Audrey Bouvier et Jérôme Guilmain, fondateurs de Troccauris, plate-forme web d'échanges d'objets couplée à une monnaie d'échange virtuelle. Crédit Troccauris

La startup Troccauris va-t-elle révolutionner le troc avec un coquillage ?

La startup Troccauris va-t-elle révolutionner le troc avec un coquillage ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Le cauris, ce coquillage qui sert encore de monnaie d’échange dans le monde, va-t-il révolutionner le troc en France ? A Grenoble, trois jeunes entrepreneurs ont eu l’idée de créer une plate-forme d’échanges d’objets couplée à une monnaie virtuelle. 

 

 

 

Vendre sur le net, tout le monde connaît. Échanger sur le net ? La pra­tique a ses adeptes mais aussi ses limites. Leurs études tout juste ter­mi­nées, trois étu­diants gre­no­blois testent depuis trois mois une autre forme de troc, cou­plée à une mon­naie vir­tuelle, le cau­ris, ce coquillage qui sert encore de mon­naie d’échange dans plu­sieurs pays du monde.

 

Ils en ont tiré le nom de leur star­tup, incu­bée à Grenoble école de mana­ge­ment : Troccauris. Sur leur plate-forme d’échanges, une grosse cen­taine de biens sont can­di­dats au troc. On y trouve à peu près de tout : meubles, assiettes, télé­vi­sions, vélos… qui s’échangent ou se mon­naient en cauris.

 

Jérôme Guilmain et Audrey Bouvier, fondateurs de Troccauris, plate-forme web d'échanges d'objets. Credit Troccauris

Jérôme Guilmain et Audrey Bouvier, fon­da­teurs de Troccauris, plate-forme web d’é­changes d’objets.

 

« Le simple troc est assez limité en rai­son de la dif­fé­rence de valeurs entre objets, explique Audrey Bouvier. Le prin­cipe de Troccauris est d’échanger à plu­sieurs et de com­pen­ser la dif­fé­rence de valeur ».

Ainsi, si deux biens n’ont pas la même valeur, le pro­prié­taire du bien le plus “impor­tant” rece­vra, en com­plé­ment, des cau­ris qui lui per­met­tront d’acquérir, par la suite, un autre objet sur le site.

 

 

 

Bientôt une seconde version du site

 

 

Lauréat en 2014 du prix Pepite, concours natio­nal dédié aux étu­diants-entre­pre­neurs, Troccauris se déve­loppe dou­ce­ment. Une dizaine d’échanges ont ainsi déjà eu lieu. Et la petite équipe, à la faveur d’une cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif sur KissKissBankBank qui a per­mis de réunir 4.000 euros, tra­vaille d’ores et déjà sur la seconde ver­sion du site.

 

« On a atteint le pre­mier pal­lier. Notre objec­tif serait aujourd’hui de col­lec­ter 10.000 euros », conti­nue Audrey Bouvier. Pour mieux accom­pa­gner l’internaute, amé­lio­rer le design mais aussi pro­po­ser la livrai­son, voire inté­grer des comptes « Premium ». Deux nou­veaux ser­vices qui per­met­traient à la petite équipe, qui ne pré­lève pas de com­mis­sion sur les ventes, de se rémunérer.

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Chronopost déploie une flotte de quatorze véhicules électriques sur Grenoble
Chronopost déploie une flotte de quatorze véhicules électriques sur Grenoble

FLASH INFO — Après Paris, Bordeaux, Lyon ou Toulouse, c'est au tour des livreurs Chronopost de Grenoble de circuler à bord de véhicules électriques. Depuis Lire plus

Trois initiatives distinguées par les Trophées de l'innovation 2021 de la Société dauphinoise pour l'Habitat
Trois initiatives distinguées par les Trophées de l’innovation 2021 de la Société dauphinoise pour l’Habitat

FLASH INFO — La Société dauphinoise pour l'habitat a remis le mercredi 17 novembre ses Trophées de l'innovation 2021. Objectif de l'événement, uniquement réservé aux Lire plus

Marylin de Cremoux, animatrice du réseau AURA chez 1000 entrepreneurs et Viviane Henry, inspectrice d'académie de l'Isère lors de l'intervention à l'occasion du Mois de l'Entrepreneuriat dans les Quartiers le 23 novembre au lycée Argouges à Grenoble.
Le Mois de l’entrepreneuriat dans les quartiers a fait étape au Lycée Argouges de Grenoble

FIL INFO - Des entrepreneurs ont rencontré les élèves du lycée Argouges à Grenoble ce mardi 23 novembre, à l’occasion du Mois de l’entrepreneuriat dans Lire plus

Accusations d'islamophobie à Sciences Po: relaxe (quasi) générale pour les étudiants en conseil de discipline
Accusations d’islamophobie à Sciences Po : relaxe (quasi) générale pour les étudiants en conseil de discipline

FLASH INFO — Une relaxe quasi-générale. C'est ce qui ressort des décisions rendues le 25 novembre par la section disciplinaire de l’Université Clermont-Auvergne, en charge Lire plus

La neige est tombée en abondance sur Villard-de-Lans entre le dimanche 28 et le lundi 29 novembre 2021. © Muriel Beaudoing - Place Gre’net
Isère : chutes de neige abondantes et perturbations, le département maintenu en vigilance orange

EN BREF - L'Isère est maintenue en vigilance orange neige-verglas jusqu'à 16 heures, ce lundi 29 novembre 2021. Si les précipitations ont faibli ce lundi Lire plus

Carole Declercq, Juliette Nothomb et Laurence Herrlemann lors de la soirée de remise du prix littéraire Alpes Isère Habitat le 19 novembre au Couvent Sainte-Cécile
Alpes Isère Habitat dévoile les lauréats de son prix littéraire 2021 

FLASH INFO - Alpes Isère Habitat vient de dévoiler les lauréats de la deuxième édition de son prix littéraire, via son fonds de dotation. Créé Lire plus

Flash Info

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

|

29/11

16h01

|

|

29/11

11h15

|

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin