Incendie de voitures et pompiers dans le reportage Envoyé Spécial Villeneuve le rêve brisé diffusé sur France 2

La Villeneuve : plainte contre un “rêve brisé”

La Villeneuve : plainte contre un “rêve brisé”

DÉCRYPTAGE – La dif­fu­sion du repor­tage d’Envoyé spé­cial « La Villeneuve le rêve brisé » pour­rait se trans­for­mer en cau­che­mar pour le pré­sident de France Télévisions. L’association des Habitants de la Crique sud a en effet déposé une plainte pour dif­fa­ma­tion publique à son encontre devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble le 26 décembre dernier.

Vue générale des immeubles avec les montagnes dans le reportage Envoyé Spécial Villeneuve le rêve brisé diffusé sur France 2
Il y avait déjà eu des péti­tions, la page Facebook, des assem­blées géné­rales, des groupes de tra­vail, un contre-repor­tage… Et même une mobi­li­sa­tion des habi­tants lors du pas­sage de Françoise Joly, rédac­trice en chef de l’émission, au Prisme de Seyssins pour la remise des diplômes de l’Institut d’é­tudes poli­tiques de Grenoble. Mais la réac­tion des habi­tants de la Villeneuve n’en est pas res­tée là. N’ayant pas réussi à obte­nir un droit de réponse suite à la dif­fu­sion du repor­tage d’Envoyé spé­cial « Villeneuve le rêve brisé » sur France 2, le 26 sep­tembre 2013, l’association des Habitants de la Crique sud vient de dépo­ser plainte. Un nou­veau moyen de faire entendre leur colère.
Façade d'immeuble avec des paraboles dans le reportage Envoyé Spécial Villeneuve le rêve brisé diffusé sur France 2« Nous ne nions pas les inci­vi­li­tés ni, par­fois, la vio­lence mais nous vou­lons dire qu’il y a une autre vie dans notre quar­tier que celle pré­sen­tée de manière détour­née et cari­ca­tu­rale » sou­li­gnait l’association le 5 jan­vier dans un com­mu­ni­qué. Une posi­tion qu’elle entend défendre au tri­bu­nal. Marie-France Chamekh, pré­si­dente de la régie de quar­tier de la Villeneuve, est sur la même ligne : « On ne se retrouve pas dans ce repor­tage qui montre une vérité, mais qui n’est pas toute la vérité de la Villeneuve ».
« Dépasser le quar­tier de la Villeneuve »
Mais l’as­so­cia­tion des Habitants de la Crique sud voit plus loin. Elle veut, par le biais de cette plainte, « dénon­cer la manière dont sont trai­tés tous les quar­tiers dans les médias ». Le pro­cès serait donc l’occasion d’ancrer le cas de la Villeneuve dans le débat natio­nal. Marie-France Chamekh déclare vou­loir « dépas­ser le quar­tier de la Villeneuve. Il ne faut pas “res­ter en autar­cie” sur le quar­tier. Il faut que ce débat s’ouvre sur l’extérieur parce qu’il y a d’autres quar­tiers stig­ma­ti­sés ainsi ».
Immeubles vus depuis le tram A dans le reportage Envoyé Spécial Villeneuve le rêve brisé diffusé sur France 2
L’occasion, pour elle, de remettre en cause un trai­te­ment média­tique qui pri­vi­lé­gie­rait par­fois le sen­sa­tion­nel au détri­ment de la com­plexité de la réa­lité. Quitte à rui­ner l’image d’un quar­tier, ainsi que les efforts de ses habi­tants pour la redo­rer depuis les évè­ne­ments de juillet 2010.

« Déconstruire les préjugés »
Longtemps évo­quée par dif­fé­rentes struc­tures, l’action en jus­tice n’a fina­le­ment été entre­prise que par l’association des Habitants de la Crique sud. Le col­lec­tif Allons Quartiers avait envi­sagé de faire de même pour « pré­ju­dice moral et finan­cier », mais n’a pas déposé de plainte à ce jour.
Femme de ménage dans les coursives dans le reportage Envoyé Spécial Villeneuve le rêve brisé diffusé sur France 2Son avo­cate, Me Myriame Matari, explique la démarche pour­sui­vie : « C’est un tra­vail de réflexion sur l’impact du repor­tage, quand les gens cherchent un emploi, qu’ils veulent accé­der à un loge­ment ou vendre leur bien ». Principal objec­tif du col­lec­tif ? « Déconstruire les pré­ju­gés, faire une action citoyenne et péda­go­gique sur le droit et le recours au droit pour étu­dier les dif­fé­rentes pos­si­bi­li­tés de réponse ». Allons quar­tiers veut ainsi faire entendre une autre vérité et mon­trer l’impact néfaste de « Villeneuve le rêve brisé » pour le quar­tier gre­no­blois, comme pour tous les autres.
Face aux dif­fi­cul­tés d’une action en jus­tice liée aux enjeux de liberté d’expression et des médias, le col­lec­tif semble pré­fé­rer se can­ton­ner au débat citoyen. « L’inquiétude, c’est que, si la déci­sion judi­ciaire ne répond pas à l’attente des gens, il puisse y avoir un sen­ti­ment d’impunité, le sen­ti­ment que tout ce sys­tème fonc­tionne ensemble », explique l’avocate. Un risque qu’a choisi de prendre l’association des Habitants de la Crique sud, en enga­geant des pour­suites judi­ciaires contre Rémy Pflimlin, pré­sident-direc­teur géné­ral de France Télévisions.
Guillaume Rantet
A lire aussi sur Place Gre’net : 
Villeneuve n’en a pas fini avec Envoyé Spécial
Villeneuve : deux péti­tions contre Envoyé Spécial

GR

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

Important incendie dans un parking souterrain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 résidents évacués
Important incen­die dans un par­king sou­ter­rain à Échirolles jeudi 2 février, avec 150 rési­dents évacués

FOCUS - Un important incendie s'est déclaré à Échirolles au matin du jeudi 2 février, dans un parking souterrain en-dessous d'un restaurant Quick et d'une Lire plus

La Ville de Pont-de-Claix déploie son dispositif de vidéoprotection, avec 30 caméras installées dès 2023
La Ville de Pont-de-Claix déploie son dis­po­si­tif de vidéo­pro­tec­tion, avec 30 camé­ras ins­tal­lées dès 2023

FLASH INFO - La Ville de Pont-de-Claix a annoncé lundi 30 janvier le déploiement d'un système de "vidéoprotection" à partir de 2023. La municipalité a Lire plus

Le tribunal administratif de Grenoble annule la déclaration d'utilité publique accordée au projet Inspira sur Sablons et Salaise
Le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble annule la décla­ra­tion d’u­ti­lité publique accor­dée au pro­jet Inspira sur Sablons et Salaise

FLASH INFO - Après l'audience du 17 janvier 2023, le tribunal administratif de Grenoble a suivi l'avis de sa rapporteure générale et annulé la déclaration Lire plus

Grenoble : la colère des rive­rains face aux nui­sances cau­sées par le squat de la rue Antoine-Polotti

DÉCRYPTAGE - Depuis plusieurs années, des dizaines de Roms vivant dans des cabanons de fortune occupent un terrain privé situé rue Antoine-Polotti, à Grenoble. Touché Lire plus

Nouveau rassemblement devant le rectorat de Grenoble contre la baisse des moyens du collège Lucie-Aubrac... et d'autres établissements
Nouveau ras­sem­ble­ment à Grenoble contre la baisse des moyens du col­lège Lucie-Aubrac… et d’autres établissements

FOCUS - Alors que le collège Lucie-Aubrac continue de se battre contre la baisse annoncée de ses moyens à la rentrée de septembre 2023, d'autres Lire plus

Flash Info

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

17h34

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !