Budget participatif 2017 : Grenoble veut dépasser les 1000 votants

sep article

FOCUS – Après le droit d’interpellation et les Conseils citoyens indépendants, la ville de Grenoble lance, ce 15 mars 2016, un nouvel appel à projets pour le budget participatif 2017. Avec quelques nouveautés visant à permettre une plus large participation citoyenne pour cette deuxième édition.

 

 

 

Vote des Grenoblois - Budget participatif. © Ville de Grenoble© Ville de Grenoble

Vote des Grenoblois – Budget par­ti­ci­pa­tif. © Ville de Grenoble

« Vous avez des idées, des besoins, des envies de trans­for­mer la ville ? Alors pro­po­sez-les ! », s’en­thou­siasme Pascal Clouaire, adjoint à la démo­cra­tie locale.

 

Après une pre­mière édi­tion du bud­get par­ti­ci­pa­tif assez miti­gée du point de vue du nombre de par­ti­ci­pants, la ville de Grenoble sou­haite réité­rer ce pro­ces­sus de citoyen­neté active en l’a­dap­tant mieux aux besoins. L’an passé, 165 pro­jets avaient en effet été dépo­sés en ligne, mais moins de 1.000 votants avaient donné leur avis pour sélec­tion­ner neuf pro­jets.

 

Tous les citoyens de plus de 16 ans pour­ront de nou­veau dépo­ser un pro­jet jus­qu’au 5 mai, à l’oc­ca­sion de cette édi­tion 2016 du bud­get par­ti­ci­pa­tif. Et ce, sous forme papier dans les Maisons des habi­tants, ou au for­mat numé­rique sur la pla­te­forme par­ti­ci­pa­tive de la ville de Grenoble. Une fois le pro­jet jugé rece­vable, celui-ci sera dif­fusé en ligne, avant de suivre tout un pro­ces­sus de sélec­tion (cf. enca­dré en bas de page).

 

Seules condi­tions requises pour voter : être âgé d’au moins 16 ans et habi­ter Grenoble. Que se pas­sera-t-il ensuite ? Les idées ayant reçu le plus de votes seront inté­grées dans les bud­gets d’in­ves­tis­se­ment (à hau­teur de 800.000 euros) de la Métropole et de la Ville en 2017, en vue de leur réa­li­sa­tion.

 

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
4661 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ping : Budget participatif : Grenoble veut dépasser 1000 votants l Place Gre’net | L'Agence veille pour vous

  2. 1 000 votants sur 45 000 ins­crits et 165 000 habi­tants ? Large par­ti­ci­pa­tion ? Comment dire, nous ne vou­drions pas jouer les rabats joies (enfin, si, un peu quand même) ou les Cassandres (c’est plus fort que nous, il a fallu qu’on la fasse celle-là, désolé) mais cette ambi­tion nous donne le ver­tige ! Le pro­blème auquel on est confronté s’est l’empilement sans logique de sys­tèmes de démo­cra­tie locale qui viennent s’an­nu­ler les uns les autres… Les bud­gets par­ti­ci­pa­tis, n’ont rien à voir avec les conseils citoyens qui n’ont rien à voir avec « le droit d’in­ter­pel­la­tion (qui existe depuis la révo­lu­tion fran­çaise et qui n’est tou­jours pas une réa­lité à Grenoble car le règle­ment inté­rieur du conseil muni­ci­pal n’a pas été modi­fié pour pou­voir rece­voir des péti­tions – hé oauis) qui n’a rien à voir avec les Unions de Quartiers ni les consul­ta­tions par vote ou le chan­tier « des cultures »… Bref, nous n’y com­pre­nons rien et nous ne sommes pas les seuls… Dommage, ça tue le peu de confiance des gens en la démo­cra­tie locale.

    sep article