Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Voiron interdit les cirques itinérants avec animaux… mais pas son Festival international du cirque

sep article

FOCUS – Le maire de Voiron Julien Polat a rendu sa décision : les cirques itinérants avec animaux seront dorénavant interdits sur sa commune. Une interdiction qui ne concerne toutefois pas le Festival international du cirque Rhône-Alpes, où les conditions de traitement des bêtes sont jugées dignes et respectueuses.

 

 

Les cirques itinérants avec animaux ne sont plus les bienvenus à Voiron. Le maire de la commune iséroise Julien Polat l’a notamment signifié à l’association Cali (Cause animaux libres Isère), et nous le confirme : « J’ai une sensibilité personnelle depuis longtemps sur la question du respect des animaux et la reconnaissance de leur statut d’êtres sensibles. J’ai l’intention, autant que faire se peut, de produire des avancées en la matière à chaque fois que j’en aurai l’occasion. »

 

 

Le Nouveau Cirque Triomphe indésirable sur Voiron

 

 

Cette décision n’est pas une surprise. En avril 2017 déjà, le Nouveau Cirque Triomphe était jugé indésirable sur le territoire de la ville, où il avait pourtant ses habitudes. Plus tôt dans l’année, le passage de ce cirque à Fontaine avait déclenché une vive polémique, des riverains jugeant indignes les conditions de traitement de ses animaux.

 

Longhorn du Nouveau Cirque Triomphe attaché avec une corde courte, Fontaine © Place Gre'net

Longhorn du Nouveau Cirque Triomphe attaché avec une corde courte, Fontaine © Place Gre’net

 

« Nous étions en lien avec les services vétérinaires de la préfecture qui nous avaient alertés, explique la municipalité de Voiron. Le cirque s’était installé sur un domaine privé, mais nous connaissions les propriétaires et avons pu nous rapprocher d’eux pour leur faire part de notre position. Très rapidement, nous avons fait en sorte qu’ils partent. »

 

 

Le maire ne met toutefois pas tous les cirques « dans le même sac »

 

 

Lydie Visona, présidente de l'association Cali. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Lydie Visona, présidente de l’association Cali. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une décision qui va dans le sens du combat de l’association Cali, que le maire de Voiron a rencontrée le 13 juillet dernier. Militante du végétalisme et du refus de toute forme d’exploitation animale, Cali est en effet farouchement opposée aux cirques avec animaux. Elle a par ailleurs mis en ligne une pétition pour demander leur interdiction sur Grenoble (cf. encadré).

 

« Avec l’association Cali, nous avons des convergences mais aussi des points de désaccords », confie le maire de Voiron. Lui refuse ainsi de mettre tous les professionnels du cirque dans le « même sac ». « Quand Cali soulève des choses comme les maltraitances lors du dressage, je partage ce combat. Mais il faut un minimum de discernement, faire la distinction entre les gens qui ont un rapport respectueux à l’animal, et ceux qui ont un rapport empreint de violence. »

 

 

Le Festival international du cirque, non concerné par l’interdiction

 

 

Julien Polat tient d’autant plus à faire cette distinction que sa commune accueille le Festival international du cirque Rhône-Alpes. Et que, contrairement aux cirques itinérants, il n’est pas question d’y faire interdire les numéros avec animaux. « Tentes chauffées, nourriture de premier choix, soins vétérinaires réguliers… » : la mairie l’assure, les gages de qualité de traitement sont irréprochables.

 

Festival International du Cirque Rhône Alpes de Voiron © Voiron

Festival international du cirque Rhône Alpes de Voiron. © Voiron

 

« Avec le Nouveau Cirque Triomphe, il y a des bêtes qui sont attachées un fil à la patte au bord des routes départementales sur un coin d’herbe pour brouter toute la journée en bouffant des gaz d’échappement. Il y a des lions qui tournent pendant des heures dans un camion qui se balade en ville avec un haut-parleur. Le Festival international du cirque ne donnera jamais lieu à ça ! », insiste le maire de Voiron.

 

C’est aussi pour éviter les « mauvaises surprises » que Voiron renonce à accueillir les cirques itinérants. « Les installations de cirques sur l’espace public, ça expose toujours à des difficultés », reconnaît Julien Polat. Qui s’empresse de répondre par anticipation à la question du coût du Festival pour les familles : « On distribue des centaines de places aux associations solidaires ! »

 

 

Un « compromis » entre goût du cirque et respect des animaux pour le maire

 

 

Le débat sur l’interdiction des cirques avec animaux parcourt la France, avec des réactions pour le moins contrastées. Récemment encore, la mairie de la commune de Nant (Aveyron) a adressé à l’une de ses habitantes soulevant cette question une réponse particulièrement ironique et méprisante, comme l’a signalé le site Centre Presse Aveyron.

 

Le maire de Voiron Julien Polat ne prétend pas « donner des leçons » mais affirme sa sensibilité sur la question du bien-être animal en interdisant les cirques avec animaux. © Voiron

Le maire de Voiron Julien Polat ne prétend pas « donner des leçons » mais affirme sa sensibilité sur la question du bien-être animal en interdisant les cirques avec animaux. © Voiron

 

De par sa position de maire, mais aussi de vice-président du Conseil départemental de l’Isère comme du Pays voironnais, Julien Polat envisage-t-il de porter la “bonne parole” au-delà de son territoire ? « Je n’ai pas la prétention de donner de leçons à quiconque, s’empresse-t-il de préciser. Je veux simplement respecter les animaux, et respecter les gens qui ont envie de voir du cirque. »

 

Privilégier le Festival international pour interdire les cirques itinérants apparaît au maire comme le « meilleur compromis ». « Je n’ai pas envie de priver les familles de Voiron qui ont envie de voir du cirque. Je n’aime pas les brocolis, je ne vais pas les interdire à la cantine pour autant ! Mais on se donne la garantie que les animaux qui viennent se produire à Voiron sont traités dignement, avec tout le respect que l’on peut légitimement attendre », conclut-il.

 

 

Florent Mathieu

 

 

26 000 signatures pour l’interdiction des cirques avec animaux à Grenoble

 

Émise le 23 mai 2017 par l’association Cali, la pétition demandant au maire de Grenoble Éric Piolle l’interdiction des cirques avec animaux sur sa commune a rassemblé plus de 26 000 signatures. Elle devrait être adressée à la municipalité prochainement. Contactée par Place Gre’net, la Ville indique ne pas encore avoir arrêté de décision sur cette question.

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
3281 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.