Festival Cour du Vieux Temple. © Joel Kermabon - placegrenet.fr

Vieux Temple : un fes­ti­val côté cour

Vieux Temple : un fes­ti­val côté cour

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Dernière ani­ma­tion des vacances, le 14ème fes­ti­val de la cour du Vieux Temple, qui a débuté le 21 août, est sur le point de s’a­che­ver. Durant dix jours, toutes sortes de spec­tacles – musiques du monde, danse, magie, contes et théâtre – auront égayé ces der­niers jours de vacances avant la ren­trée. Retour en images sur un fes­ti­val fami­lial, popu­laire et convivial.

Vous ne connais­sez pas encore le fes­ti­val de la cour du Vieux Temple ? Dépêchez-vous ! Ce samedi 30 août, auront lieu les toutes der­nières repré­sen­ta­tions. Sinon, vous n’au­rez pas tout perdu. Nous y sommes allés pour vous. Suivez le guide !
© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

La grille d’en­trée fran­chie, on entre tout de suite dans un autre uni­vers. Des voix d’ac­teurs répé­tant leur texte jus­qu’au der­nier moment par­viennent jus­qu’à la billet­te­rie, devant laquelle gros­sit une file d’at­tente où les familles dominent.
Tandis que les machi­nistes effec­tuent les der­niers réglages sur les pro­jec­teurs, les béné­voles s’af­fairent, qui à la buvette, d’autres au contrôle des entrées. Derrière une clô­ture en canisses, deux scènes fai­sant face à des ran­gées de gra­dins sont ins­tal­lées, divi­sant la véné­rable cour en deux par­ties. Tout est prêt pour les représentations.
Réalisation JK Production 

Concerts, clowns et créa­tions originales

Située au cœur du quar­tier Très-Cloîtres, un peu excen­trée, vous l’a­vez peut-être déjà remar­quée avec ses magni­fiques façades inté­gra­le­ment colo­ni­sées par le lierre. La cour Marcel Raymond (appe­lée aussi cour du Vieux Temple) appar­tient à l’en­semble archi­tec­tu­ral du Couvent des Minimes. C’est là que s’ins­talle depuis qua­torze ans le Festival de la cour du Vieux Temple, orga­nisé pour la pre­mière fois cette année par l’as­so­cia­tion épo­nyme nou­vel­le­ment créée.
© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Ce ne sont pas moins de 18 spec­tacles qui auront été pro­po­sés en dix jours, la plu­part du temps à gui­chets fer­més. « Le public est essen­tiel­le­ment fami­lial ; c’est ce que l’on veut au fes­ti­val. Nous pro­po­sons une pro­gram­ma­tion de grande qua­lité parce que nous savons que le public qui va venir n’est pas for­cé­ment habi­tué au théâtre. Il faut donc mettre un point d’hon­neur à lui mon­trer le meilleur » explique Hélène Van Der Stichele, la direc­trice artis­tique du festival.
Un prin­cipe immuable régit les soi­rées. Une pre­mière par­tie est réser­vée prin­ci­pa­le­ment aux concerts mais aussi à des clowns, des magi­ciens et des petites formes théâ­trales. En deuxième par­tie, après une pause, la soi­rée sera tou­jours consa­crée au théâtre avec des créa­tions ori­gi­nales. Et ce n’est rien de le dire ! Une pièce a même été spé­cia­le­ment écrite et mise en scène pour le festival.
© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

La palette des genres s’é­tend du réper­toire clas­sique, avec des chefs d’œuvres comme le Malade ima­gi­naire, aux créa­tions lou­foques, inno­vantes sou­vent pro­po­sées par de très jeunes troupes. De plus, cette année, le thème du fes­ti­val étant le désir, l’é­quipe avait concocté quelques spec­tacles polis­sons, coquins et sen­suels. Mais atten­tion, seule­ment en deuxième par­tie de soi­rée. Après tout, une famille n’est pas com­po­sée que d’enfants !
Sur les planches ? Des artistes pro­ve­nant prin­ci­pa­le­ment de l’Isère mais pas seule­ment. Ainsi cette année une chan­teuse de coun­try, Liane Edwards venait de Caroline du Nord aux États-Unis.

Pérenniser le festival

Pour ce qui concerne la struc­ture por­tant le fes­ti­val, Hélène Van der Stichele pré­cise : « jus­qu’à l’an der­nier, c’é­tait ma com­pa­gnie Petits Bâtons Production qui sup­por­tait l’in­té­gra­lité du fes­ti­val. L’année der­nière, j’ai décidé de créer une asso­cia­tion qui puisse le gérer de façon auto­nome ». Et d’a­jou­ter : « une manière de péren­ni­ser le fes­ti­val et d’en assu­rer la conti­nuité, si un jour je déci­dais de ne plus m’en occu­per ».
© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Et quid du finan­ce­ment ? « Ça, c’est notre talon d’Achille ! Le fes­ti­val est auto-financé à 90 %. Nous sommes sou­te­nus par le Conseil géné­ral et la ville de Grenoble, qui nous four­nit par exemple les gra­dins et la cour. Mais nous n’a­vons jamais obtenu de sub­ven­tions, bien que nous en fai­sions la demande tous les ans ». Et de conclure, amère : « tout ceci est vrai­ment dom­mage, nous aime­rions bien que notre tra­vail soit reconnu ! ». A noter tout de même que depuis l’an­née der­nière l’or­ga­ni­sa­tion reçoit le sou­tien d’un spon­sor, Vivrance, lequel l’as­siste dans la ges­tion de l’événement.

Des actions cultu­relles avec les mis­sions locales

Un pro­gramme a été ini­tié dans le cadre d’un par­te­na­riat avec les mis­sions locales de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. L’idée ? Faire connaître la culture théâ­trale et sen­si­bi­li­ser des per­sonnes de tous âges aux dif­fé­rentes formes du spec­tacle vivant. De quoi faire de cet évé­ne­ment un vec­teur d’im­pli­ca­tion sociale.
festival de la cour du vieux temple à Grenoble théâtre © Joël Kermabon - Place Gre'net
© Joël Kermabon – Place Gre’net
Nathalie Vucinic, membre du bureau de l’as­so­cia­tion, a par­ti­cu­liè­re­ment suivi ce pro­jet. « Cette année et l’an der­nier, nous avons tenu à faire venir gra­tui­te­ment au fes­ti­val des jeunes ins­crits dans les mis­sions locales. L’an passé, ce sont trois jeunes qui sont venus inter­vie­wer des pro­fes­sion­nels du spec­tacle. Cette année, ce sont dix jeunes avec une accom­pa­gnante qui sont venus décou­vrir la cour, des artistes et l’u­ni­vers des spec­tacles ».
Et de dres­ser un rapide bilan de la démarche : « nous avons eu la satis­fac­tion de consta­ter que les trois jeunes venus l’an­née der­nière avaient des pro­jets en lien avec les métiers du spec­tacle. Deux se sont réorien­tés et un troi­sième per­sé­vère et est sur le point d’a­bou­tir ». L’opération sera recon­duite l’an­née pro­chaine car « c’est un dos­sier qui nous tient vrai­ment à cœur » conclut-elle.
Près de 3 500 per­sonnes se seront ren­dues au fes­ti­val cette année, une belle réus­site. Souhaitons lui, pour l’an­née pro­chaine, de jouer dans la cour des grands évé­ne­ments de Grenoble.
Joël Kermabon
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Festival des cultures urbaines de Voiron
Première édi­tion pour le Festival des cultures urbaines dans le Voironnais

FLASH INFO – Le Festival des cultures urbaines se tiendra pour sa première édition du 5 au 7 mai 2022. Organisé par la Ville de Lire plus

WTGF ?!
Le fes­ti­val hip-hop « Who Got The Flower ?! » de Pontcharra donne le rythme du 29 avril au 1er mai 2022

FIL INFO – Who got the flower ?! “Le plus fleuri des festivals hip-hop de Pontcharra » fait son grand retour. Organisé par l’association Nextape, il Lire plus

Tchoukar Skate Fest : neuf jours de fes­ti­val pour mettre en lumière la scène skate gre­no­bloise jus­qu’au 30 avril 2022

FOCUS - Débuté ce vendredi 22 avril 2022, le Tchoukar Skate Fest, organisé par l'association Alpine skate culture (anciennement Skatepark de Grenoble), se poursuit jusqu'au Lire plus

Le Festival Jazz à Barraux va faire vibrer la vallée du Grésivaudan . 2021_08_28_JazzABarraux_IMG_8586_Signature_par_AureliePommereau
Le Festival Jazz à Barraux va faire vibrer la val­lée du Grésivaudan jus­qu’à Chapareillan, Pontcharra et La Terrasse

FIL INFO - L’association Itinéraire bis organise la cinquième édition du festival Jazz à Barraux du 23 au 28 mai 2022. Au programme : treize Lire plus

Chesaba Trio. © Détours de Babel
Festival Détours de Babel 2022 : une édi­tion libé­rée des contraintes sani­taires pour des ren­contres musi­cales transculturelles

FOCUS - Le festival Détours de Babel retrouve ses habitudes printanières et se déploie à Grenoble et dans vingt autres communes de l'Isère du 11 Lire plus

Les femmes s'en mêlent à Grenoble
Scène fémi­nine et indé­pen­dante : le fes­ti­val Les Femmes s’en mêlent de retour à Grenoble

EN BREF - Le festival Les Femmes s’en mêlent revient à Grenoble, après plusieurs années de silence. Les artistes de la scène féminine et indépendante Lire plus

Flash Info

|

25/05

15h46

|

|

25/05

8h56

|

|

24/05

11h17

|

|

23/05

17h59

|

|

23/05

16h23

|

|

23/05

14h00

|

|

23/05

12h00

|

|

23/05

9h58

|

|

20/05

10h43

|

|

19/05

10h45

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 32 : « Religion et laï­cité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

Politique| Grenoble : un conseil muni­ci­pal divisé adopte le port du bur­kini dans les pis­cines municipales

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin