Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Éric Piolle signe l’appel de Pierre Rabhi et appelle à un rassemblement à gauche derrière Nicolas Hulot

sep article

« L’appel du monde de demain. » Ainsi se nomme la tribune signée par différentes personnalités ce mardi 31 janvier dans le journal Le Monde. Un appel à l’initiative du mouvement Colibris initié par Pierre Rabhi, notamment signé par le maire de Grenoble Éric Piolle.

 

 

« Nous sommes face à un choix historique », clame le texte : « Choisir le monde dans lequel nous vivrons dans les décennies qui viennent ou ne pas choisir et laisser les événements suivre leur cours. » Autrement dit, pour les signataires, affronter des catastrophes écologiques sans précédent qui ne pourront que détruire les équilibres économiques et sociétaux.

 

 

Un appel à la mobilisation de tous

 

 

« Nous sommes nombreux à être traversés par le découragement, la résignation, le cynisme parfois. Nous serions trop petits, trop faibles face aux gigantesques mécanismes à l’œuvre. Mais personne n’a traversé les océans, aboli l’esclavage, trouvé des traitements à des maladies, en se répétant que rien ne changera[it] jamais », dit encore l’appel, appelant les citoyens à se mobiliser.

 

De quelle manière ? « Nous vous appelons à vous informer, à lire, à écouter, à rencontrer, pour vous faire votre propre idée sur toutes ces questions. Nous vous appelons à faire tout ce qui est possible dans votre quotidien, pour limiter notre impact sur la planète et les êtres humains », expliquent notamment les signataires.

 

Sans oublier la dimension politique et démocratique du processus : « Nous vous appelons à soutenir ceux qui portent déjà ces idées dans le champ politique, économique ou associatif. Nous appelons les candidats partageant ces idées à se rassembler et à porter ensemble un projet pour transformer la France et l’Europe. »

 

 

Éric Piolle prône un rassemblement de gauche derrière Nicolas Hulot

 

 

Signataire du texte, mais absent de la vidéo qui l’accompagne, Éric Piolle voisine ainsi des personnalités comme Cyril Dion, Marion Cotillard, Matthieu Chédid, Nancy Huston ou encore Nicolas Hulot.

 

La présence du nom du maire de Grenoble aux côtés de l’ancien animateur n’est pas surprenante : Éric Piolle a récemment émis l’idée que les candidats de gauche Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon se rassemblent derrière la candidature unique… de Nicolas Hulot.

 

Éric Piolle estimait ainsi auprès de l’AFP, mardi 31 janvier, qu’il « faut sortir de la guerre des gauches pour aller vers un projet ». Un projet porté par un Nicolas Hulot alors que celui-ci a renoncé à se présenter à l’élection présidentielle dès juillet 2016 ? « Si on voit l’ensemble des événements improbables de l’année passée et l’incertitude de l’élection à venir, tout peut se passer », estime encore le maire de Grenoble au micro de France Bleu.

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
3357 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bonjour
    Toutes les ficelles sont bonnes pour travestir la réalité.Nous attendons toujours un audit sur les structures sociales de Grenoble et surtout à la villeneuve ou beaucoup de responsables politiques (ps eelv ades go )
    ont eu des responsabilités.
    Si on commence par répondre aux habitants de Grenoble cela serai plus logique.
    Commencer par nettoyer devant sa porte……..
    http://www.communique-de-presse-gratuit.com/allonsquartiers/147139-grenoble-allons-quartiers-grenoble-villeneuv.html
    BENYOUB.A

    sep article