Nauclea Latifolia, l’arbre antidouleur

Nauclea Latifolia, l’arbre antidouleur

DÉCOUVERTE – Une équipe de scien­ti­fiques gre­no­blois a récem­ment décou­vert une molé­cule syn­thé­tique, le tra­ma­dol, à l’état natu­rel et en grandes quan­ti­tés dans les racines d’un arbre afri­cain. Une pre­mière mon­diale aux retom­bées prometteuses.
Nauclea Latifolia, l’arbre à tramadol antidouleur étudié par des chercheurs de Grenoble.

Nauclea Latifolia ou pêcher afri­cain, l’arbre antidouleur.

Utilisé dans la méde­cine tra­di­tion­nelle came­rou­naise, le Nauclea Latifolia ou pêcher afri­cain est depuis trois ans l’objet de toutes les atten­tions de l’équipe de Michel de Waard, direc­teur de recherche à l’Institut natio­nal de la santé et de la recherche médi­cale (Inserm). Une équipe éga­le­ment com­po­sée du pro­fes­seur de phar­ma­co­chi­mie molé­cu­laire Ahcène Boumendjel de l’Université Joseph Fourier (UJF) et de Germain Sotoing Taiwe, doc­teur en phy­sio­lo­gie ani­male. Ce der­nier, à l’époque doc­to­rant à l’université de Yaoundé (Cameroun), avait eu connais­sance des uti­li­sa­tions de cette plante et sou­hai­tait étu­dier ses effets anal­gé­siques. En six mois seule­ment, l’équipe est par­ve­nue à iso­ler une molé­cule rédui­sant signi­fi­ca­ti­ve­ment la dou­leur lors des tests de modèles animaux.
Michel de Ward, directeur de recherche à l'Inserm

Michel de Waard, direc­teur de recherche à l’Inserm.

« J’avais l’espoir qu’il s’agirait d’une molé­cule inno­vante que nous pour­rions mettre sur le mar­ché pour le trai­te­ment de la dou­leur et il s’est avéré que cette molé­cule était le tra­ma­dol, un médi­ca­ment vendu en phar­ma­cie depuis 40 ans » se sou­vient Michel de Waard. Sa décep­tion a cepen­dant été de courte durée, tant cette décou­verte s’est révé­lée importante.
C’est en effet la pre­mière fois que des scien­ti­fiques retrouvent une molé­cule de syn­thèse pré­sente à l’état natu­rel à de telles concen­tra­tions. « Avec 20 grammes de cette plante, on obtient une pilule de tra­ma­dol », pré­cise le direc­teur de recherche à l’Inserm.
La décou­verte a ainsi fait l’objet d’une publi­ca­tion, le 6 sep­tembre der­nier, dans la revue scien­ti­fique Angewandte Chemie, spé­cia­li­sée dans la chi­mie. L’illustre revue Nature a éga­le­ment consa­cré un article aux tra­vaux de Michel de Waard et à son équipe, le 18 sep­tembre, témoi­gnant ainsi de l’importance de la découverte.
Des pers­pec­tives com­mer­ciales et scien­ti­fiques importantes
Ahcène Boumendjel, professeur de pharmacochimie moléculaire

Ahcène Boumendjel, pro­fes­seur de phar­ma­co­chi­mie moléculaire.

Utilisé par la méde­cine tra­di­tion­nelle pour trai­ter un grand nombre de maux, en par­ti­cu­lier la fièvre, le palu­disme et l’épilepsie, le pêcher afri­cain n’a sûre­ment pas livré tous ses secrets. C’est d’ailleurs sur d’attendues pro­prié­tés anti-épi­lep­tiques que l’équipe gre­no­bloise va axer ses recherches.
De plus, le Nauclea Latifolia se décline en une dizaine d’espèces dif­fé­rentes par­tout en Afrique sub­sa­ha­rienne. Au cours des pro­chaines années, les scien­ti­fiques vont donc cher­cher à déter­mi­ner si ces autres varié­tés pro­duisent des molé­cules à l’ef­fet anal­gé­sique plus pro­noncé que le tramadol.
Les pos­sibles appli­ca­tions éco­no­miques de cette décou­verte ne sont cepen­dant pas encore à l’ordre du jour. « Une clien­tèle adepte de pro­duits natu­rels existe, mais culti­ver une molé­cule revient sou­vent plus cher que la syn­thé­ti­ser en labo­ra­toire », rap­pelle Michel de Waard. Si un bre­vet sur le pro­cédé d’extraction a d’ores et déjà été déposé, il reste donc mal­gré tout beau­coup de zones d’incertitudes.
Le direc­teur de recherche s’interroge : « Est-ce que l’on peut culti­ver la plante ? Et est-ce qu’elle va pro­duire du tra­ma­dol si on la plante dans une autre terre ? ». Une par­tie des réponses seront sûre­ment appor­tées par les pro­chaines publi­ca­tions scien­ti­fiques. Le Nauclea Latifolia pour­rait ainsi réser­ver encore bien des surprises…
Valentin Dizier
Comparaison de la structure moléculaire de la morphine (à droite) et du tramadol (à gauche)

Comparaison de la struc­ture molé­cu­laire de la mor­phine (à droite) et du tra­ma­dol (à gauche)

Qu’est-ce que le tramadol ?
Mis au point dans les années 1970 par des cher­cheurs alle­mands, le tra­ma­dol est un dérivé de la mor­phine. Particulièrement appré­cié par les méde­cins pour son effet d’accoutumance rela­ti­ve­ment faible, la molé­cule sert prin­ci­pa­le­ment à cal­mer la douleur.
Cependant, comme tout opiacé, le tra­ma­dol peut être uti­lisé à des fins dites « récréa­tives » puisque cer­tains effets secon­daires comme l’effet sti­mu­lant et les hal­lu­ci­na­tions se rap­prochent de ceux de l’héroïne.
A lire éga­le­ment sur Echosciences :
- Le blog Atoutcerveau, lieu plu­ri­dis­ci­pli­naire et connecté aux recherches actuelles sur le cerveau. 

Place Gre'net

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Malene Jensen © CEA - www.levetchristophe.fr
Malene Jensen, cher­cheuse de l’IBS de Grenoble lau­réate du pro­gramme Impulscience de la fon­da­tion Bettencourt Schueller

EN BREF - Malene Jensen, chercheuse à l'Institut de biologie structurale de Grenoble (IBS), a été lauréate, en fin d'année 2022, du nouveau programme Impulscience® Lire plus

Constellation de satellites smallsat du programme GESat d’Absolut Sensing pour la détection des émissions de méthane © Absolut
Le groupe isé­rois Absolut lan­cera son satel­lite de mesure des gaz à effet de serre en 2024

EN BREF - Le groupe isérois Absolut a sélectionné en décembre 2022 le constructeur lituanien Nanoavionics pour son satellite de démonstration, Gen1. Celui-ci, mesurant les Lire plus

Covid-19 : des mili­tants de GreLiVe ras­sem­blés à Grenoble pour dénon­cer les effets secon­daires des vac­cins, en hom­mage aux « victimes »

FOCUS - Une quinzaine de militants du collectif GreLive se sont réunis ce samedi 10 décembre 2022, rue Félix-Poulat, à Grenoble, dans le cadre de la Lire plus

Près de 200 points de charge électrique sur la métropole à la fin de l'année 2022, en attendant de nouveaux déploiements
Près de 200 points de charge élec­trique sur la métro­pole à la fin de l’an­née 2022, en atten­dant de nou­veaux déploiements

FLASH INFO - Le Smmag et la Métropole de Grenoble dressent le bilan des points de charge électriques accessibles sur le territoire. D'ici la fin Lire plus

Lunettes Jules Verne ©Elise Cuenot-Hodister
Réalité aug­men­tée : les lunettes Jules Verne pour décou­vrir Grenoble sous un autre jour

FOCUS - La compagnie de théâtre grenobloise La Fabrique des petites utopies et l’Agence Grenoble Alpes ont présenté les nouvelles lunettes de réalité augmentée Jules Lire plus

L'école Grenoble INP - Génie industriel fête ses 30 ans depuis le 14 octobre jusqu'au 30 novembre
Constatant des « ano­ma­lies de grande ampleur », Grenoble INP a isolé l’en­semble de son sys­tème d’information

FLASH INFO - Depuis le 2 décembre 2022, le site internet de Grenoble INP ne répond plus aux requêtes des internautes. Par ailleurs, selon des Lire plus

Flash Info

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Abonnement| Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Agenda

Je partage !