Un Escape Game gratuit dédié à la biodiversité au parc de l'Île-d'Amour samedi 25 juin

Un Escape Game gra­tuit dédié à la bio­di­ver­sité au parc de l’Île-d’Amour samedi 25 juin

Un Escape Game gra­tuit dédié à la bio­di­ver­sité au parc de l’Île-d’Amour samedi 25 juin

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FLASH INFO – La Métropole de Grenoble s’al­lie à Challenge The Room pour pro­po­ser un Espace Game gra­tuit au parc de l’Île-d’Amour de Meylan, toute la jour­née (sur ins­crip­tions) du samedi 25 juin. Le but ? « (Re)découvrir la bio­di­ver­sité métro­po­li­taine », indique l’intercommunalité.

Le jeu pro­pose de par­tir à la décou­verte de la civi­li­sa­tion de Biosmose. « Une pla­nète où jadis, les habi­tants vivaient en har­mo­nie avec la nature », et qui tourne autour de quatre milieux : les forêts, les mares, les prai­ries et le milieu sou­ter­rain. Hélas, « les sages n’ont pas été assez atten­tifs et la bio­di­ver­sité s’est dégra­dée ». Mission est confiée aux joueurs de sau­ver la pla­nète en réunis­sant les quatre éléments.

Toute res­sem­blance entre le des­tin de Biosmose et notre pla­nète Terre… n’a rien d’une coïn­ci­dence. « Sur les huit mil­lions d’es­pèces ani­males et végé­tales esti­mées sur Terre, un mil­lion est mena­cée d’ex­tinc­tion, notam­ment au cours des pro­chaines décen­nies, ce qui n’est jamais arrivé dans l’his­toire de l’Humanité », rap­pelle en effet la Métropole. En cause ? Le réchauf­fe­ment cli­ma­tique, l’ur­ba­ni­sa­tion exces­sive ou encore l’u­sage des pesticides.

Plusieurs communes de la Métropole de Grenoble sont dans le périmètre du Parc naturel régional du Vercors, gage de biodiversité du territoire. © Parc naturel régional du Vercors

Plusieurs com­munes de la Métropole de Grenoble sont dans le péri­mètre du Parc natu­rel régio­nal du Vercors, gage de bio­di­ver­sité du ter­ri­toire. © Parc natu­rel régio­nal du Vercors

L’occasion encore pour la Métro de rap­pe­ler que son ter­ri­toire compte plus de 500 espèces ani­males ter­restres, et plus de 1600 espèces végé­tales. Molosse de Cestoni, cas­tor d’Europe, ophio­glosse ou orchis pyra­mi­dal sont autant d’es­pèces parmi des cen­taines d’autres qui peuplent ses réserves natu­relles. Et cer­taines d’entre-elles, comme la petite mas­sette, sont protégées.

Comment pré­ser­ver la bio­di­ver­sité à l’é­chelle citoyenne ? La Métropole rap­pelle les gestes à recom­man­der : ne plus uti­li­ser de pes­ti­cides dans son jar­din pour pri­vi­lé­gier des “recettes” natu­relles, et ins­tal­ler des nichoirs et des man­geoires pour les oiseaux durant l’hi­ver. Ou encore ne pas cou­per le lierre, qui « contri­bue à créer des cachettes de bio­di­ver­sité » sans repré­sen­ter de menace pour l’arbre sur lequel il pousse.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Lancement de l’Observatoire de la bio­di­ver­sité Grenoble-Alpes pour créer un atlas citoyen

EN BREF - Dans le cadre d'une journée « Sols et biodiversité » organisée au muséum de Grenoble le 14 avril 2022 par le conseil Lire plus

Claix et Greenalp expérimentent un éclairage urbain "optimisé" pour mieux préserver la biodiversité
Claix et Greenalp expé­ri­mentent un éclai­rage urbain « opti­misé » pour mieux pré­ser­ver la biodiversité

  FIL INFO – Greenalp, filiale de GEG, et la Ville de Claix expérimentent un éclairage urbain d'un nouveau genre. À l'aide d'une technologie Led Lire plus

Le Dr Olivier Épaulard, infectiologue au CHU de Grenoble, supervise les essais cliniques des antiviraux contre le Covid-19. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Grenoble : des volon­taires mis à contri­bu­tion pour pré­ser­ver la bio­di­ver­sité de la Bastille

  FOCUS - Une vingtaine de volontaires ont répondu présent à l'appel de la Ville de Grenoble et l'association Gentiana pour participer au débroussaillage des Lire plus

Le fort de la Bastille
Une nou­velle mare au fort de la Bastille pour pro­té­ger et favo­ri­ser la biodiversité

Le fort de la Bastille accueille depuis mai une nouvelle mare, conçue pour protéger deux espèces de triton menacées. Bien qu'essentiel, ce type d'écosystème est Lire plus

La Métropole engagée pour une "gestion durable" des forêts, entre préservation des écosystèmes... et besoins de production
« Explore ta nature » le dimanche 22 mai : une jour­née consa­crée à la décou­verte de la bio­di­ver­sité de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

EN BREF – Dans le cadre de la Fête de la nature organisée partout en France du 18 au 22 mai 2022, Grenoble Alpes Métropole Lire plus

Fresque parcours biodiv SMH -c- Mural Studio
« En route pour la bio­div’ ! » Quand la bio­di­ver­sité s’af­fiche sur les murs de Saint-Martin-d’Hères

FIL INFO – « En route pour la biodiv’ ! », le nouveau parcours santé et biodiversité de Saint-Martin-d’Hères permet à tous de parcourir à Lire plus

Flash Info

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Environnement| Un incen­die dû à la foudre ravage une ving­taine d’hec­tares de végé­ta­tion assé­chée à La Buisse près de Voreppe

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin