Oiseaux migrateurs et ligue de protection des oiseaux. © LPO/Thomas Cugnod

Tête en l’air, pour observer les oiseaux

Tête en l’air, pour observer les oiseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les oiseaux migrent ? Il en est de même pour les ornithologues qui, depuis une vingtaine d’années, rejoignent les cols du département pour observer, compter et recompter passereaux et rapaces. Mais aussi pour le grand public qui, depuis dix-neuf ans, est convié dans le cadre des journées Tête en l’air en septembre et octobre, à se pencher sur les volatiles, et plus largement son environnement.

 
 
 
  
Oiseaux migrateurs et ligue de protection des oiseaux. Crédit LPO/Thomas Cugnod

Depuis une ving­taine d’an­nées, la LPO étu­die les mou­ve­ments migra­toires. © LPO – Thomas Cugnod

Le chan­ge­ment cli­ma­tique ? Les oiseaux migra­teurs l’ont anti­cipé. Depuis vingt ans que la Ligue de pro­tec­tion des oiseaux (LPO) scrute les mou­ve­ments migra­toires, les obser­va­tions ne laissent plus de place au doute : « les dates de migra­tion autom­nale sont déca­lées. Elles inter­viennent un peu plus tard », résume Aude Clément, édu­ca­trice envi­ron­ne­ment à la LPO Isère.
 
 
Cet automne encore, les petits pas­se­reaux comme les ver­diers d’Europe, les char­don­ne­rets élé­gants, les mésanges bleues ou les hiron­delles iront pas­ser l’hiver au chaud, plus au sud, en France, en Espagne, voire jusqu’en Afrique.
 
Et donc, tous les week-end de sep­tembre et octobre, les orni­tho­logues migrent aussi en direc­tion des trois cols du dépar­te­ment, zones de pas­sage des migrateurs.
 
 
 

Observer, compter… et protéger ?

 
 
Au col des Ayes en Chartreuse, au col de la Bataille dans le Vercors et au col du Fau au sud de Grenoble, pas­se­reaux mais aussi grands rapaces comme le milan royal, le fau­con pèle­rin, la buse variable ou la bon­drée api­vore, sont au centre de toutes les atten­tions et font l’ob­jet de comptages.
 
Dans le cadre de leur suivi, les oiseaux sont bagués, en France et par­tout dans le monde. Les obser­va­tions viennent alors enri­chir la fabu­leuse banque de don­nées du Muséum d’histoire natu­relle de Paris.
 

 

Journées d'observation de la migration des oiseaux. Crédit LPO

Journées d’ob­ser­va­tion de la migra­tion des oiseaux. © LPO

Depuis dix-neuf ans, les orni­tho­logues ne sont plus tout à fait seuls aux avants-postes.
 
Les jour­nées Tête en l’air, orga­ni­sées par l’Union régio­nale des centres per­ma­nents d’initiatives pour l’environnement (URCPIE) de Rhône-Alpes et par la LPO Rhône-Alpes, ouvrent les obser­va­tions migra­toires au grand public et se pro­posent de dif­fu­ser les connais­sances en la matière. D’alerter aussi.
 
Parce que le chan­ge­ment cli­ma­tique n’est fina­le­ment pas ce qui menace le plus les hiron­delles. Les pes­ti­cides conti­nuent d’empoisonner leur garde-man­ger et l’urbanisation d’as­sé­cher leurs dor­toirs que sont les zones humides. 
 
En quelques années, 40 % des effec­tifs d’hi­ron­delle de fenêtre et 12 % des popu­la­tions d’hi­ron­delle rus­tique ont dis­paru du ciel français.
 
 
 
Patricia Cerinsek
 
 
 
LES JOURNÉES TÊTE EN L’AIR :
 
Vendredi 3 octobre, 18 h 30 : confé­rence-bilan des dix ans d’études sur les hiron­delles de l’agglomération gre­no­bloise. Salle Robert Beck à la MNEI. 
Samedi 4 et dimanche 5 octobre, dès 9 heures : jour­nées d’observation de la migra­tion des oiseaux, au col du Fau (Monestier-de-Clermont), en pré­sence de deux orni­tho­logues. Annulation en cas de pluie.
Tous les week-end de sep­tembre et octobre : obser­va­tion de la migra­tion post nup­tiale au col du Fau. Sur inscription.
Informations et réser­va­tions auprès de la LPO Isère au 04 76 51 78 03 ou par mail.
 
 
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Oiseaux migrateurs et ligue de protection des oiseaux. © LPO/Thomas Cugnod
Opération d’observation des oiseaux en hiver sur les mangeoires avec l’application ludique BirdLab

  FOCUS – L'application Birdlab, qui aide les scientifiques à collecter des données sur le comportement et les interactions des oiseaux en hiver, suscite un Lire plus

La LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle invitent les personnes disposant d'un jardin à participer à un comptage d'oiseaux les 26 et 27 mai 2018.
La LPO invite les Isérois à recenser les oiseaux de leur jardin les 26 et 27 mai

FIL INFO – Connaissez-vous les espèces d'oiseaux qui peuplent vos jardins ? La LPO et le Muséum national d'Histoire naturelle proposent aux particuliers de prendre Lire plus

La LPO cherche des bénévoles pour voler au secours des busards cendrés à Saint-Hilaire-de-la-Côte

FIL INFO — La LPO organise une action de sauvegarde des nichées de busards cendrés à Saint-Hilaire-de-la-Côte, les 1er et 2 juin 2019. L'espèce de Lire plus

Les populations d’oiseaux en diminution depuis 20 ans, alerte la LPO Auvergne-Rhône-Alpes

  FLASH INFO — "Il est urgent d’agir pour réduire le déclin de la biodiversité". La LPO Auvergne-Rhône-Alpes tire une nouvelle fois la sonnette d'alarme: Lire plus

Flash Info

|

14/06

16h51

|

|

14/06

16h12

|

|

14/06

14h40

|

|

14/06

11h40

|

|

12/06

16h21

|

|

11/06

15h36

|

|

11/06

10h06

|

|

11/06

9h34

|

|

09/06

19h27

|

|

08/06

18h19

|

Les plus lus

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

À voir| Environ un millier de personnes à Grenoble pour la « Marche des libertés » et contre les idées d’extrême droite

Culture| Du vélo au Sénégal, deux expositions présentées au Musée dauphinois à l’occasion de sa réouverture

Culture| Grenoble Calling, une « histoire orale » du punk (et des punks) à Grenoble, des années 80 à nos jours

Abonnement| Régionales 2021 : la liste « Agir pour ne plus subir » souhaite faire entendre la voix des musulmans lors des élections

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin