À Grenoble, le stationnement bientôt payant quartiers Chorier-Berriat et Europole, en attendant Île Verte

À Grenoble, le sta­tion­ne­ment bien­tôt payant quar­tiers Chorier-Berriat et Europole, en atten­dant l’Île Verte

À Grenoble, le sta­tion­ne­ment bien­tôt payant quar­tiers Chorier-Berriat et Europole, en atten­dant l’Île Verte

EN BREF – Fini le par­king gra­tuit dans les quar­tiers Chorier-Berriat et Europole de Grenoble. La muni­ci­pa­lité annonce le pas­sage au sta­tion­ne­ment payant à comp­ter du lundi 6 novembre 2023… mais tente de ras­su­rer les rési­dents en expli­quant que leur sta­tion­ne­ment « res­tera au coût peu élevé de 12 euros par mois ». Soit, ni plus ni moins, que le tarif d’ores et déjà en vigueur.

« Cette exten­sion du sta­tion­ne­ment payant répond aux obli­ga­tions du Plan de dépla­ce­ments de l’Agglomération gre­no­bloise mais éga­le­ment à plu­sieurs objec­tifs », explique la Ville de Grenoble. Les objec­tifs en ques­tion ? Faciliter le sta­tion­ne­ment des rési­dents, favo­ri­ser la rota­tion des véhi­cules, limi­ter le sta­tion­ne­ment des tra­vailleurs qui sta­tionnent en voi­ture la jour­née, et « encou­ra­ger les alter­na­tives à la voi­ture indi­vi­duelle pour les dépla­ce­ments », énu­mèrent les ser­vices municipaux.

Dans le détail, la nou­velle zone payante (en zone verte) com­pren­dra un sta­tion­ne­ment payant de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 19 heures, avec des phases de gra­tuité entre 12 heures et 14 heures, ainsi que les dimanches et les jours fériés. Le sta­tion­ne­ment est, par ailleurs, limité à huit heures maximum.

Le stationnement dans les quartiers Chorier-Berriat et Europole de Grenoble devient payant à compter du lundi 6 novembre 2023. © Google Maps

Le sta­tion­ne­ment dans les quar­tiers Chorier-Berriat et Europole de Grenoble devient payant à comp­ter du lundi 6 novembre 2023. © Google Maps

Pour les visi­teurs, il fau­dra comp­ter 2 euros pour une heure de sta­tion­ne­ment, 5,50 euros pour trois heures, 8,50 pour six heures et 10,50 euros pour huit heures. Quant aux rési­dents, ils devront ouvrir un droit résident en ligne ou au pôle d’accueil rela­tions aux usa­gers, à la Maison des habi­tants Chorier-Berriat, ou à la Maison des habi­tants Bois-d’Artas, munis de leur carte grise, d’un avis d’im­po­si­tion, d’une fac­ture de moins de trois mois et d’une attes­ta­tion d’as­su­rance logement.

Les quar­tiers Chorier-Berriat et Europole ne sont pas les seuls à deve­nir payants. L’adjoint de Grenoble en charge des espaces publics Gilles Namur a ainsi fait savoir, notam­ment auprès du média Actu Grenoble, que le quar­tier Île Verte pas­se­rait à son tour au sta­tion­ne­ment payant à l’ho­ri­zon 2024. En revanche, le Sud de la com­mune, à l’ex­cep­tion de quelques rues en bor­dure des zones déjà payantes, devrait conser­ver sa gratuité.

« Un arbre ou un parcmètre ? »

Sans sur­prise, le pas­sage au sta­tion­ne­ment payant des quar­tiers Chorier-Berriat et Europole n’est pas du goût de tout le monde. En sep­tembre, à la manière d’un Gaston Lagaffe, des rive­rains se sont ainsi amu­sés à rem­plir de terre un trou des­tiné à accueillir un horo­da­teur rue Le-Châtelier, avec la men­tion « un arbre ou un parc­mètre ? ».

Des riverains ont rempli de terre un trou destiné à accueillir un horodateur rue Le-Châtelier, en posant la question: "un arbre, ou un parcmètre?". © Union de quartier Berriat

Des rive­rains ont rem­pli de terre un trou des­tiné à accueillir un horo­da­teur rue Le-Châtelier, en posant la ques­tion : « un arbre, ou un parc­mètre ? » © Union de quar­tier Berriat

Une action accom­pa­gnée d’un plai­doyer : « Ce trou, c’est le début de la recon­quête du vivant dans nos espaces publics. Alors, aidons ce vivant : rem­plis­sons tous les trous de terre, de com­post et plan­tons ! Si le trou est trop petit, agran­dis­sons-le à coup de masse, avec nos petits bras mus­clés, et fai­sons de la place : c’est qu’un arbre, ça en prend de la place, moins qu’une voi­ture, mais plus qu’un parc­mètre ».

Une façon aussi de « ridi­cu­li­ser les rai­sons pseudo-éco­lo­giques invo­quées par la muni­ci­pa­lité […] alors qu’il ne s’a­git en réa­lité que de rem­plir les caisses de la Ville au détri­ment des plus pauvres de notre quar­tier qui n’ont pas les moyens pour se payer un garage », déclare l’Union de quar­tier Berriat en relayant l’i­ni­tia­tive. Non sans fus­ti­ger un « racket ins­ti­tu­tion­nel ».

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble en (relative) bonne position pour le coût du stationnement mensuel, beaucoup moins pour le stationnement à l'heure
Grenoble : le sta­tion­ne­ment rela­ti­ve­ment pas cher par mois mais cher à l’heure

FLASH INFO - Grenoble est-elle une ville chère ou non pour le stationnement des automobilistes? Deux études en apparence contradictoires, mises en ligne en septembre Lire plus

Femme qui paye son ticket de stationnement à l'eurodateur. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Stationnement sur voi­rie à Grenoble : hausse géné­ra­li­sée des tarifs à par­tir du 1er mars 2022

FIL INFO - La hausse des tarifs de stationnement sur voirie à Grenoble entre en vigueur le 1er mars 2022. Pourquoi ces changements ? Pour Lire plus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Éric Piolle envi­sage un sta­tion­ne­ment plus cher pour les SUV et de la vidéo-ver­ba­li­sa­tion en centre-ville

FOCUS - Comme de coutume en début d'année, Éric Piolle, maire de Grenoble, a présenté ses vœux à la presse dans le salon d'honneur de Lire plus

Réductions ou gratuités sur les transports et stationnements à Grenoble pour la fin d'année
Réductions ou gra­tui­tés sur les trans­ports et sta­tion­ne­ments à Grenoble pour la fin d’année

FIL INFO — Le Smmag fait le point sur les offres en matière de transport et de stationnement pour la période de fin d'année. Au Lire plus

Femme qui paye son ticket de stationnement à l'eurodateur. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Stationnement sur voi­rie à Grenoble : les auto­mo­bi­listes devront mettre plus d’argent dans l’horodateur

FOCUS - La hausse des tarifs de stationnement sur voirie a été votée, ce lundi 8 novembre, en conseil municipal de Grenoble. Considérant cette décision Lire plus

À Grenoble, le stationnement bientôt payant quartiers Chorier-Berriat et Europole, en attendant Île Verte
Stationnement sur voi­rie : la Ville de Grenoble aug­mente ses tarifs

FIL INFO - Les automobilistes circulant dans Grenoble devront bientôt payer un peu plus cher leur place de stationnement sur la voirie. La Ville veut Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !