Gaspillage alimentaire la lutte s’organise

sep article

DÉCRYPTAGE – Le Marché d’intérêt national de Grenoble pourrait accueillir dans les prochains mois une cuisine d’un nouvel ordre. Un lieu où des plats à base de viande seraient préparés pour être ensuite distribués partout en ville à des personnes dans le besoin. Une première pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Lancement prévu début 2014.

 
 
 

 

Travailleurs de nuit : grossiste en fruits et légumes au marché d'intérêt national (MIN) de la ville de Grenoble

© Véronique Serre / placegrenet.fr

Une opération d’envergure est sur le point d’être lancée par le patron du 5 et du Caffé Forté, Pierre Pavy, en étroite collaboration avec la Banque alimentaire de l’Isère et le Marché d’intérêt national (Min).
 
L’idée ? Lutter contre le gaspillage alimentaire. Comment ? En récupérant de la viande invendue auprès des hypermarchés ou des firmes agro-alimentaires et en la reconditionnant pour les plus pauvres. Une première du genre.
 

 

Cette initiative découle directement de la charte départementale de lutte contre le gaspillage, ratifiée le 16 octobre dernier par la ville de Grenoble, le Min et les associations d’aide alimentaire. En effet, malgré les avancées en la matière, le gaspillage alimentaire reste toujours important.
 

 

Les collectes représentaient 13% des ressources de la BAI en 2012.

Les collectes représentaient 13% des ressources de la Banque alimentaire de l’Isère en 2012.

 
« Puisqu’elle est en fin de vie, la viande est difficile à distribuer » explique Bernard Perry de la Banque alimentaire. « Parfois, le bénéficiaire est obligé de jeter les produits ». L’idée est donc de cuisiner la viande en question pour qu’elle ait une durée de vie plus longue.
 
 
 
Une course contre la montre
 
 
Pas si facile pourtant si l’on en croit Pierre Pavy. « Nous allons fonctionner en flux tendus. La Banque alimentaire amènera la viande, nous la transformerons au Min, puis la Banque récupèrera et distribuera les portions ». Pas le droit à l’erreur dans cette course contre la montre.

 

Lutte contre le gaspillage alimentaire à Grenoble avec Pierre Pavy et le Min

Pierre Pavy, gérant du restaurant le 5 et du Caffé Forte ©Jean-Baptiste Auduc

C’est pourquoi il y aura de la main d’œuvre. Au total, une trentaine bénévoles issus de l’association Accueil SDF s’occuperont de la préparation. Aidés de professionnels des cuisines du 5, ceux-ci devraient traiter 1500 à 2000 portions par jour : « Ces bénévoles ne sont pas habitués aux cuisines » précise Pierre Pavy.
 
Aussi, les plats seront-ils simples à réaliser. Mais aussi à consommer, les bénéficiaires ne pouvant pas forcément accéder à une cuisine pour les faire réchauffer. Il faudra ainsi que les préparations cuisinées puissent passer au micro-onde. Au menu, par exemple : bœuf bourguignon ou tajine de poulet.
 
 
 
Quand est-ce qu’on commence ?
 
 
Pierre Pavy s’emporte : « On est capable de se lancer demain matin. Le problème, c’est le local ». Et c’est sur cette question qu’achoppent les négociations. « On veut le faire, sauf si M. Pavy nous demande de pousser les murs », plaisante le directeur du Min, Bernard Colonel-Bertrand. « Dans l’idée, cela plaît beaucoup au Min ».
 

 

Marché d'intérêt national (MIN) de la ville de Grenoble lutte contre le gaspillage alimentaire

© Véronique Serre / placegrenet.fr

Tous les acteurs sont d’accord, certes. « Mais si les discussions sont en cours, rien n’est formalisé », souligne l’intéressé. « Ce serait a priori plutôt pour premier trimestre 2014. » Une date qui convient à tous les acteurs.
 
En attendant, un cahier des charges devrait parvenir au Min, avec les mises aux normes nécessaires dans la cuisine.
 
 
Jean-Baptiste Auduc
 
 
 
commentez lire les commentaires
3694 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.