UNEBOUCHONSGRENOBLEDRVSERRE

Air pollué : des mesures s’imposent

Air pollué : des mesures s’imposent

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Le seuil d’alerte à la pollution de l’air ayant été déclenché, le 13 mars, dans le bassin grenoblois, la préfecture a imposé des limitations de vitesse, dissuadé les particuliers de prendre leur véhicule et même annoncé la gratuité des transports en commun dans l’agglomération ce vendredi 14 mars. Les Grenoblois ont ainsi respiré un air pollué un jour sur huit en 2013. La faute aux particules fines et au dioxyde d’azote, émis par le chauffage au bois et les gaz d’échappement. Des mesures d’urgence s’imposent, pointe Air Rhône-Alpes.

 
 

 

Pollution atmosphérique : limitation de vitesse sur la Rocade Sud de Grenoble

La limi­ta­tion de vitesse n’y fait rien ou pas grand-chose. La pol­lu­tion conti­nue d’empoisonner l’air gre­no­blois. © Véronique Serre

Particules en sus­pen­sion et dioxyde d’azote conti­nuent plus que jamais d’empoisonner l’air gre­no­blois. Malgré l’activation des dis­po­si­tifs d’information et d’alerte — cen­sés sen­si­bi­li­ser les citoyens, en par­ti­cu­lier les auto­mo­bi­listes et ainsi réduire les émis­sions de pol­luants — les pics de pol­lu­tion ont dépassé en 2013 les valeurs de 2012 et rejoint les niveaux atteints en 2011.
 
C’est le bilan que dresse Air Rhône-Alpes. Et cer­taines zones sont plus tou­chées que d’autres : le nord Isère a connu 58 épi­sodes de pol­lu­tion sur l’année, le bas­sin gre­no­blois 46. Ainsi, l’air a‑t-il été pol­lué près d’un jour sur six dans le nord Isère et un jour sur huit dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. A l’échelle de Rhône-Alpes, peu sont tou­te­fois épar­gnés. Zones rurales comme urbaines sont logées à la même enseigne.
 
 
Les deux tiers des habi­tants touchés
 
 
Au cours de l’é­pi­sode de pol­lu­tion du 3 au 18 décembre 2013, « les jours les plus tou­chés, plus des deux tiers des habi­tants de la région ont subi une qua­lité de l’air mau­vaise à très mau­vaise, alors qu’environ un quart de la sur­face régio­nale était expo­sée », relève Air Rhône-Alpes.
 
L’année 2013 s’est ainsi ter­mi­née par seize jours de pol­lu­tion consé­cu­tifs. Presque un record. D’autant que les niveaux atteints cre­vaient le pla­fond. Dans le bas­sin lyon­nais et la val­lée de l’Arve, les plus tou­chés, la moyenne jour­na­lière a ainsi dépassé 100 microgrammes/m³ pour les par­ti­cules de moins de 10 microns de dia­mètre (PM 10), « soit plus de deux fois le seuil de la valeur limite* », relève Air Rhône-Alpes. « Il s’agit de niveaux rare­ment atteints : moins de dix jours par an ont connu des valeurs supé­rieures à 100 microgrammes/m³ de 2009 à 2012 ».
 

 

Pollution atmosphérique observée depuis la vallée du Grésivaudan

Décembre 2013 : la pol­lu­tion atmo­sphé­rique était bien visible depuis la val­lée du Grésivaudan. Bilan d’Air Rhône-Alpes : 16 jours de pol­lu­tion consé­cu­tifs. © Véronique Serre

 
 
Des mesures d’ur­gence insuffisantes
 
 
En agglo­mé­ra­tion, en fonds de val­lée comme en bor­dure des grands axes de cir­cu­la­tion, la pol­lu­tion aux par­ti­cules et au dioxyde d’azote n’a cure des quelques mesures mises en place. La limi­ta­tion de la vitesse, peu res­pec­tée, a vite atteint ses limites. Quant aux mesures d’urgence — cir­cu­la­tion alter­née, inter­dic­tion aux véhi­cules les plus pol­luants, libre cir­cu­la­tion sur le réseau de trans­ports en com­mun — elles res­tent sur une voie de garage.
 
Et pour­tant… « Seule une réduc­tion dras­tique des rejets peut alors per­mettre de dimi­nuer des concen­tra­tions pol­luantes, pointe Air Rhône-Alpes. D’où la néces­sité de mettre en œuvre des mesures urgentes, voire de les ren­for­cer, en com­plé­ment d’actions pérennes ». Le ministre de l’Écologie, Philippe Martin, ne disait pas autre chose lors de la troi­sième réunion du comité inter­mi­nis­té­riel de la qua­lité de l’air, le 18 décembre dernier. 
 
L’idée serait donc d’élargir le dis­po­si­tif de cir­cu­la­tion alter­née à l’ensemble des pol­luants régle­men­tés. Au-delà de la pol­lu­tion à l’ozone, celui-ci pour­rait ainsi être déclen­ché lors des pics de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines.
 
 
Patricia Cerinsek
 
 
 
* La moyenne jour­na­lière est fixée à 50 microgrammes/m³ pour les PM 10, à ne pas dépas­ser plus de 35 jours par an. Pour le dioxyde d’azote, la moyenne horaire est fixée à 200 microgrammes/m³, à ne pas dépas­ser plus de 18 heures par an.
 
 
A lire aussi sur Place Gre’net :
 
Pollution : le nou­veau com­bat de Raymond Avrillier
A lire sur Rue89 Lyon :
 
 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La Métropole de Grenoble et Atmo ont installé, en octobre 2021, des micro-capteurs de mesure de particules fines dans 30 communes du territoire métropolitain, comme ici à Noyarey, à l'école élémentaire Le Mûrier. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Des micro-capteurs de particules fines installés dans trente communes de la métropole grenobloise

FOCUS - Dans le cadre du dispositif Capto, lancé par la Métropole de Grenoble et Atmo Auvergne Rhône-Alpes, trente communes métropolitaines ont installé des micro-capteurs Lire plus

France Nature Environnement Isère organise une grande campagne de lutte contre les dépôts sauvages de déchets du 4 au 17 octobre 2021, en partenariat avec la Métropole de Grenoble. © FNE Isère
Une campagne pour inciter les habitants de la métropole grenobloise à signaler les dépôts sauvages de déchets

FLASH INFO - France nature environnement Isère organise à partir de ce lundi 4 octobre 2021 une campagne de lutte contre les dépôts sauvages, en Lire plus

Pollution à l'ozone: bassin grenoblois, bassin zone alpine et Nord-Isère placés en procédure de Recommandation
Pollution à l’ozone : bassin grenoblois, bassin zone alpine et Nord-Isère placés en procédure de Recommandation

FLASH INFO — La préfecture de l'Isère annonce l'activation de la procédure d'Information Recommandation à compter du jeudi 12 août à 17 heures, pour un Lire plus

COUV Sur le pont du Drac, Hervé Derriennic, secrétaire de l'Union de quartier Berriat Saint Bruno Europle, qui réclame un mur anti bruit, le long du quartier Bouchayer Viallet, pour pallier les nuisances sonores consécutives à l'élargissement de l'A480, 8 juin 2021. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
A480 élargie à Grenoble : des habitants de Berriat réclament les murs anti-bruit, quand d’autres à Mistral se sentent relégués derrière

DÉCRYPTAGE - Si l’élargissement de l’autoroute A480 a fait débat, les murs anti-bruit provoquent désormais leur lot de frustrations. À Berriat, les habitants déplorent leur absence, Lire plus

Sans surprise, Yassine Lakhnech succède à Patrick Lévy à la tête de la nouvelle Université Grenoble Alpes. Le processus d'intégration se poursuit
Pollution à Polytech : les syndicats accusent l’UGA de minimiser une situation « très sérieuse »

  EN BREF - Suite à la communication du président de l'Université Grenoble-Alpes (UGA) sur la pollution et la fermeture du site Polytech, les représentants Lire plus

A Grenoble, le nouvel indice de la qualité de l'air fait exploser le nombre de jours pollués. Et ? Rien. Car la règlementation n'a pas changé.
Ouverture prochaine de la concertation préalable pour un nouveau Plan de protection de l’atmosphère

  FLASH INFO — En route pour un troisième Plan de protection de l'atmosphère de l'agglomération grenobloise. Après un premier PPA adopté en 2006, puis Lire plus

Flash Info

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin