© Manuel Pavard - Place Gre'net

Des eaux usées très par­tiel­le­ment trai­tées reje­tées dans l’Isère, suite à un pro­blème majeur à Aquapole

Des eaux usées très par­tiel­le­ment trai­tées reje­tées dans l’Isère, suite à un pro­blème majeur à Aquapole

FOCUS – Le ver­se­ment tant redouté de boues épu­ra­tion dans l’Isère n’a pas pu être évité, ce dimanche 16 octobre 2022. La sta­tion d’épuration Aquapole fai­sant face à un pro­blème tech­nique majeur, elle a dû relâ­cher en milieu de jour­née des eaux usées par­tiel­le­ment trai­tées. Le pro­blème devrait tou­te­fois être réglé ce mardi 18 octobre vers midi, selon Grenoble Alpes métropole.

Redoutés dimanche, les rejets de boues épu­ra­tion dans l’Isère n’ont pas pu être évi­tés. « Il y a donc ce rejet d’eaux usées (avec trai­te­ment très par­tiel) dans l’Isère depuis hier en milieu de jour­née », recon­naît Grenoble Alpes Métropole, qui joue la carte de la trans­pa­rence et revient en détail sur le dérou­le­ment des faits.

« Vendredi soir, la sta­tion d’épuration Aquapole située au Fontanil-Cornillon a connu une casse de la conduite d’évacuation de la sur­verse des épais­sis­seurs », a‑t-elle indi­qué ce lundi 17 octobre en début d’a­près-midi. Les locaux tech­niques se sont alors rem­plis jusqu’à ce que les alarmes se déclenchent et pro­voquent l’in­ter­ven­tion des agents d’astreinte, samedi 15 octobre vers 4 heures du matin.

Problème majeur à Aquapole : des eaux usées versées dans l’Isère. La station d'épuration Aquapole située au Fontanil. © Tim Buisson – Place Gre’net

La sta­tion d’é­pu­ra­tion Aquapole située au Fontanil rejette actuel­le­ment des eaux usées par­tiel­le­ment trai­tées dans l’Isère. © Tim Buisson – Place Gre’net

Durant les pre­mières heures, les équipes sur place ont sus­pecté une obs­truc­tion de la cana­li­sa­tion. Elles ont alors effec­tué de nom­breuses inter­ven­tions « pour vidan­ger et net­toyer les locaux, accé­der à la cana­li­sa­tion, la curer, etc ». Puis, elles ont fini par repé­rer la source du pro­blème, grâce à une caméra d’inspection opé­rant via deux points d’accès. « Vers 23 h 30 samedi, les ser­vices ont enfin décou­vert qu’une lyre en acier de dia­mètre 300 mm était cas­sée juste en sor­tie d’ouvrage dans le talus », relate la Métro.

Dimanche 16 octobre, les équipes mobi­li­sées ont conti­nué à remettre en état les équi­pe­ments des locaux tech­niques noyés la veille et ont opéré une déri­va­tion des flux d’eaux usées après leur pré­trai­te­ments. À savoir, un dégrillage, un des­sa­blage et un dégrais­sage. Mais la réten­tion des boues d’é­pu­ra­tion ainsi obte­nues n’a pas pu être pro­lon­gée et s’est soldé par un rejet dans le milieu naturel.

Une « solu­tion pal­lia­tive » avant une « solu­tion définitive »

Le « milieu récep­teur » (enten­dez l’Isère) va désor­mais faire l’ob­jet d’un suivi en trois endroits (juste avant et juste après le rejet, puis 500 m plus loin), et ce deux fois par jour, avec pré­lè­ve­ments et ana­lyses faites au labo­ra­toire d’Aquapole par l’é­quipe de la régie.

À titre pro­vi­soire, les ser­vices tech­niques font fabri­quer avec l’aide des socié­tés RTS et Cros une pièce chau­dron­née « pour pou­voir éva­cuer la sur­verse des épais­sis­seurs par pom­page ». Une solu­tion pré­sen­tée comme « pal­lia­tive ». « Si tout va bien », celle-ci sera opé­ra­tion­nelle lundi soir ou le len­de­main matin, « avec une remise en ser­vice de la sta­tion dans la fou­lée. »

Problème majeur à Aquapole : des eaux usées versées dans l’Isère.© Manuel Pavard - Place Gre'net

Suite au pro­blème majeur à Aquapole, des eaux usées insuf­fi­sam­ment trai­tées sont ver­sées dans l’Isère, peu avant le bar­rage de Saint-Egrève. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Enfin, pour appor­ter une « solu­tion défi­ni­tive », l’entreprise Caron TP va ter­ras­ser le talus à par­tir de mardi matin pour accé­der à la pièce cas­sée. Les ser­vices pour­ront ensuite la renou­ve­ler avec un modèle équi­valent en Inox de 350 mm de dia­mètre de la société RTS. De quoi envi­sa­ger « une remise en ser­vice pérenne en fin de semaine ou plus pro­ba­ble­ment semaine pro­chaine ».

Les impacts de ces rejets d’eaux usées peu trai­tées jugés « minimes » par la Métro

Les impacts de ces ver­se­ments de boues d’é­pu­ra­tion dans l’Isère devraient, selon la Métro, res­ter « minimes », les volumes déver­sés étant rela­ti­ve­ment modestes par rap­port à la capa­cité de dilu­tion de la rivière à cet endroit. À hau­teur d’Aquapole, le rejet oscille en effet entre 1,5 et 2,5 m³/s sui­vant les heures de la jour­née pour un débit de l’Isère de 120 m³/s.

« Le rejet très par­tiel­le­ment traité de la sta­tion est dilué d’un fac­teur cin­quante mini­mum », assure ainsi la Métro. « Cette dilu­tion per­met de main­te­nir la pré­sence d’oxy­gène dans la rivière à un niveau qui assure l’ab­sence de mor­ta­lité pis­ci­cole, et un impact sur la vie aqua­tique qui sera modéré pour une cou­pure du trai­te­ment bio­lo­gique que l’on espère limi­ter à qua­rante-huit heures », conclut-elle.

Place Gre'net

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Corenc vue de la rivière © Wikipedia
L’Isère sur le point d’être pol­luée suite à la casse d’une pièce maî­tresse au sein de la sta­tion d’é­pu­ra­tion Aquapole

EN BREF - La station d'épuration Aquapole faisant face à un problème technique majeur imprévu et difficile à résoudre rapidement, elle pourrait relâcher des boues Lire plus

La station d'épuration d'Aquapole pourrait relâcher des boues dans l'Isère ce dimanche 16 octobre 2022 à cause d'un problème technique.
Entre impé­ra­tifs tech­niques et éco­lo­giques, la sta­tion d’é­pu­ra­tion Aquapole se modernise

FLASH INFO - L'usine de dépollution des eaux usées Aquapole située à Fontanil-Cornillon poursuit sa modernisation. Depuis le raccordement en 2021 de plusieurs communes, les Lire plus

Aquapole © Site internet de Grenoble Alpes Métropole
Biométhane à Aquapôle : GEG et Suez rem­portent le contrat

EN BREF - La communauté d’agglomération de Grenoble vient de confier à Degrémont et GEG ENeR (énergies renouvelables) l’injection de biométhane dans le réseau de Lire plus

Un filet pour retenir les déchets a été installé à Fontaine. © Tim Buisson – Place Gre’net
Fontaine : la Métropole de Grenoble teste un nou­veau sys­tème de filet pour limi­ter la pol­lu­tion des cours d’eau

  EN BREF – L'entreprise Pollustock a installé début février un filet de collecte de déchets sur un cours d'eau à Fontaine. Un dispositif expérimental Lire plus

La station d'épuration du Sonnant dans la combe de Gières. © Tim Buisson – Place Gre’net
Saint-Martin-d’Uriage : le Grésivaudan lance les tra­vaux de mise en confor­mité de la sta­tion d’épuration

FLASH INFO - La station d'épuration du Sonnant à Saint-Martin-d'Uriage va disparaître. Depuis 2015, elle n'est plus en conformité et rejette des eaux trop polluées. Lire plus

Lingettes jetées dans les toilettes: la Métropole alerte sur les risques de pollution et de saturation des réseaux
Lingettes jetées dans les toi­lettes : la Métropole alerte sur les risques de pol­lu­tion et de satu­ra­tion des réseaux

  FIL INFO — La Métropole de Grenoble alerte sur les lingettes désinfectantes jetées dans les toilettes, nouvelle source de pollution et de saturation des Lire plus

Flash Info

|

07/12

12h09

|

|

07/12

9h07

|

|

06/12

18h26

|

|

06/12

8h01

|

|

05/12

15h08

|

|

03/12

12h09

|

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 49 : « Le RER métro­po­li­tain grenoblois »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Agenda

Je partage !