Une exposition (virtuelle) déconfinée... et confinée au Centre du graphisme d'Échirolles

“L’Art décon­finé des confi­nés” : la nou­velle expo­si­tion (vir­tuelle) du Centre du gra­phisme d’Échirolles

“L’Art décon­finé des confi­nés” : la nou­velle expo­si­tion (vir­tuelle) du Centre du gra­phisme d’Échirolles

FIL INFO — Le Centre du gra­phisme d’Échirolles pro­pose l’ex­po­si­tion « L’Art décon­finé, des confi­nés », issu d’un appel à par­ti­ci­pa­tion lancé durant le pre­mier confi­ne­ment du prin­temps 2020. Poétiques, poli­tiques, humo­ris­tiques, les mul­tiples visions du confi­ne­ment se révèlent… iro­ni­que­ment de manière vir­tuelle, fer­me­ture des lieux cultu­rels oblige.

« Je peux aller jouer dehors ? Oui, mais dans ta chambre.» En une réplique, sur l’une des œuvres expo­sées par le Centre du gra­phisme d’Échirolles, tout le sur­réa­lisme du confi­ne­ment se fait res­sen­tir. Il prend encore plus d’am­pleur quand une expo­si­tion consa­crée à « l’art décon­finé des confiné(e)s » n’est (encore) acces­sible que vir­tuel­le­ment… les lieux cultu­rels étant tou­jours fer­més pour cause de crise sanitaire.

"Développer de nouvelles compétences" avec le confinement. Signé Justine Dupré © Centre du graphisme d'Échirolles - Justine Dupré

« Développer de nou­velles com­pé­tences » avec le confi­ne­ment, par Justine Dupré. © Centre du gra­phisme d’Échirolles – Justine Dupré

C’est au cours du pre­mier confi­ne­ment de 2020 que le pro­jet s’est mis en place, au tra­vers d’un appel à par­ti­ci­pa­tion. « Notre objec­tif était de per­mettre à tous de gar­der un lien avec la culture, d’aborder la situa­tion de manière artis­tique, de favo­ri­ser un esprit cri­tique qui condi­tionne une citoyen­neté pleine et active », écrit le Centre du gra­phisme. Mais aussi, ajoute-t-il, d’of­frir à cer­tains l’oc­ca­sion de se dis­traire en une période difficile.

« Se ré-embras­ser comme avant ? »

Le suc­cès aura été au ren­dez-vous. « Plus d’une cen­taine d’artistes à tra­vers le monde, pro­fes­sion­nel-les ou ama­teur-es ont par­ti­cipé », indique le Centre du gra­phisme. Avec, à la clé, la récep­tion de pas moins de 455 œuvres. Une mul­ti­pli­cité des points de vue, aussi bien sur les plans poli­tiques que sociaux ou cultu­rels. Mais aussi des tech­niques employées, du des­sin à la pho­to­gra­phie en pas­sant par le col­lage ou les outils numériques.

L'américain Keith Kitz reprend le slogan de John Lennon: "La guerre est finie si vous le voulez". © Keith Kitz

L’américain Keith Kitz reprend le slo­gan de John Lennon : « La guerre est finie si vous le vou­lez ». © Keith Kitz

En res­sort une expo­si­tion qui se veut « la trace, l’empreinte artis­tique, le témoi­gnage d’une situa­tion qui échappe ». Certains mes­sages sont réso­lu­ment reven­di­ca­tifs (« Le peuple compte ses morts, l’État compte ses sous »), d’autres volon­tiers humo­ris­tiques, empreints de poé­sie… ou des inquié­tudes sourdes que cha­cun porte en soi. « Est-ce qu’on pourra se ré-embras­ser comme avant ? », s’in­ter­roge ainsi une artiste.

Est-ce que l’on pourra re-visi­ter des musées, aussi comme avant ? Faute de pou­voir ouvrir ses portes, le Centre du gra­phisme pro­pose l’ex­po­si­tion en visite vir­tuelle jus­qu’au 31 mars. Des pho­to­gra­phies des œuvres expo­sées, ainsi qu’une vidéo de pré­sen­ta­tion, sont d’ores et déjà acces­sibles. En atten­dant, dès le 5 mars, une visite com­men­tée en ligne. Ainsi qu’un kit péda­go­gique à l’in­ten­tion des enseignants.

L’exposition vir­tuelle pourra éga­le­ment se retrou­ver sur les comptes Facebook et Instagram du Centre du gra­phisme. Qui pro­met des vidéos d’ar­tistes, des jeux et des ani­ma­tions régu­liers, pour mieux faire vivre une expo­si­tion… aussi confi­née que déconfinée.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un anniversaire en fanfare : pour la première bougie de sa scène, le Local a accueilli deux humoristes, Philippe Roche et Mickaël Bièche, le 28 janvier 2023. © Martin de Kerimel - Place Grenet
Saint-Égrève : le bar-res­tau­rant Le Local ouvert aux arts de la scène fête son pre­mier anniversaire

REPORTAGE - Ses gérants le présentent à la fois comme un restaurant et un lieu de vie. Dans la zone industrielle de Saint-Égrève, Le Local Lire plus

Après une première édition début 2022 au Musée Hébert, l'opération Lumières au Musée s'installe cet hiver au Musée de l'Ancien Évêché. Elle restera en place jusqu'au 11 mars prochain. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Grenoble : le Musée de l’Ancien Évêché s’ha­bille de lumières pour les nuits d’hiver

EN BREF - Les nuits d'hiver sont belles au Musée de l'Ancien Évêché, en ce début février. Le Département de l'Isère a invité deux artistes Lire plus

Parmi les propositions de cette édition de Vive les Vacances : Les Petits Papiers de Léopoldine, à découvrir au Déclic (Claix) le 8 février. © Morgan Martinet
Vive les Vacances : de bonnes idées de spec­tacles pour petits et grands dans l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

ÉVÉNEMENT - Les enfants vont probablement se régaler. Après une série de rendez-vous à la Toussaint et pendant les fêtes de Noël 2022, le mini-festival Lire plus

L'éditeur Gallimard Jeunesse célèbre le 25e anniversaire des aventures de Harry Potter. Les romans restent des bestsellers ! © Warner Bros. France
Deux librai­ries gre­no­bloises célèbrent l’an­ni­ver­saire de Harry Potter samedi 4 février

EN BREF - Harry Potter vient d'avoir 25 ans. Pour marquer le coup, à Grenoble, deux librairies (la Fnac Victor-Hugo et Momie) prévoient de célébrer Lire plus

Assez fraîchement accueilli par la critique, 'Astérix & Obélix - L'Empire du milieu sera toutefois l'un des films phares visibles à la Vence Scène. © Christophe Brachet - Pathé Films
Festival À vous de voir : six jour­nées intenses de cinéma pro­gram­mées à la Vence Scène de Saint-Égrève

EN BREF - Envie de cinéma pour bien profiter du début des vacances d'hiver ? Bonne nouvelle : toujours ouverte aux échanges, la Vence Scène, Lire plus

Les cinéphiles devraient se régaler au cours de la soirée du 3 février, avec Infernal Affairs, un thriller venu de Hong Kong. © TFM Distribution
Le Maudit Festival : une béné­dic­tion gre­no­bloise pour les ciné­philes les plus aventureux

FOCUS - Dépassé, l'écran géant ? À Grenoble, à l'heure des plate-formes numériques, une poignée de passionnés continue de défendre le plaisir des projections en Lire plus

Flash Info

|

07/02

18h55

|

|

07/02

11h46

|

|

07/02

10h52

|

|

07/02

9h50

|

|

06/02

18h52

|

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Flash info| Explosion pos­si­ble­ment d’o­ri­gine cri­mi­nelle dans une épi­ce­rie ita­lienne de Grenoble dans la nuit du 29 au 30 jan­vier 2023

Abonnement| Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

Agenda

Je partage !