La façade du théâtre Sainte-Marie-d'en-Bas. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Théâtre de Sainte-Marie‑d’en-Bas : la nou­velle équipe en ordre de marche

Théâtre de Sainte-Marie‑d’en-Bas : la nou­velle équipe en ordre de marche

EN BREF – Antonio Placer et sa com­pa­gnie, Alma musique, assurent depuis l’au­tomne der­nier la direc­tion du Nouveau théâtre Sainte-Marie‑d’en-Bas situé rue Très-Cloîtres. Un bail de trois ans, pen­dant lequel le quar­tier vivra au rythme de son pro­jet poé­tique bap­tisé “L’île de la pen­sée”. Au sur­len­de­main de l’ou­ver­ture offi­cielle avec le spec­tacle Chansons indi­gnées, retour sur le temps fort orga­nisé ce dimanche 24 jan­vier pour mar­quer l’ar­ri­vée de la nou­velle équipe aux commandes. 

Avec l’ins­tal­la­tion récente de la nou­velle équipe qui a investi le théâtre Sainte-Marie‑d’en-Bas sous la direc­tion d’Antonio Placer, un vent cultu­rel “nou­veau” souffle sur le quar­tier Alma – Très Cloîtres. Après trois décen­nies de ges­tion par l’ac­teur et met­teur en scène Diden Berramdane, la véné­rable cha­pelle accueillait ce troi­sième week-end de jan­vier Chansons indi­gnées, le spec­tacle d’ou­ver­ture du pro­jet “L’île de la pen­sée”. Un pro­jet « pour célé­brer les racines d’ailleurs des gens d’ici », rap­pelle fort à pro­pos l’af­fiche pla­car­dée dans un quar­tier où vit une popu­la­tion métis­sée ou issue de l’immigration.

La façade du théâtre Sainte-Marie-d'en-Bas. © Joël Kermabon - Place Gre'net

La façade du théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’occasion aussi, ce dimanche 24 jan­vier, de mar­quer le coup avec l’i­nau­gu­ra­tion offi­cielle de l’ins­tal­la­tion d’Antonio Placer et de son équipe au Nouveau théâtre Sainte-Marie‑d’en-Bas, puisque c’est désor­mais sa nou­velle déno­mi­na­tion (NTSMB).

Au pro­gramme de ces fes­ti­vi­tés, un spec­tacle de danse offert par des habi­tants du quar­tier et leurs enfants, la visite du théâtre pour ceux qui le dési­raient et les tra­di­tion­nels discours.

Le tout avant qu’une col­la­tion ne soit offerte à la cen­taine de per­sonnes et aux quelques élus pré­sents, parmi les­quels Éric Piolle, le maire de Grenoble, Corinne Bernard son adjointe à la culture, et Antoine Back, conseiller muni­ci­pal délé­gué du sec­teur 2.

« Accueillir l’autre, le dif­fé­rent, l’étranger »

« Mes ancêtres sont des chré­tiens, des juifs et des arabes et tous les sangs qui coulent en moi ont déter­miné ma vie […] L’exil m’a appris ce que je suis », a rap­pelé Antonio Placer lors de son dis­cours. « Le pro­jet que j’ai pro­posé pour le théâtre Sainte-Marie‑d’en-Bas et que nous avons nommé “L’île de la pen­sée” est un peu à l’i­mage de ma vie et de mon par­cours […] Accueillir l’autre, le dif­fé­rent, l’é­tran­ger, insis­ter sur les bras­sages cultu­rels, c’est ça notre his­toire », a‑t-il affirmé avec conviction.

Antonio Placer en grande discussion. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Antonio Placer en grande dis­cus­sion. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Selon le nou­veau direc­teur, la créa­tion sera au cœur de ce pro­jet qui se construira avec la popu­la­tion, avec les habitants.

Il s’a­gira « d’in­ven­ter des pro­jets qui relient les gens, les âges, les cultures pour ten­ter de gué­rir notre société tel­le­ment malade d’elle-même », explique Antonio Placer.

Le com­po­si­teur, puisque c’est l’une de ses nom­breuses cas­quettes, en est convaincu : « Il faut aller au devant de ceux qui ne vont jamais au théâtre » et sur­tout des jeunes.

Mémoires d’a­do­les­cence, tel est le nom du pro­jet qu’il leur des­tine. À ces jeunes qui tra­versent « un âge com­pli­qué pen­dant lequel ils ne sont pas assez enfants et où ils ne sont pas encore adultes, je veux dire que l’a­do­les­cence pour nous c’est la pierre angu­laire de notre pas­sion, de notre tra­vail », déclare-t-il avec force.

Un nou­vel élan pour Sainte-Marie‑d’en-Bas

« C’est une joie de fêter ce nou­vel élan pour ce joyau his­to­rique de Grenoble », s’est quant à lui féli­cité Éric Piolle. « Il y a là un lieu qui s’ouvre d’une manière ori­gi­nale et nou­velle […] et tout par­ti­cu­liè­re­ment aux habi­tants de ce quar­tier ». Selon le maire, ce qui compte c’est aussi que le théâtre Sainte-Marie‑d’en-Bas « n’est pas un équi­pe­ment de quar­tier mais un équi­pe­ment dans le quar­tier avec lequel il vit et il échange ». 

Retour en images sur cette inau­gu­ra­tion. L’occasion pour Antonio Placer d’é­vo­quer les grandes lignes de son pro­jet spé­ci­fiques au quartier.


Reportage Joël Kermabon

Joël Kermabon

Un pro­jet qui s’ar­ti­cule sur quatre axes forts

Le pro­jet d’Antonio Placer et de son équipe au Nouveau Théâtre de Sainte-Marie‑d’en-Bas s’ar­ti­cule autour de quatre axes forts. Tout d’a­bord, le sou­tien à ses propres créa­tions artis­tiques, qu’elles soient musi­cales ou poé­tiques. Ensuite, le sou­tien à la créa­tion artis­tique d’autres com­pa­gnies par l’accueil d’artistes en rési­dence, notam­ment pour les com­pa­gnies locales.

Le pro­jet vise éga­le­ment l’éducation artis­tique et cultu­relle. Priorité sera don­née aux quar­tiers de l’Alma et Très-Cloîtres ainsi qu’à des publics spé­ci­fiques (ado­les­cents, jeunes, femmes issues de l’immigration…). Enfin, le pro­jet nour­rit la volonté de s’ou­vrir à l’en­semble de l’ag­glo­mé­ra­tion et de tra­vailler en réseau avec le théâtre muni­ci­pal, la MC2 et la Régie 2C.

À lire aussi sur Place Gre’net :

Qui est Antonio Placer, nou­veau direc­teur du Théâtre Sainte-Marie‑d’en-Bas ?

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Le Muséum de Grenoble propose un bond de 300 millions d'années dans le passé à la rencontre du carbonifère
Le Muséum de Grenoble pro­pose un bond de 300 mil­lions d’an­nées dans le passé à la ren­contre du carbonifère

ÉVÉNEMENT - Le Muséum de Grenoble invite à un voyage dans le temps... pour remonter très (très) loin dans le passé de notre planète. Avec Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Histoires d'eau, une nouvelle exposition hors les murs du Musée de Grenoble à la bibliothèque Abbaye-les-Bains
Histoires d’eau, une nou­velle expo­si­tion hors les murs du Musée de Grenoble à la biblio­thèque Abbaye-les-Bains

ÉVÉNEMENT - Pour la dix-neuvième édition de ses expositions hors les murs, après avoir notamment investi la maison des habitants Teisseire-Malherbe en 2022 et la Lire plus

La réponse au vitriol du conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol à la Ville de Grenoble
MJC-Théâtre Prémol : la réponse au vitriol du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion à la Ville de Grenoble

FOCUS - Le conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol a adressé une réponse au vitriol à la Ville de Grenoble, qui lui avait envoyé un Lire plus

Le festival Regards croisés, dédié à l'écriture (et la lecture) théâtrale contemporaine, de retour sur Grenoble
Le fes­ti­val Regards croi­sés, dédié à l’é­cri­ture (et la lec­ture) théâ­trale contem­po­raine, de retour sur Grenoble

ÉVÉNEMENT - La 24e édition du festival Regards croisés prend son envol sur la région grenobloise avec des rendez-vous à Fontaine, Pont-de-Claix, Grenoble et Le Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !