Les restrictions de circulation se durcissent dans l'agglomération. Premiers concernés, les véhicules de livraison. Mais Grenoble pousse à la roue.

Les véhi­cules de livrai­son pol­luants ban­nis du centre-ville dès 2017

Les véhi­cules de livrai­son pol­luants ban­nis du centre-ville dès 2017

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Dès jan­vier 2017, les livreurs devront mon­trer patte blanche pour pou­voir ache­mi­ner leurs mar­chan­dises jusque dans le centre-ville de Grenoble. Les véhi­cules de livrai­son les plus pol­luants devront en effet res­ter aux portes de la ville. Et, d’ici 2020, ce sont tous ceux rou­lant au die­sel qui seront bannis.

À comp­ter de jan­vier 2017, les véhi­cules de livrai­son les plus pol­luants ne pour­ront plus accé­der au cœur de Grenoble. Ils devront lais­ser leurs mar­chan­dises aux portes de la ville, dans l’un des deux centres de dis­tri­bu­tion urbaine char­gés ensuite de les répartir.

livraison d'un camion en double-file en ville. © Transfrigoroute France

Livraison d’un camion en double-file en ville. © Transfrigoroute France

Dans six mois, fini donc les véhi­cules légers mis en cir­cu­la­tion avant sep­tembre 1997 et les poids lourds d’avant sep­tembre 2001 qui vou­dront livrer leurs mar­chan­dises intra-muros. C’est l’une des mesures phares qui va être mise en place dans le cadre du plan d’action pour une logis­tique urbaine durable de la métropole.

Objectif : dimi­nuer la pol­lu­tion atmo­sphé­rique. En effet, le fret repré­sen­te­rait 10 % des émis­sions de gaz à effet de serre et 24 % des émis­sions d’oxydes d’a­zote. Si, dans un pre­mier temps, ce sont les véhi­cules les plus anciens qui sont visés, d’ici 2020, tous les véhi­cules de livrai­son die­sel seront dans le col­li­ma­teur de la Métro et du Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC).

9 à 15 % des dépla­ce­ments liés au trans­port de marchandises

Tous les jours, pas moins de 37.000 livrai­sons sont effec­tuées à l’intérieur de la métro­pole. Le trans­port de mar­chan­dises repré­sen­te­rait ainsi entre 9 et 15 % des dépla­ce­ments de véhi­cules, dont 40 % s’effectuent vers ou depuis le centre-ville de Grenoble. Et avec le com­merce en ligne et le “drive”, ces chiffres ne sont pas près de diminuer.

L’objectif des centres de dis­tri­bu­tion urbaine est donc de dimi­nuer ces flux. Et de décon­ges­tion­ner le centre-ville, notam­ment aux heures de pointe des livrai­sons, de 10 à 11 heures et de 16 à 17 heures. Les mar­chan­dises seront donc cen­tra­li­sées sur des pla­te­formes, puis triées avant d’être redis­tri­buées au moyen de véhi­cules plus propres et plus adap­tés au milieu urbain. Et vice-versa.

Circulation automobile rue Lesdiguières à Grenoble. © Séverine Cattiaux - placegrenet.fr

© Séverine Cattiaux – pla​ce​gre​net​.fr

Car le sys­tème fonc­tion­nera aussi dans le sens inverse. Il assu­rera au retour la col­lecte des mar­chan­dises sur la zone cou­verte, pour ensuite les retour­ner aux transporteurs.

Sur le papier, le dis­po­si­tif paraît sédui­sant. De nom­breuses villes l’ont d’ailleurs adopté, comme Annecy ou Saint-Étienne.

A Grenoble, un appel à mani­fes­ta­tion d’intérêt (AMI) per­met­tra de choi­sir le pres­ta­taire qui sera en charge de la mise en place du pre­mier centre de dis­tri­bu­tion urbaine. Lequel devrait voir le jour en décembre 2016.

Avec, à terme, l’idée de bel et bien ban­nir le die­sel du centre-ville. Place au tout-élec­trique ? « On pense sou­vent qu’il suf­fi­rait de pas­ser de véhi­cules pol­luants à des véhi­cules élec­triques, sou­ligne Jérôme Dutroncy, vice-pré­sident délé­gué à l’environnement à la Métro. Évidemment, il faut tra­vailler sur le parc, mais aussi sur la réor­ga­ni­sa­tion de ce tra­fic ».

La régle­men­ta­tion va donc être repen­sée aussi. Entre autres mesures qui doivent être sou­mises à concer­ta­tion. Coup d’envoi des pour­par­lers le 7 juillet 2016…

Patricia Cerinsek avec Julien Deschamps

DEMAIN, LES MARCHANDISES PRENDRONT-ELLES LE TRAM ?

Depuis 2013, Grenoble-Alpes Métropole et le SMTC se concertent autour de la ques­tion des flux de mar­chan­dises, ras­sem­blant autour d’eux une cen­taine d’ac­teurs publics et pri­vés concer­nés par les acti­vi­tés logis­tiques. Après plu­sieurs mois de tra­vail, un plan d’ac­tions a été signé en jan­vier 2015.

Véhicule de livraison pour des repas de la cantine d'une école juive. © Elodie Rummelhard - placegrenet.fr

Livraison de repas à Grenoble. © Élodie Rummelhard – pla​ce​gre​net​.fr

Seize grandes actions ont été ciblées. Outre la créa­tion des centres de dis­tri­bu­tion urbaine, le plan pré­voit de se pen­cher sur la règle­men­ta­tion des livrai­sons en centre-ville. Mais aussi de créer des outils d’ob­ser­va­tion et de suivi du trans­port de mar­chan­dises ou encore de valo­ri­ser les métiers de la logis­tique urbaine.

Un schéma des équi­pe­ments logis­tiques est éga­le­ment dans les car­tons, tout comme l’i­dée d’en­cou­ra­ger les bonnes pra­tiques. Voire de déca­ler les horaires de livrai­son, his­toire de décon­ges­tion­ner le centre-ville aux heures de pointe.

La logis­tique serait ainsi inté­grée dans les docu­ments d’ur­ba­nisme. Enfin, point d’orgue du plan, ses ini­tia­teurs envi­sagent de se pen­cher sur le « report vers des alter­na­tives à la route ». Le tram ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

collectif gratuité transports publics grenoble ZFE véhicules Critair
ZFE dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble : le col­lec­tif pour la gra­tuité des trans­ports publics dénonce “un manque de débat”

EN BREF - Une nouvelle étape vient d’être franchie début juillet 2022 pour la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grenoble. Les poids lourds et Lire plus

Une livraison à Grenoble. © Léa Raymond - placegrenet.fr
Zone faibles émis­sions : fronde des acteurs éco­no­miques contre un calen­drier jugé intenable

  FOCUS - La zone faibles émissions (ZFE), qui régit et interdit progressivement la circulation des poids lourds et véhicules utilitaires dans 27 communes de Lire plus

Les actions pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble sont jugées en bonne voie mais pas pas toujours suffisantes.
Lutte contre la pol­lu­tion de l’air : Grenoble sacrée meilleure élève der­rière Paris… mais peut mieux faire

  FOCUS - Grenoble a été classée deuxième agglomération de France derrière Paris pour ses efforts en matière de lutte contre la pollution de l'air Lire plus

La qualité de l'air préoccupe de plus en plus en Auvergne-Rhône-Alpes, selon une enquête d'Atmo
Pollution de l’air dans la région gre­no­bloise : Laurent Wauquiez met 4 mil­lions d’eu­ros sur la table

  FIL INFO - Pour lutter contre la pollution de l'air à Grenoble mais aussi sur le Voironnais et le Grésivaudan, la Région Auvergne Rhône-Alpes Lire plus

Les véhicules de livraison les plus polluants seront interdits dans dix communes autour de Grenoble dès le 2 mai. Une interdiction amenée à s'accélérer.
Les inter­dic­tions de cir­cu­la­tion des véhi­cules de livrai­son s’ac­cé­lèrent dans l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Les premières interdictions de circuler des véhicules de livraison les plus polluants tomberont le 2 mai dans dix communes autour de Grenoble. Objectif Lire plus

Deux jeunes de 22 et 25 ans, soupçonnés d'avoir participé à l'incendie des locaux de la police municipale de Pont-de-Claix, mis en examen.
Le Pont-de-Claix : deux per­sonnes inter­pel­lées après de nou­veaux incen­dies sur des véhicules

FIL INFO - Deux personnes ont été interpellées au Pont-de-Claix après l'incendie, dans la nuit du 17 au 18 novembre, de plusieurs véhicules. Depuis quelques Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin