Le compteur Linky débarque bientôt dans l’agglomération grenobloise

sep article



DÉCRYPTAGESouvenez-vous, Linky, le compteur électrique communicant, porté au pinacle par certains, accusé de tous les maux par d’autres. Il arrive en décembre dans l’agglomération grenobloise, plus précisément à Échirolles, Saint-Martin-d’Hères et Fontaine. Par contre, à Grenoble, point de Linky… avant 2017. Explications.

 ➔ 1236 mots

 

 

Fabien Périgaud, directeur territorial adjoint ERDF Isère manipulant le compteur électrique communicant Linky, jaune fluo © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

Fabien Périgaud, direc­teur ter­ri­to­rial adjoint ERDF Isère mani­pu­lant le comp­teur élec­trique com­mu­ni­cant Linky, jaune fluo. © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

« A par­tir de décembre, nos pre­miers comp­teurs élec­triques com­mu­ni­cants Linky seront ins­tal­lés chez les par­ti­cu­liers, dans les com­munes d’Échirolles, Fontaine et Saint-Martin‑d’Hères », annonce Fabien Périgaud, direc­teur ter­ri­to­rial adjoint ERDF Isère. Le reste de l’agglomération, puis toute l’Isère, seront ensuite équi­pés.

 

La loi sur la tran­si­tion éner­gé­tique, enté­ri­née le 20 mai 2015, a rendu obli­ga­toire l’installation de ce comp­teur par­tout en France*. Ses avan­tages ? Les pro­mo­teurs du dis­po­si­tif les énu­mèrent : une fac­ture élec­trique à l’euro près, un moyen pour le consom­ma­teur de connaître fine­ment ce qu’il consomme et, éven­tuel­le­ment, de chan­ger de contrat pour faire des éco­no­mies.

 

Le dis­tri­bu­teur pourra, quant à lui, com­man­der à dis­tance le comp­teur com­mu­ni­cant Linky afin de lui « pas­ser des ordres, par exemple de réduc­tion tem­po­raire de la consom­ma­tion d’électricité », com­mente Fabien Périgaud. Le four­nis­seur – avec l’autorisation du par­ti­cu­lier – pourra, lui aussi, récu­pé­rer les don­nées four­nies par Linky pour mieux conseiller son client.

 

Enfin, Linky est la ter­mi­nai­son indis­pen­sable des fameux smart grids, ces réseaux de dis­tri­bu­tion d’élec­tri­cité “intel­li­gents” qui visent à en opti­mi­ser la pro­duc­tion, la dis­tri­bu­tion et la consom­ma­tion. Une solu­tion face à la mon­tée en puis­sance de l’élec­tri­cité issue des éner­gies renou­ve­lables – dont le sto­ckage est très com­plexe à l’heure actuelle – et à l’u­sage expo­nen­tiel de la voi­ture élec­trique.

 

 

 

Pas avant 2017… à Grenoble même

 

 

Grenoble fait par­tie des pre­mières villes fran­çaises à avoir testé concrè­te­ment les smart grids, dans le cadre d’une expé­ri­men­ta­tion bap­ti­sée Greenlys. Un pro­jet, porté par plu­sieurs par­te­naires indus­triels et scien­ti­fiques locaux et natio­naux, qui vise à amé­lio­rer la qua­lité d’a­li­men­ta­tion du réseau élec­trique par l’u­ti­li­sa­tion de nou­velles tech­no­lo­gies. De fait, Linky semble fin prêt à fonc­tion­ner sur Grenoble à en croire cette vidéo pro­mo­tion­nelle.

 

Maquette d'un réseau électrique intelligent. © Séverine Cattiaux - placegrenet.fr Smart Grid Linky Erdf

Maquette d’un réseau élec­trique intel­li­gent. © Séverine Cattiaux – placegrenet.fr

L’un des deux cher­cheurs gre­no­blois inter­ro­gés déclare ainsi avoir beau­coup appré­cié « com­man­der ses radia­teurs à dis­tance, dans le tram, avec son télé­phone por­table ». Mais pour l’installation géné­ra­li­sée de Linky dans la capi­tale des Alpes, les Grenoblois devront attendre un peu…

 

Car les comp­teurs évo­lués n’arriveront pas avant 2017 à Grenoble. « Nous en sommes au stade de l’étude de pro­jet », com­mente-t-on chez GEG, chargé de dis­tri­buer l’électricité sur la ville et d’installer les comp­teurs com­mu­ni­cants. Une spé­ci­fi­cité locale, dans la mesure où ERDF s’occupe de 95 % de la popu­la­tion fran­çaise.

 

Pour le four­nis­seur gre­no­blois, la dif­fi­culté n’est pas tant d’installer Linky ou un équi­valent que de mettre en place tout un sys­tème de pilo­tage et de recueil de don­nées. GEG doit, en sus, plan­cher sur la mise en place du comp­teur intel­li­gent pour le gaz.

 

 

 

Des économies grâce à Linky… Mais pour qui ?

 

 

Concrètement, Linky per­met­tra-t-il de réa­li­ser des éco­no­mies d’éner­gie ?

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
7213 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Je ne suis pas du tout d’ac­cord avec ce pro­jet ! Ces comp­teurs connec­tés géné­ra­teurs d’ondes ont été refu­sés par l’Allemagne, la Belgique et l’Autriche, et sont en train d’être démon­tés en Californie suite à des scan­dales sani­taires et à des pro­cès (les ondes ont déjà pro­vo­qués des tumeurs céré­brales et des leu­cé­mies, y com­pris chez les enfants, et l’Alzeimer pré­coce).
    Ils sont malins, ils se dépêchent de vite chan­ger tous les comp­teurs par­tout avant que les gens soient au cou­rant…

    sep article
  2. C’est vrai aussi que pour GEG finan­cer un déploie­ment de comp­teur ça pèse finan­ciè­re­ment, et avec les dif­fi­cul­tés sur la perte du contrat d’é­clai­rage public ou la perte de contrats d’a­li­men­ta­tion face à la concur­rence c’est encore un argu­ment de plus pour que Grenoble soit déca­lée vis à vis des autres villes de la Métro dans le temps gérées par ERDF.

    sep article
  3. Beau pro­jet pour la tran­si­tion éner­gé­tique, disons que sans comp­teur intel­li­gent je me demande bien com­ment on pour­rait deve­nir des citoyens sen­sibles à nos consom­ma­tions. C’est sur qu’un seul sys­tème sur toutes les villes de la Métro ce serait bien pour les usa­gers, GEG tra­vaille déjà en bonne intel­li­gence avec ERDF alors espé­rons que ça fonc­tionne encore pour ce comp­teur.

    sep article