Alain Dontaine présentant l'affiche du Rassemblement citoyen - © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Le res­pect, mot-clé du Rassemblement des citoyens

Le res­pect, mot-clé du Rassemblement des citoyens

FOCUS – Le Rassemblement des citoyens pré­sen­tait ses can­di­dats aux élec­tions dépar­te­men­tales de mars 2015, ce mardi 10 février, au Stade des Alpes. 28 can­tons de l’Isère sont pour­vus et le mou­ve­ment en sou­tient un 29e. Des can­di­dats de tous hori­zons, repré­sen­ta­tifs de la popu­la­tion et un mot d’ordre pour la cam­pagne : le respect. 

Une partie des candidats présentés par le Rassemblement des citoyens aux élections départementales

Une par­tie des can­di­dats pré­sen­tés par le Rassemblement des citoyens aux élec­tions dépar­te­men­tales – © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Ce ras­sem­ble­ment n’est pas une énième alliance, mais vrai­ment une dyna­mique citoyenne ! Nous vou­lons que ses membres se sentent légi­times pour por­ter leurs pro­jets. C’est une nou­velle démarche, les ate­liers citoyens seront le socle de notre ras­sem­ble­ment » affirme haut et fort Pierre Gouvernel, coor­di­na­teur de Nouvelle Donne à Grenoble.

Le ton est donné, pour EELV la cam­pagne est lan­cée. Le Rassemblement citoyen ali­gnera donc bien 28 binômes en Isère et appor­tera son sou­tien à deux can­di­dats du mou­ve­ment Élan citoyen dans le can­ton de Charvieu. Là aussi, comme le FN, car­ton plein.

Un appel citoyen

Né en octobre 2014, le label Rassemblement des citoyens est le résul­tat de la ren­contre d’un groupe de per­sonnes pro­ve­nant de dif­fé­rents hori­zons et de la recherche d’une alter­na­tive construc­tive forte contre le Front natio­nal. Parmi ses sou­tiens des orga­ni­sa­tions poli­tiques, notam­ment : Europe Ecolo­gie Les Verts, Parti de Gauche, Nou­velle Donne, Forum Social des Quartiers Pop­u­laires, Eybens Démoc­ra­tie, Echi­rolles c’est vous ! et Le Réseau Citoyen Greno­ble.

Composé de mili­tants poli­tiques et asso­cia­tifs, mais aussi de per­sonnes en leur nom propre, le ras­sem­ble­ment nour­rit l’am­bi­tion, selon Pierre Gouvernel, « de construire un pro­jet cohé­rent pour l’Isère tout en-impli­quant le citoyen dans la poli­tique ».

SériePrésentationCandidatsRassemblementCitoyens-5Un petit groupe qui s’est ensuite étoffé et a tra­vaillé à la rédac­tion de l’appel citoyen pour une Isère soli­daire et éco­lo­gique. L’objectif de cet appel ? Inviter tous ceux qui s’y recon­naissent à se réunir, afin de lan­cer un nou­veau pro­ces­sus citoyen pour co-construire le pro­jet dépar­te­men­tal isé­rois. Y com­pris les associations.

« En tant qu’as­so­cia­tion, nous avons pu trou­ver une place dans cette dyna­mique qui consiste à ras­sem­bler dif­fé­rentes com­po­santes dans une volonté de mettre en avant des valeurs de soli­da­rité, d’é­co­lo­gie à par­tir des pro­blé­ma­tiques spé­ci­fiques des quar­tiers popu­laires » confirme Nadia Kirat, mili­tante du Forum social des quar­tier popu­laires et can­di­date pour le can­ton Grenoble 1. Et de sou­li­gner : « c’est quelque chose d’as­sez inédit parce que ça ren­voie direc­te­ment à la notion de la repré­sen­ta­tion en politique ».

Stopper la “dérive auto­cra­tique” au Conseil général

Alain Dontaine présentant l'affiche du Rassemblement citoyen

Alain Dontaine pré­sen­tant l’af­fiche du Rassemblement citoyen – © Joël Kermabon – Place Gre’net

Olivier Bertrand, conseiller géné­ral et can­di­dat sur le can­ton de Grenoble 3 (Est), revient sur les élec­tions de 2001 où les éco­lo­gistes avaient contri­bué à la vic­toire de la gauche.

L’écologiste dresse un bilan sévère. « Le constat que nous avons fait pro­gres­si­ve­ment, c’est celui d’une dérive du pro­jet que nous avions porté vers un pro­jet qui n’é­tait plus le nôtre ! Dérive auto­cra­tique d’un pré­sident tout puis­sant qui a fait le choix d’une poli­tique menée du qua­trième étage du Conseil géné­ral, sans tenir compte des attentes de la popu­la­tion » fus­tige l’élu.

Et le conseiller géné­ral de com­pi­ler les alertes. Notamment la rocade nord, « un pro­jet conçu sans concer­ta­tion », la réforme de l’ac­tion sociale qui a cham­boulé les per­son­nels du Conseil géné­ral, « aujourd’­hui en grande souf­france », l’ac­tion cultu­relle et les grands pro­jets auto­rou­tiers de l’A480 et de l’A51.

Pour l’élu la chose est enten­due : les socia­listes du dépar­te­ment ont failli, sont dis­qua­li­fiés et, dès lors, il n’y a plus guère de choix qu’entre deux alter­na­tives. La pre­mière incar­née par le Rassemblement citoyen avec, pour objec­tif, un pro­jet soli­daire et éco­lo­gique. La seconde, celle d’une droite dure. Nul besoin d’être grand clerc pour devi­ner où va sa préférence…

Le res­pect au cœur de la campagne

Alain Dontaine présentant l'affiche du Rassemblement citoyen

Alain Dontaine pré­sen­tant l’af­fiche du Rassemblement citoyen – © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le Rassemblement citoyen veut le faire savoir : la notion de res­pect est cen­trale dans sa cam­pagne. L’occasion pour Alain Dontaine, can­di­dat du can­ton de Grenoble 4 (centre), de pré­sen­ter une toute pre­mière affiche électorale.

Celle-ci, outre les fameux points de cou­leurs uti­li­sés lors des muni­ci­pales, com­porte le fameux mot-clé, en gras et en évi­dence. « Pour le com­prendre, il faut par­tir de ce que les gens vivent au quo­ti­dien : la souf­france et l’hu­mi­lia­tion. Notamment la souf­france au tra­vail, dans la pau­vreté qui pro­gresse et l’hu­mi­lia­tion de ceux qui ne trouvent pas d’emploi, de tous ces pré­caires, de tous ces jeunes, des per­sonnes âgées. »

Et de mar­te­ler : « c’est ce sen­ti­ment de mépris par ceux d’en-haut que nous vou­lons com­battre. Nous sommes vrai­ment pour chan­ger les réa­li­tés poli­tiques et sociales dans notre société. Sans res­pect, il n’y a pas de confiance, pas de lien social, pas de solidarité ».

Pour autant, la cam­pagne se veut aussi péda­go­gique. « Il n’y a pas que la pro­fes­sion de foi, sou­ligne Olivier Bertrand. Expliquer aux Isérois en quoi consiste le tra­vail d’un conseiller dépar­te­men­tal et quelles sont les com­pé­tences du Conseil dépar­te­men­tal est de toute pre­mière impor­tance. » Place au tra­vail de ter­rain désormais.

Joël Kermabon

NB : l’ar­ticle a été com­plété ce ven­dredi 13 février, suite au com­men­taire d’Alan Confesson.

Des mou­vances dif­fé­rentes mais représentatives

Tous les can­tons – à l’ex­cep­tion d’un cas par­ti­cu­lier concer­nant le can­ton de Charvieu – seront donc pour­vus. Pour ce faire, les can­di­dats du Rassemblement des citoyens pro­viennent de dif­fé­rents cou­rants. 13 sont notam­ment issus de la mou­vance citoyenne, dont 2 du Front de Gauche, 16 de la mou­vance EELV, 7 du Parti de gauche, 5 de Nouvelle donne et une du Forum social des quar­tiers popu­laires. Une diver­sité qui se retrouve éga­le­ment dans les âges – de 19 ans pour le plus jeune à 63 ans pour le plus âgé –, et dans la pro­ve­nance ter­ri­to­riale : urbains, péri-urbains et ruraux.

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Transition écologique et innovations sociales: la Métropole lance sa Stratégie économique Grenoble-Alpes 2030
Transition éco­lo­gique et inno­va­tions sociales : la Métropole lance sa Stratégie éco­no­mique Grenoble-Alpes 2030

FOCUS - La Métropole de Grenoble a adopté sa "Stratégie économique Grenoble-Alpes 2030", présentée aux élus métropolitains le 18 novembre 2022, puis à l'occasion du Lire plus

Alan Confesson, président de la CCIAG et Frank Leroy, son directeur devant la centrale de chauffage Biomax sur la Presqu'île scientifique à Grenoble, mercredi 23 novembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
« On ne peut pas se pas­ser pour le moment du char­bon et du fioul » selon le pré­sident de la Compagnie de chauf­fage de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Pas très vertueux, le réseau de chauffage urbain du territoire grenoblois ? Au contraire, il n’a jamais été aussi vertueux, affirme Alan Confesson, Lire plus

Changement cli­ma­tique : la métro­pole de Grenoble dédie un fonds d’aide à l’in­ves­tis­se­ment des communes

FLASH INFO - Le conseil métropolitain vient de voter un Pacte financier et fiscal de solidarité, permettant l'aide à l'investissement des communes. Ce fonds d'aide Lire plus

RER grenoblois: après l'engagement d'Emmanuel Macron, la Région dit attendre des "annonces concrètes"
RER gre­no­blois : après l’en­ga­ge­ment d’Emmanuel Macron, la Région Aura attend des « annonces concrètes »

EN BREF - Suite à l'annonce d'Emmanuel Macron sur les projets de RER métropolitains définis comme "grande ambition nationale", Éric Piolle, le maire de Grenoble, Lire plus

La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 millions d'euros pour un "pack sécurité écoles"
La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 mil­lions d’eu­ros pour un « pack sécu­rité écoles »

FLASH INFO - Après le soutien à l'équipement des villes en vidéo-surveillance, la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce adopter un "pack sécurité écoles" doté de 10 millions Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 48: "Le chauffage au cœur des débats à Grenoble"
Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Flash Info

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

19h33

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Agenda

Je partage !