Près de 118 millions d’euros consacrés au Fonds de solidarité en Isère entre mars et septembre 2020

sep article



 

FIL INFO – Le Fonds de solidarité reste accessible aux entreprises ayant enregistré une forte baisse de leur chiffre d’affaires pour cause de crise sanitaire. Selon l’État, plus de 29 000 sociétés iséroises ont eu recours au dispositif au plus fort de la crise. Entre mars et septembre 2020 (inclus), près de 118 millions ont ainsi été distribués dans le département.

 

 

Le fonds de soli­da­rité pour les entre­prises est tou­jours d’ac­tua­lité, rap­pellent les ser­vices de l’État. Ainsi, le for­mu­laire au titre des pertes de chiffre d’af­faires au mois d’oc­tobre 2020 est-il en ligne depuis le 20 novembre. Et celui concer­nant les pertes au mois de novembre devrait être acces­sible à comp­ter du 4 décembre. Le tout avec une évo­lu­tion, puisque l’aide finan­cière « peut être éten­due de 1500 € à 10 000 euros par mois » sous cer­taines condi­tions.

 

Manifestation de commerçants à Grenoble © Joël Kermabon - Place Gre'net

Manifestation de com­mer­çants à Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Les entre­prises concer­nées ? En pre­mier lieu, celles n’ayant pas le droit d’ac­cueillir du public, tous domaines d’ac­ti­vi­tés confon­dus. Mais aussi celles ayant perdu au moins 80 % de leur chiffre d’af­faires lors du pre­mier confi­ne­ment et au moins 50 % lors du second. Avec des mon­tants d’aides dif­fé­rents selon la situa­tion géo­gra­phique (zone de couvre-feu ou non) et le mon­tant des pertes.

 

Le fonds de solidarité, très sollicité lors du premier confinement

 

Depuis le début du confi­ne­ment, en mars 2020, près de 118 mil­lions d’eu­ros ont été déli­vrés à des entre­prises isé­roises. Sans sur­prise, les plus fortes sommes octroyées se concentrent sur mars, avril et mai, avec res­pec­ti­ve­ment 34 mil­lions, 40 mil­lions et 25 mil­lions. Près de 9 mil­lions ont ensuite été accor­dés en juin, puis envi­ron 3 mil­lions en juillet, août et sep­tembre.

 

La construction compte parmi les secteurs ayant le plus fait appel au Fonds de solidarité durant le premier confinement © Florent Mathieu - Place Gre'net

La construc­tion compte parmi les sec­teurs ayant le plus fait appel au fonds de soli­da­rité durant le pre­mier confi­ne­ment. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Si les struc­tures béné­fi­ciaires sont diverses, l’hé­ber­ge­ment et la res­tau­ra­tion, le com­merce et la construc­tion comptent parmi les sec­teurs les plus repré­sen­tés. Pour autant, le sec­teur de la santé, les ser­vices, les acti­vi­tés cultu­relles ou l’en­sei­gne­ment ne sont pas en reste. À l’in­verse, l’in­dus­trie, l’a­gri­cul­ture… et l’im­mo­bi­lier ont peu eu recours au fonds de soli­da­rité. Au plus fort du confi­ne­ment, ce sont plus de 29 000 entre­prises isé­roises qui béné­fi­ciaient de l’aide finan­cière.

 

Florent Mathieu

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
871 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ping : Des agents des Finances publiques au bord de la rupture ? - cabinetjadot

  2. Macron tu nous fermes ? Les bars et res­tau­rants sont aussi fer­més en Allemagne, Italie du Nord, Belgique, Angleterre, Irlande, Pologne, etc

    sep article