Le Crieur, journal de la Villeneuve, fait appel au financement participatif

sep article



Le Crieur, site d’information participatif du quartier de la Villeneuve à Grenoble, lance une campagne de financement pour pérenniser son existence. Une idée simple pour donner une voix à ses habitants, longtemps cantonnés aux stéréotypes véhiculés par certains médias.

 

 

La première conférence de rédaction participative du Crieur, le 5 novembre 2014 au café le Barathym. © B. Glaise

La pre­mière confé­rence de rédac­tion par­ti­ci­pa­tive du Crieur, le 5 novembre 2014 au café le Barathym. © B. Glaise

Envie d’en savoir plus au quo­ti­dien sur le quar­tier de la Villeneuve ? Ou tout sim­ple­ment d’en­cou­ra­ger la démo­cra­tie directe ?

 

C’est peut-être l’oc­ca­sion de don­ner un coup de pouce au jour­nal par­ti­ci­pa­tif récem­ment né dans ce quar­tier de Grenoble : Le Crieur. Malgré une aide de la région Rhône-Alpes, le site d’“information fonc­tionne, en effet, aujourd’­hui « a minima ».

 

Pour moder­ni­ser son maté­riel et ses moyens d’“impression, il vient de lan­cer une cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif sur Ulule. Objectif visé : 3 000 euros.

 

 

 

Un journal parti d’un coup de gueule

 

 

 

A l’o­ri­gine du Crieur, il y a un coup de gueule. En sep­tembre 2013, un repor­tage d’Envoyé spé­cial sur France 2 pré­sen­tait le quar­tier de la Villeneuve comme une  « ban­lieue » où pro­gres­saient « chô­mage, pau­vreté, délin­quance et vio­lence ». Une vision très par­cel­laire de la réa­lité que ses habi­tants ne par­tagent guère et qui a engen­dré des mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion.

 

Le Conseil supé­rieur de l’audiovisuel (CSA) avait d’ailleurs pris, à l’é­poque, la défense des rive­rains en cri­ti­quant ce repor­tage, non res­pec­tueux de cer­taines règles déon­to­lo­giques. Lesquels avaient éga­le­ment demandé un droit de réponse, puis porté plainte.

 

C’est dans cet élan de contes­ta­tion que l’i­dée de faire un jour­nal de quar­tier a fait son appa­ri­tion, dans les coins de la Villeneuve, chez ses habi­tants, mais aussi dans les milieux asso­cia­tifs et le corps ensei­gnant. La ren­contre avec Benjamin Bultel, titu­laire d’un Master en jour­na­lisme de l’IEP Grenoble et rési­dant de la Villeneuve, a ensuite per­mis au pro­jet d’a­bou­tir en octobre 2014.

 

 

 

Un média participatif

 

 

 

©Le Crieur

© Le Crieur

Depuis, ce site inter­net entiè­re­ment gra­tuit aborde l’ac­tua­lité du quar­tier au tra­vers de repor­tages, de por­traits et d’en­quêtes, tout en don­nant des infor­ma­tions pra­tiques et utiles à ses habi­tants. Une ver­sion papier est éga­le­ment dis­po­nible tous les quinze jours et affi­chée dans les lieux publics du quar­tier.

 

Sa par­ti­cu­la­rité ? Elle tient au fait que les habi­tants de la Villeneuve sont les rédac­teurs du Crieur, les têtes pen­santes qui ali­mentent les conte­nus de ce site d’in­for­ma­tion. Benjamin Bultel s’emploie, quant à lui, à mobi­li­ser toutes les éner­gies afin qu’un maxi­mum d’ha­bi­tants prennent part à cette aven­ture.

 

Le jeune rédac­teur en chef anime, en ce sens, des confé­rences de rédac­tion ouvertes, le mer­credi soir, et assure des per­ma­nences à la Maison des habi­tants des Baladins pour for­mer les futurs contri­bu­teurs du Crieur. Avec pour objec­tif de mon­trer, tout sim­ple­ment, que les fleurs poussent aussi ici.

 

 

Arnaud Chastagner

 

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
2036 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.