"LR collabos", "Mort au fascisme"... Le siège grenoblois des Républicains 38 ciblé par de (nouvelles) dégradations

« LR col­la­bos », « Mort au fas­cisme »… Le siège gre­no­blois des Républicains 38 ciblé par de (nou­velles) dégradations

« LR col­la­bos », « Mort au fas­cisme »… Le siège gre­no­blois des Républicains 38 ciblé par de (nou­velles) dégradations

FLASH INFO – « LR col­la­bos », « sales racistes », « Ciotti T mort » ou encore « mort au fas­cisme »… Telles sont les ama­bi­li­tés qui ont été ins­crites à la pein­ture noire sur la façade de l’im­meuble abri­tant les locaux du parti Les Républicains de l’Isère, place Paul-Vallier à Grenoble. De la pein­ture rouge a éga­le­ment été pro­je­tée en abon­dance sur la porte du bâti­ment. Autant de dégra­da­tions décou­vertes le mardi 9 juillet 2024 et effa­cées le len­de­main par les ser­vices de la Ville.

Par voie de com­mu­ni­qué, Les Républicains de l’Isère déclarent « condam­ner fer­me­ment ces actes abjects com­mis par des fac­tieux vio­lents qui attisent la haine ». « Les injures, les dif­fa­ma­tions, les menaces de mort ins­crites sur les murs du siège [d’un] mou­ve­ment ins­piré du Général de Gaulle sont scandaleu[ses] », juge encore le mouvement.

Les Républicains de l’Isère pré­cisent en outre que l’al­lée de l’im­meuble a elle aussi été souillée, « impo­sant des dom­mages impor­tants aux habi­tants éga­le­ment vic­times de cette agres­sion ». Et font savoir qu’une plainte sera dépo­sée sous peu « pour que les cou­pables soient iden­ti­fiés et punis ».

Le parti dénonce par ailleurs « cette volonté sys­té­ma­tique de contes­ter les résul­tats des urnes en dégra­dant les biens publics ». Une tona­lité reprise par les conseillers muni­ci­paux d’op­po­si­tion de Grenoble Alain Carignon et Brigitte Boer, qui pointent du doigt pour leur part « le cli­mat de vio­lence que veut ins­tau­rer l’extrême gauche à Grenoble, mena­çant tout ce qui n’est pas elle ». Et ceux-ci de prendre pour autre exemple un mili­tant du can­di­dat Olivier Véran agressé à La Tronche durant la cam­pagne des législatives.

Les dégradations sur la façade de l'immeuble abritant le siège des Républicains 38 ont été découvertes mardi 9 juillet. DR

Les dégra­da­tions sur la façade de l’im­meuble abri­tant le siège des Républicains 38 ont été décou­vertes mardi 9 juillet. DR

« Nous éle­vons une pro­tes­ta­tion indi­gnée contre cette volonté de domi­na­tion de l’extrême gauche à Grenoble qui se croit tout per­mis après les élec­tions légis­la­tives », ajoutent les deux élus. Ces der­niers appellent ainsi « tous les démo­crates qui étaient res­tés silen­cieux quand des mili­tants de droite avaient été pas­sés à tabac par des ner­vis pré­ten­du­ment “anti­fas”, qui ne sont que des fas­cistes en herbe, à se mobi­li­ser pour défendre la démo­cra­tie et le plu­ra­lisme ». Et de conclure en regret­tant l’ab­sence de camé­ras de vidéo­pro­tec­tion pour faci­li­ter l’i­den­ti­fi­ca­tion des auteurs des faits.

Ce n’est pas la pre­mière fois que les locaux des Républicains de l’Isère sont la cible de dégra­da­tions. En 2016 puis 2017, le siège du parti avait fait l’ob­jet de plu­sieurs offen­sives, allant des simples ins­crip­tions sur sa façade… jus­qu’à une entrée par effrac­tion dans le local, dans la nuit du 20 au 21 mars 2017, avec sac­cage en règle du mobi­lier et du maté­riel infor­ma­tique, ainsi que pro­jec­tion (déjà) de pein­ture rouge et d’am­mo­niac. Plus récem­ment, le 27 mars 2023, le bâti­ment avait encore été l’ob­jet d’un jet de pierre et d’ins­crip­tions hostiles.

Florent Mathieu

Auteur

Une réflexion sur « « LR col­la­bos », « Mort au fas­cisme »… Le siège gre­no­blois des Républicains 38 ciblé par de (nou­velles) dégradations »

  1. Démocratie à la Grenobloise avec l’ex­trême gauche islamo-gauchiste 😡

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Jet de pierre et mes­sages hos­tiles contre la per­ma­nence des Républicains de l’Isère à Grenoble

FLASH INFO - La permanence du parti Les Républicains 38 à Grenoble a fait l'objet d'un jet de projectile en début de soirée, le lundi Lire plus

Le local des Républicains à Grenoble de nouveau la cible de dégradations. Sur fond de campagne électorale, les violences envers les partis se multiplient.
La per­ma­nence des Républicains à Grenoble cible de nou­velles dégradations

FOCUS - Pour la quatrième fois en quelques mois, la permanence des Républicains à Grenoble a été la cible de dégradations. Si, à droite comme Lire plus

Les dégradations commises dans le local grenoblois des Républicains relance le débat de la vidéo-protection. L'opposition de gauche réclame une réflexion.
Le sac­cage du local des Républicains relance le débat de la vidéo-surveillance

Les dégradations commises dans la permanence des Républicains à Grenoble dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 mars relancent la question de la Lire plus

Dégradation de son local de cam­pagne : Élodie Léger dénonce des « ten­ta­tives d’intimidation »

Mercredi 27 avril, le siège de campagne d'Élodie Léger, candidate Les Républicains / UDI aux législatives pour la troisième circonscription de Grenoble, a été l'objet d'actes de vandalisme. Lire plus

Propos d’Éric Ciotti sur des alliances avec le RN : Jean-Pierre Barbier quitte LR, Yannick Neuder refuse « toute compromission »

FLASH INFO - Le président des Républicains Éric Ciotti a choqué jusque dans ses propres rangs en appelant, mardi 11 juin 2024 sur l'antenne de Lire plus

La Ville de Grenoble condamne fermement les dégradations commises sur le siège du PS de Grenoble… quand bien des internautes semblent, eux, les approuver.
Dégradations au siège du PS de Grenoble : la Ville condamne… des inter­nautes approuvent

EN BREF - Un « saccage primaire » au local de la fédération iséroise du Parti socialiste, de nouveau victime de dégradations. Si la mairie condamne les Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !