futur quartier de l’Esplanade. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Jeudi 29 septembre, 19 heures salle des conférences de la Maison du tourisme. L’équipe de HDZ est là pour présenter trois versions d’aménagement pour le futur quartier de L’Esplanade, à l’horizon 2030.

 

Afin d’élaborer trois scénarios différents, le cabinet d’urbanistes a joué sur plusieurs leviers : lieu et dimension du futur parc, nombre de logements et surfaces commerciales, circulation des voitures, place de la passerelle piétonne, nature et localisation d’un équipement phare, maillage intérieur, etc. Les projets se trouvent ainsi assez distincts, et ce en de très nombreux points. Le scénario A compte 890 logements, le B seulement 650, alors que le C en prévoit 960. Avec 4 ha de verdure, c’est le scénario C qui intègre le plus grand parc, contre 3 ha pour le projet A et 2,5 ha pour le B.

 

Jusqu’au 3 décembre va se dérouler une « phase intense de co-construction« , telle que la désigne HDZ. Tournée du tri-porteur, maison du projet et sondage en ligne recueilleront avis, remarques et questionnements. L’expression de « phase intense » n’est peut-être pas si exagérée qu’elle en a l’air… Les scénarios étaient à peine présentés que les remarques et critiques ont afflué, ce 29 septembre.

 

 

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Comptoir de prêt retour : reprise du prêt de documents dans les bibliothèques municipales de Grenoble le 27 mai 2020
commentez lire les commentaires
4334 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Combien déjà HDZ? 300 000 euros?
    Pour ne faire que saucissonner le projet initial. Scénario 1, on prend une partie du projet de l’ancienne municipalité . Scénario 2 , une autre. Scénario 3 la troisième.
    C’est comme pour ANRU 1: on vire l’architecte urbaniste pour des raisons de « divergence politique » et on en prend un autre qui reprend exactement le même projet avec 3 ans et on veut faire croire aux gens que ça c’est nouveau.
    Le mépris de cette municipalité n’a décidément pas de limite. On est pas chez HP là; on simplement réécrire les « missions statements » tous les 6 mois garanti des promotions…

    sep article
    • Au contraire, je trouve que la démarche d’HDZ semble saine, volontaire et novatrice. En revanche, faire preuve de populisme et brandissant des grand chiffres… De scepticisme face aux initiatives nouvelles, c’est tellement plus moderne. On ne connaissait pas.
      Les scénarios auraient copié l’ancien projet ? En quoi par exemple ? Accuser sans préciser… Et surtout sans avoir compris la démarche générale du projet… ou peut-être qu’il ne s’agit pas ici d’être précis… ni du projet des urbanistes… mais plutôt d’aller à l’encontre de la municipalité… au final, cette négativité, c’est très politique tout çà ; )

      sep article