Minatec se dote d’un centre de compétences multifonctionnel

sep article

EN BREF – Minatec vient d’inaugurer son nouveau bâtiment centre de compétences à Grenoble. Financé par le Crédit agricole Sud Rhône-Alpes et la Caisse des dépôts, cet immeuble de 10.000 mètres carrés accueille depuis environ quatre mois des équipes du CEA-Leti, du CNRS et de l’Université Joseph-Fourier. Un bâtiment qui se veut innovant de par son mode de financement mais aussi son architecture et son aménagement. 

 

 

 

Bâtiment centre de compétences Minatec sur la Presqu'île à Grenoble. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Bâtiment centre de compétences Minatec sur la Presqu’île à Grenoble. © Paul Turenne – placegrenet.fr

Le campus d’innovation Minatec poursuit son développement. Dernier événement en date : l’inauguration de son centre de compétences, le 7 octobre dernier.

 

Ce nouveau bâtiment, qui devrait à terme abriter jusqu’à 700 chercheurs et étudiants, accueille déjà, depuis environ quatre mois, des équipes du CEA-Leti (Laboratoire d’électronique et de technologie de l’information). Mais aussi des chercheurs du CNRS et de l’Université Joseph-Fourier travaillant au sein du LTM (Laboratoire des technologies de la microélectronique).

 

Le projet, qui aura coûté 16 millions d’euros hors taxes, dont 1,8 million d’euros pour les aménagements, a bénéficié d’un mode de financement pour le moins inédit.

 

 

 

Une SCI créée pour l’occasion

 

 

« Les collectivités considéraient, à raison, que loger les gens relevait du CEA. Nous avons donc monté une SCI [société civile immobilière, ndlr] en lien avec les financeurs », explique Jean Therme, directeur du CEA Grenoble. Entendez : au lieu de faire appel à des investisseurs publics et donc les collectivités locales, le CEA et Minatec se sont appuyés sur des financeurs privés.

 

Ce bâtiment a ainsi été porté par la société civile immobilière BCC (pour bâtiment centre de compétences) Presqu’île. Cette dernière est détenue à 50,1 % par la Foncière Malherbe-Claudel, filiale du Crédit agricole Sud Rhône-Alpes, et à 49,9 % par la Caisse des dépôts. « Notre ambition est d’accompagner toutes les transitions, qu’elles soient numérique, écologique ou vers la connaissance », tient à préciser Jean-Pierre Gaillard, président du Crédit agricole Sud Rhône-Alpes.

 

Jean Therme, président du CEA Grenoble et Jean-Pierre Gaillard, président du Crédit agricole Sud Rhône-Alpes lors de l'inauguration du bâtiment centre de compétences Minatec sur la Presqu'île à Grenoble, le 7 octobre 2015. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Jean Therme, président du CEA Grenoble, et Jean-Pierre Gaillard, président du Crédit agricole Sud Rhône-Alpes. © Paul Turenne – placegrenet.fr

 

 

Un bâtiment BBC et smartgrid

 

 

Surnommé le « bâtiment amiral » par Marie-Noëlle Semeria, directrice du CEA-Leti, le Centre de compétences de Minatec, d’une superficie de 10.000 mètres carrés, court sur sept étages. Construit en limite sud du CEA de Grenoble, il comprend des bureaux modulables en fonction des besoins et ne nécessitant pas de modifications au niveau des équipements électriques. Il possède également deux grands halls et une salle de conférence pouvant accueillir jusqu’à 220 personnes.

 

© CEA Grenoble

© CEA Grenoble

« C’est un bâtiment à la fois fermé [pour les activités stratégiques, ndlr] et ouvert aux autres chercheurs et aux visiteurs extérieurs au cœur de Minatec », souligne Jean Therme.

 

Les travaux qui ont duré près de vingt et un mois ont été réalisés par le promoteur GSE, en lien avec le cabinet grenoblois Amplitude architecte. Conçu en béton, bois et cassettes d’aluminium, le bâtiment, qui répond aux normes BBC (basse consommation) et HQE (Haute qualité environnementale), offre un maximum d’éclairage naturel.

 

Autre particularité : premier bâtiment smart grids de Grenoble, le centre de compétences peut optimiser ses consommations énergétiques en interagissant avec le fournisseur d’énergie. Sa gestion technique centralisée est en effet informatisée, automatisée et reliée à Internet via une plateforme développée par Schneider Electric. Le bâtiment est ainsi équipé de capteurs communicants capables d’envoyer toutes les informations du bâtiment, mais surtout d’actionner les équipements techniques à distance.

 

Un centre de compétences grâce auquel Minatec et le CEA ambitionnent, ni plus ni moins, de fournir « un environnement de travail à la hauteur des standards des grands campus européens ».

 

 

Maïlys Medjadj

 

 

commentez lire les commentaires
4889 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.