La MC2, chaudron bouillonnant de luttes convergentes à Grenoble

sep article



FOCUS – Les luttes n’en finissent pas de converger vers la MC2. Depuis jeudi 28 avril, la coordination des intermittents et précaires de l’Isère (CIP 38) occupe la Maison de la culture, tandis que les salariés de la MC2 dénoncent désormais devant le public, avant chaque spectacle, la perte d’importantes subventions publiques. Ce week-end, d’autres « Nuit debout » de France rejoignent également le campement de Nuit debout Grenoble… devant la MC2. L’hospitalité de la Maison de la culture s’annonce cependant de courte durée.

 

 

 

 

La MC2, lieu de convergence des luttes ? © Severine Cattiaux

La MC2 occu­pée depuis le 28 avril 2016. © Séverine Cattiaux

« Viens ici, monde pré­caire ! », aurait-on envie de décla­mer, ces temps-ci, devant la MC2, pour para­phra­ser la célèbre phrase d’André Malraux, pro­non­cée devant le Panthéon.

 

La bou­tade est quelque peu tirée par les che­veux… Mais à l’aube de son cin­quan­tième anni­ver­saire, la Maison de la culture de Grenoble – inau­gu­rée par André Malraux en 1968 – se retrouve, tout de même, de manière assez trou­blante, estam­pillée “terre d’accueil” de nom­breuses luttes.

 

Visualisons la scène. A l’extérieur de la MC2, les mani­fes­tants de Nuit debout Grenoble qui campent sur la pelouse depuis le 9 avril, avec l’autorisation de la mai­rie.

 

A l’intérieur, doré­na­vant, la coor­di­na­tion des inter­mit­tents et pré­caires de l’Isère qui occupe la Maison de la culture depuis jeudi 28 avril. Cerise sur le gâteau des reven­di­ca­tions, les sala­riés du paque­bot sont éga­le­ment pas­sés en mode rébel­lion. Pas sûr, tou­te­fois, que la MC2 se laisse enva­hir encore bien long­temps…

 

MC2 occupée. Coordination des intermittents et précaires 38. La MC2, lieu de convergence des luttes ? © Severine Cattiaux

La MC2 occu­pée par la Coordination des inter­mit­tents et pré­caires de l’Isère. © CIP 38

 

 

 

Les salariés de la MC2 en lutte… contre les baisses de subventions

 

 

Alors que Nuit debout Grenoble pour­suit son cam­pe­ment, les sala­riés de la MC2 sont en effet entrés, à leur tour, en lutte, mardi 26 avril. Ces der­niers ont décidé de mon­ter sur scène, avant chaque repré­sen­ta­tion, pour lire un texte qui dénonce la mise en dan­ger immi­nente de leurs emplois, du pro­jet cultu­rel de la MC2 et des mis­sions de ser­vice public qu’elle rem­plit.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2419 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.